Le Business-Plan #11 : rédiger un executive-summary

Vous pouvez maintenant télécharger mon ebook business-plan !

[Retrouvez ici le sommaire des 10 premières parties de cette série consacrée au Business-Plan.]

Pour cette presque dernière partie (je ne sais pas s’il me reste 1 ou 2 articles à écrire encore…), c’est au tout début du business-plan que je m’intéresse : l’executive summary, ou mal nommé en français « résumé opérationnel » (mal nommé car il n’est pas qu’opérationnel !).

Une bande-annonce écrite de votre projet…

Vous venez donc de rédiger vos 20 (mieux) à 30 (moins bien) pages de business-plan, l’avez fait relire à quelques experts sélectionnés, corrigé les coquilles, laissé mariner quelques jours pour retrouver un oeil neuf et simplifié une nouvelle fois. BRAVO ! Il va falloir maintenant faire en sorte qu’il soit lu par son public ! Et pour cela, il ne suffit pas de le distribuer… il faut encore donner au lecteur potentiel l’envie de le lire. Et là, c’est un peu comme pour la lessive ou les chewing-gums : ce qui marche le mieux, c’est d’en donner un échantillon, un avant-goût.

Iriez-vous voir un film de 2 heures sans voir la bande-annonce ? Liriez-vous un roman sans parcourir la 4ème de couverture ?Achèteriez-vous un magazine sans voir la couv’ ? Et bien là, c’est kif-kif. Votre business-plan doit donc commencer par une à deux page de résumé punchy et vendeur, qui permettra en quelques minutes de se faire une idée de la qualité du reste, donc de votre projet.

Aider le lecteur à vous aimer…

Que ce soit pour un banquier, un financeur potentiel, un concours ou un incubateur (au total 80% des cas, je pense), il faut bien comprendre une chose : si vous n’avez écrit qu’un business-plan (ou plusieurs versions du même), la personne qui va lire le votre en a… une cargaison à parcourir. Il se dit dans le métier que le temps accordé à la lecture d’un Business-Plan est d’environ 3 minutes. C’est certes une moyenne, mais c’est le résultat d’un grand nombre de « scan » rapide et de quelques lectures approfondies.

Votre executive-summary doit donc être suffisamment formaté pour entrer dans le cadre de lecture rapide sans lui changer ses habitudes, et suffisamment vendeur pour donner envie de lire la suite. Mais attention ! Par vendeur, je n’entends ni racoleur, ni ultra-marketé ! Il faut bien convaincre sur le fond, même si la forme compte beaucoup !

Un exercice très encadré, un format à respecter

Que mettre donc dans ces 1 à 2 pages ? Et bien des petits paragraphes, de 5 à 6 lignes chacun, qui reprennent plus ou moins le plan du business-plan en résumant les points forts :

  • Le chapô : le nom de la société, la phrase choc/slogan/pitch, éventuellement le logo et là où vous en êtes (lancé depuis …, en projet, déjà créé depuis …, avec … clients et … de CA, etc.)
  • A quel besoin cherchez-vous à apporter une réponse ? Quel est le problème que vous résolvez ? Quelle est l’épine dans le pied que vous cherchez à retirer ?
  • Quelle réponse, quelle solution souhaitez-vous apporter face à ce ou ces problèmes ? Vous présentez ici votre service ou produit, sans entrer dans les détails de l’offre commerciale.
  • Quel est votre business-model ? Comment gagnez-vous de l’argent ? Est-ce par abonnement, par vente, par la pub ? Quelle est la structure de coûts ?
  • Quel est l’état du marché ? Quelles sont les grandes tendances ? Quels sont les chiffres les plus intéressants pour comprendre le marché ? Qui sont les concurrents ou produits de substitution ?
  • Comment allez-vous vous faire connaître et vendre vos produits ? Il est temps de parler ici de votre plan d’actions commerciales et de votre plan marketing !
  • Comment êtes-vous et allez-vous passer à l’action ? Qu’avez-vous déjà réalisé ? Quelles sont les grandes étapes à venir ? Le plan d’actions opérationnel trouve sa place ici !
  • Quel est l’état des finances ? Combien avez-vous déjà ? Combien pensez-vous générer de CA ? De résultat ? De combien avez-vous besoin en financement ? Faites appel à vos prévisions financières !
  • Qui êtes-vous ? Gardez le meilleur pour la fin et dites pourquoi vous êtes les meilleurs pour porter ce projet :)

Quelques petits conseils…

> Faites relire, relisez, rerelisez, refaite relire, rererelisez… on ne travaille jamais assez son executive summary ! et c’est dommage car on n’a qu’une seule fois l’occasion de faire bonne impression…

> Réduisez, simplifiez, resimplifiez, reréduisez… Les deux pages, c’est le maximum. Moins vous utiliserez de mots pour véhiculer des idées fortes, mieux ce sera. Et faites attention : vous connaissez très bien votre sujet, donc certaines choses peuvent vous paraître évidentes. Mais à vous seul…

> Faites plusieurs versions… en fonction de à qui vous adressez le document !

> Révisez régulièrement le document !

> Soignez le look… tout en restant très sobre. Mais un petit effort d’alignement, de choix de police (attention, pas de polices Cartoon ou Western !), montrera que vous avez soigné les détails. Et à ce niveau, tous les détails comptent !

> Ah! relisez une fois de plus, on ne sait jamais !

[Photo Flickr : nacaseven]

> Retour à la partie 10 : l’analyse des risques
> Passer à la partie 12 : Le business-model

3

  1. Tout à fait d’accord. Le Business Plan doit contenir en introduction un résumé synthètique présentant les grandes lignes du projet. J’ai découvert ce billet lors de recherche de ressources pour compléter le support « Outils pour réaliser une étude de marché en ligne » : http://www.slideshare.net/axizebusiness/etude-marche-grtauite-en-ligne

    J’ai ajouté le lien vers votre billet dans la partie : « Outils de rédaction de Business Plan » . J’espère que vous n’y voyez pas d’inconvéniant.

    Cordialement
    @axizebusiness

  2. L’atelier pratique pour apprendre à utiliser les outils d’étude de marché en ligne rencontre beaucoup de succès. Au cours de cet atelier je présente 15 outils essentiels utilisables gratuitement en ligne. Je fournis en même temps des conseils pour se servir de l’outil présenté lors de la rédaction d’un Business Plan. Pour connaitre les détailles de cet atelier et utiliser les webinars disponibles en ligne, jetez un oeuil sur la page :
    http://www.axiz-ebusiness.com/ateliers/realisation-etude-marche.php

    Je présente à la fin de l’atelier dans la partie de la rédaction de Business Plan, l’article de ce blog intitulé « Le Business-Plan #11 : rédiger un executive-summary » Merci pour l’avoir élaboré.

    Cordialement
    Rouhina Rahbarian

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2017 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑