S’associer : les questions à se poser avant de faire une connerie #startup

L’association est sans conteste l’un des sujets les plus importants pour réussir sa création d’entreprise (en tout cas si vous êtes convaincu qu’à plusieurs votre projet a plus de chances). Et sûrement l’une des principales causes d’échec d’un projet – je suis bien placé d’ailleurs pour vous dire ô combien c’est vrai…

Les exemples de boites qui partent en sucette pour des raisons d’incompréhension, de désalignement des intérêts, de mauvaise ou de manque de communicaiton… ne manquent pas. Vous pouvez d’ailleurs en voir tout un tas d’exemples chez l’ami Sylvain qui a commencé une série de 30 cas de « partage en c… » d’association et comment un pacte d’associé a pu sauver le coup (ou pas).

A mon tour donc de commencer une série sur quelques petites choses qui me semblent très concrètes pour ceux qui sont en train de s’associer ou souhaiteraient le faire :

  • les questions à se poser avant de s’associer (cet article)
  • une idée de « flirt » pour se tester à petite échelle avant de signer quoi que ce soit
  • l’art de faire un pacte d’associés (déjà un peu traité ici et ici mais on y reviendra)
  • les quelques astuces à connaître pour faire durer le plaisir et l’association, jour après jour
  • un retour sur la perception du capital par les associés, et comment se répartir le capital d’une startup au départ (et après)
  • et – peut-être – quelques réflexions sur « comment savoir si le temps est venu de se séparer, tirer la prise, ou mettre un terme à la participation d’un des associés »

Part 1 – S’associer : les questions à se poser avant de faire une connerie.

Si s’associer est sans doute la décision la plus importante que vous aurez à prendre sur les premières années de vie de votre entreprise, il est assez surprenant de voir que l’on y consacre finalement assez peu de temps… Très souvent en effet, on part :

[arrowlist]

  • Avec un ami
  • Avec un collègue
  • Avec un camarade d’école avec qui on s’est retrouvé dans un groupe de travail pour faire un projet virtuel
  • Avec quelqu’un que l’on rencontre seulement quelques heures (ApéroEntrepreneurs, StartUp WeekEnd, BeMyApp…)
  • … et hop c’est parti, on se lance ensemble !

[/arrowlist]

(n’hésitez pas à me dire en commentaires si c’est comme ça que vous avez rencontré votre associé(e) – ça affinera mes stats !)

Quoi qu’il en soit, je pense que dans 95% du temps il n’y a pas de phase de flirt pour se connaître, personnellement, avant d’essayer de travailler professionnellement ensemble et surtout d’associer son argent, son destin, son énergie… sur un projet.

C’est l’idée de ces « questions à se poser avant de s’associer » – que j’ai pu expérimenter pour partie à l’Incubateur HEC quand je le dirigeais. Tous les 6 mois, tous les incubés et mois partions dans le Jura pour une mise au vert, le fameux séminaire « la tête hors du guidon ». Au programme : du fun, du sport, des activités de groupe, de la picole, énormément de moments de partage… mais aussi et surtout une prise de recul perso et en équipe pour réaligner un peu les choses. La liste de questions ci-dessous est une version « sous stéroïdes » de ce que nous faisions à l’époque.

Comment se servir de la liste de questions ?

Même si vous êtes associés depuis quelques semaines ou mois, cela vaut sans doute le coup de vous prêter au jeu. Et si vous venez de rencontrer quelqu’un avec qui vous vous dites « tiens, pourquoi pas me lancer avec lui ? », n’hésitez pas !

Le mieux est évidemment de 1. protéger du temps « de qualité » pour cela et 2. de préparer vraiment pour ne pas être dans l’impro la plus totale. Sans doute que de lier votre destin business à une autre personne nécessite que vous preniez un peu de temps pour ne pas faire ça par-dessus la jambe…

Idéalement, donc, je vous recommande de prendre une journée off : partir en rando, faire un road trip, prendre deux billets de train pour aller à moins d’une heure de chez vous dans un lieu « nouveau », … l’idée est de ne plus avoir un cadre ni familier, ni de travail, ni qui soit l’appartement ou le lieu de prédilection d’un des deux ou plus associés potentiel. Il faut un lieu neutre.

Ensuite, il faut mettre un peu d’ambiance : faire une petite activité, boire un coup, bien manger… faites-vous plaisir aussi – c’est comme cela que vous serez dans de bonnes conditions pour vous livrer.

Enfin, il faut vraiment essayer de se dire les choses. Si vous sentez que vous ne vous livrez pas complètement, ou que l’autre est sur la réserve ou la défensive, c’est déjà un indice que votre association part sur de mauvaises bases. C’est un pacte entre vous pour cette journée : quitte à ne pas être d’accord, il faut se dire les choses.

Allez, la liste !

Voilà les questions – vous allez voir qu’elles sont très disparates. Vous pouvez les traiter évidemment dans l’ordre que vous souhaitez – mais l’important est de toutes les aborder…

 

Pour moi, la création d’entreprise, qu’est-ce que c’est ?

Comment est-ce que je visualise notre succès, très concrètement ?

Quels sont mes moteurs ? Après quoi je coure ? Qu’est-ce qui me fait lever le matin ?

Comment mon entourage voit-il la création d’entreprise ?

Qu’est-ce qui me rend susceptible ? Dans quels cas est-ce que je « prends la mouche » ?

Suis-je sujet au stress ? Dans quelles conditions ? Comment cela s’exprime-t-il ?

Dans une relation de boulot, qu’est-ce qui m’énerve ?

Les horaires sont-ils importants pour moi ?

De combien de temps est-ce que je dispose avant de devoir vraiment me payer ? Et combien  est-ce que je souhaite gagner d’ici 1 an ? 2 ans ? 3 ans ?

Est-ce que je crée pour vendre ? Quand ? Quel montant commencerait à me faire réfléchir ?

Suis-je prêt à laisser l’autre décider ? Prendre le dessus ? Ou au contraire me vois-je comme le chef ?

Si nous ne sommes pas d’accord, comment est-ce que l’on tranche ?

Qu’est-ce que je pense être ma principale force ? Ma plus grosse faiblesse ?

Qu’est ce que ceux qui ont déjà bossé avec moi disent de moi ?

Quels sont mes objectifs perso, dans la vie ?

Personnellement, qu’est-ce que j’attends de cette aventure d’entreprise ?

Qu’est-ce que je pense préférer chez l’autre ? Que je respecte, admire ?

Qu’est-ce que j’ai déjà remarqué chez l’autre qui m’énerve déjà ?
(ne mentez pas, il y a TOUJOURS quelque chose, ne serait-ce qu’une façon de mâcher son chewing-gum ou un tic de langage !)

Combien de temps doit-on se donner avant de remettre en question le projet ? Sur quelle base prendrais-je la décision d’arrêter ?

Qu’est-ce que je ne suis pas prêt à pardonner à l’autre ?

Quel temps puis-je accorder au projet ? Suis-je à 100% ? S’autorise-t-on des activités annexes ? Lesquelles et dans quelle proportion de temps ?

Quel type de boite est-ce que je souhaite monter ?

Ai-je quelqu’un de confiance, si possible qui a déjà monté des boites, qui peut me conseiller à titre perso ? Jouer le rôle d’entremetteur si un problème survient ?

Quelles sont mes valeurs ? Les valeurs que je souhaite pour la boite ?

Un client propose un beau montant pour faire quelque chose pas vraiment aligné avec le business de la boite, ou les valeurs de la boite… Comment est-ce que je réagis ?

Suis-je du genre à garder pour moi les petites frustrations et petits reproches ? Ou est-ce que je dis tout, tout de suite, quitte à froisser l’autre ?
Comment est-ce qu’il est le mieux de me faire un reproche ou une critique ?

Qui est mon modèle de réussite ? L’entrepreneur que j’admire le plus ?

Est-ce que j’aime manger et boire ? Faire la fête ? Socialiser ? Est-ce que c’est important pour moi de le faire avec mon associé ? Est-ce que je veux « être pote » avec mon associé ?

S’il s’avère que je ne conviens pas au projet, pour lui donner toutes les chances de réussir, suis-je prêt à accepter de partir ? A quelles conditions ?

Quand-est-ce que je bosse le mieux ? Quel est mon rythme de travail « de croisière » ? Lorsque je suis « au max » ?

Une opportunité de business apparaît au cours des prochains mois, et cela demande d’abandonner l’idée ou le produit de départ. Comment réagissez-vous ?

Qu’est-ce que je ne suis pas prêt à sacrifier pour le projet ?

Quelle est « ma » vision pour la boite, pour le projet ?

Suis-je prêt à faire rentrer d’autres personnes dans le projet ? A quelles conditions ?

Qu’est-ce que l’on peut mettre en place pour se forcer à se dire les choses ? A ouvrir les yeux sur ce qui va ou pas dans la relation d’associés ?

 

***

Voilà, à vous d’imprimer ces questions et à les préparer vraiment, du fond du coeur. Et confrontez cela avec votre ou vos futurs associés… et bonne discussion !
Dans 100% des cas en tout cas, tout va mieux quand on se parle !

N’hésitez pas à proposer vos questions ou anecdotes dans les commentaires, je mettrai à jour l’article au fur et à mesure des bonnes idées !

Et comme je pense que c’est relativement important que l’on se pose ces questions… je serais ravi que vous m’aidiez à faire connaître le questionnaire ! N’hésitez pas à juste cliquer ici pour le partager sur votre Twitter !

 

 

 

5

  1. Très bon article, sympa.

  2. Salut!
    l’article est très intéressant; en effet, je voudrais créer mon entreprise mais le faire toute seule c’est galère.
    j’aimerais beaucoup que quelqu’un m’épaule et me soutienne dans ce projet, mais qui? et pour faire quoi?
    De plus s’il faut un partenaire, il faut au moins qu’il ait le même élan dans le projet et qu’il ne s’associe pas uniquement pour les bénefs chose difficile à établir.

  3. Bonjour,
    Votre article est très intéressant.
    J’aimerai trouver des associés qui ne seraient pas dans mon cercle, mais pour lesquels les compétences, envies, personnalités… correspondraient aux besoins du projet. Alors, existe t il un site qui recenserait des porteurs de projets avec d’autres personnes souhaitant rejoindre un projet?
    J’ai en mémoire que cela existait, mais sans en être persuadé.

  4. Merci pour cet article et cette liste de questions qui va nous aider dans notre réflexion.

  5. Bonsoir Guilhem,

    En phase de création d’une société avec des associés que je connais finalement depuis peu, je suis convaincue de l’importance de ces questions au tout départ d’un projet à plusieurs: votre article me permet de mettre en mots cette intuition, c’est énorme! Merci donc pour votre partage d’expérience et cette liste très complète que je vais croiser avec mes premières ébauches.
    Restera ensuite à convaincre mes futurs associés de prendre le temps de cet échange, et cela ne va pas être le plus facile! Les événements se précipitent, les premiers contrats importants arrivent, et chaque journée semble comptée.
    Aventure à suivre, je vous donnerai des nouvelles!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2017 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑