Comment protéger son idée ?

J’ai reçu cette semaine un mail comme j’en recevais moins ces derniers temps, autour de la protection d’une idée. Comme la réponse peut en intéresser plus d’un, j’imagine, je vous livre ici le mail que j’ai reçu (j’espère que son auteur ne m’en tiendra pas rigueur, mais je le fais vraiment dans un souci pédagogique)…

Comment protéger son idée ?

Et je vous fais aussi part de ma réponse :

Bonjour, Bravo pour essayer de te lancer dans cette belle aventure. Pour trancher dans le vif : – enveloppe soleau -> bullshit – brevet (si projet web) -> bullshit Reste : – le secret (mais c’est le meilleur moyen de se planter) – agir le plus vite possible et recueillir de bons avis ! Quoi qu’il en soit, une idée ne se protège pas, pas plus qu’un concept, si ce n’est en le faisant… Bon courage ! Guilhem 06 64 33 82 46 | Blog | twitter @guilhem | skype gbertholet

Et vous, qu’en pensez-vous ? (Vous pouvez aussi relire de « vieux » posts sur le sujet : ici, ici, ici ou ici…)

66

  1. C’est clairement la seule bonne réponse à donner.

    Ca fait heureusement longtemps que l’on ne m’a plus demandé de signer une NDA pour me parler d’un projet.

    Je pense que le message du « share your idea and do it » passe de mieux en mieux avec le temps.

  2. Il ne faut certainement pas avoir peur d’en parler à des fonds en tout cas, même si ceux-ci ne signent pas d’accord de confidentialité. C’est leur fonds de commerce d’étudier des dossiers et certainement pas de copier des idées. Leur réputation est également en jeu.
    Je partage de toute façon le conseil. Déposer une enveloppe Soleau de toute façon et agir vite. Ne pas hésiter à se faire accompagner pour choisir les bons interlocuteurs parmi les fonds pour éviter une trop grande dispersion.

  3. C’est plaisant de lire enfin une réponse censée à cette question en France même si, comme le dit Vianney, les mentalités commencent à changer, et heureusement !

    J’en profite pour poster un article intéressant sur les NDA : http://dashes.com/anil/2010/05/one-more-time-no-ndas.html [en]
    Il n’est pas de moi mais je suis retombé dessus récemment et l’avis de l’auteur est à mon avis très pertinent.

  4. Tout est bon et rien n’est bon !

    La vitesse d’exécution : OUI
    Le secret : NON
    L’INPI : SI tout de même car pas 100% bullshit

    Pour le plus fortunées, je vous propose de rechercher sur le web :

    – un montage offshore pour protéger son patrimoine intellectuel
    – voir le Traité de Berne : protection dans 187 pays

    Cher mais ça marche

  5. Pierre-Antoine

    11 mai 2012 at 19:56

    Moi j’ai trouvé un super moyen de protéger mon idée mais je le garde pour moi.

    😉

    • Merci pour ton post très constructif Pierre-Antoine
      Tu aurais mieux fait de t’abstenir

    • Cynthia Duguay

      16 juin 2013 at 17:17

      Je te répond surtout pour rassurer les autres sur ton faux commentaire. On peut cacheter une enveloppe contenant notre pi, se l’envoyer a soi-meme et la coffrer a la banque, mais on peut se faire battre a la couse par un autre inventeur sans pouvoir le poursuivre. Prétendre pouvoir breveter ton idée sans payer fait de toi le seul agent de brevet gratuit étant capable de contourner tous les précédents a ce niveau au monde. En fait, brevette ton idée tout court! J’ai aussi pensé d’écrire mon concept dans un livre qui protège les droit d’auteurs, mais encore la, mon idée n’est pas protégé. Sérieusement, vas brevetter ta solution miracle – t’as des millions en main.

      • Une idée n’est pas brevetable. Vous avez pensé décrire votre concept dans un livre, vous auriez dû le faire s’il s’agissait d’un cahier des charges mettant en évidence tous les éléments nécessaires à la conception de votre projet. Plans techniques, diagrammes, schémas, processus et scenarii.

        Il est clair que si une multinationale vous devance avec une innovation qui repose sur un brevet reposant sur la même idée, elle sera toute disposée à être attaquée en procès par un particulier disposant d’une preuve d’antériorité valide sachant que les frais que ceci engendre ne sont pas à la portée de toutes les bourses. Mais s’il s’agit d’un particulier comme vous disposant d’un brevet, il sera invalidé si votre preuve d’antériorité est suffisamment détaillée.

        Concernant la commercialisation du produit, il a tout à fait le droit de proposer sa solution et vous la vôtre. On parle bien de paternité pour une création et ceci n’est pas lié à l’industrialisation de cette dernière.

  6. Je suis tout à fait d’accord avec le fait d’en parler et de le faire.

    Les idées appartiennent à tout le monde.

    Dans un projet, y’a 2% pour l’idée et 98% pour tout le reste.

    Ceux sont les 98% de travail qui font la différence.

    Nan ?

  7. Bonsoir,

    merci d’avoir partagé cet échange de mails, je pense que beaucoup d’entrepreneurs (et futurs entrepreneurs) se posent cette question à un moment ou un autre.

    Je partage votre point de vue sur le fait qu’il ne faut pas avoir peur de se faire voler une idée et au contraire la diffuser un max possible afin de commencer à créer une petite communauté et de recueillir les premiers commentaires (positifs et, surtout, négatifs).

    Après je ne pense pas qu’il soit utile de diffuser l’information à grande échelle tant qu’il n’y a pas quelque chose de concret : si vous avez une super idée et que vous ne pouvez pas la mettre en oeuvre avant de nombreux mois mois voire des années, il y aura un risque plus important de vous la faire piquer.

    Il n’en reste pas moins que l’important ce n’est pas tant l’idée mais la manière de le faire : si votre idée est bonne, d’autres la copieront forcément un jour ou l’autre. Démarquez-vous !

  8. Entièrement d’accord avec le commentaire ci-dessus.

    Avoir une idée, c’est bien, tout le monde peut en avoir, et on peut en parler à tout le monde.

    Par contre, bien exécuter l’idée c’est une autre paire de manche.

  9. Execution > Idée

    ;o)

  10. J’en profite pour faire connaître le site http://www.inventive.fr qui permet à tous les inventeurs et tous les créateurs d’idées d’évaluer la pertinence et la valeur de leurs idées.

    Je précise que je suis actionnaire de cette entreprise, aux côtés de Pierre Breesé, le spécialiste français de la propriété intellectuelle, dont le blog http://www.breese.blogs.com est une mine d’or sur le sujet.

    Nous pensons que les français ont beaucoup d’idées, et que, malheureusement, il n’existait pas jusqu’à présent de moyen simple de les évaluer et de les valoriser.

    Didier Tranchier

  11. Le seul moyen de la protéger c’est de la faire vite et bien, mais pas seul et dans le secret (ce qui reviendrait à faire vite et mal).

  12. C’est une réponse pertinente et efficace, l’idée ne peux pas être protégé seule sont exécution peux l’être.

    Pour ceux qui gravite dans le monde startup vous vous rendrez rapidement compte que celles qui décolle c’est celle qui communique le plus dès la phase projet !

    Le fait de parler de mon projet au quotidien permet de tester le concept mais aussi (et c’est important) les tournures de phrases, les termes à utiliser pour se faire bien comprendre et la réceptivité des différents publique. Le risque est faible même si j’évite d’aller en discuter avec des personnes qui font exactement la même chose que moi (quoi que ^^).

    Pierre

  13. Bonjour,

    Je pense que tout n’est pas noir ou blanc.

    Lorsque l’on voit des géants se battre à coup de brevets et réussir à se bloquer des marchés, on comprend qu’il est utile de s’armer à un certain niveau.

    Pour une startup, l’enveloppe soleau peut nous permettre d’exécuter sans se faire emmerder.

    Nicolas

  14. Est ce que le de faire signer une clause de confidentialité ne serait pas une solution pour ne pas se faire voler ses idées par des personnes à qui l’on aurait communiquer les idées de notre projet ?

    Je suis à mon tour entrain de créer ma startup et c’est une question qui me trotte dans la tête.

    • Je ne pense pas ! car il est possible que la personne avec qui vous avez fait une clause de confidentialité aille vendre ou donner votre idée à un tiers, sans que vous le sachiez ,non ?

  15. Protéger son idée :
    – c’est utile si cette idée peut réellement rapporter,
    – si oui, il faut se lancer et se faire connaître comme l’instigateur du projet !

  16. Bravo pour vos conseils et votre site. Notez que les idées, nous les adorons, nous les récompensons( en toute discrétion, bien entendu…)
    L’Ardèche aide les projets innovants avec l’appel à projets « pépites ».
    http://entreprendre.ardeche.fr/creer-en-ardeche/
    A bientôt,
    l’équipe Ardèche développement.

  17. Beaucoup d’entrepreneurs ont de bonnes idées mais de passer d’une idée à un produit fini, c’est une autre histoire!
    D’autant plus qu’il est bien rare d’être le seul à avoir eu cette idée révolutionnaire:)
    Je suis à 200% d’accord avec la réponse de Guilhem et les commentaires.
    C’est la capacité à réunir une excellente équipe qui détermine le succès de la startup ainsi que la rapidité d’exécution. Il y a un grand nombre de startups qui ferme sans jamais avoir réussi à sortir leur produit.

  18. Salut à tous,

    Je sors d’un SWMTP #2 très enrichissant où j’ai pu amorcer le projet suivant avec mon partenaire: pimpmypitch.co

    L’idée est de proposer un site d’amorçage de projets, de jeunes pousses.
    Concrètement, le site permet aux porteurs de pitcher leur idée et de rechercher de compétences (associé et/ou prestataires) et de solliciter un financement arrivé à une certaine étape (financement collaboratif et/ou leveurs de fonds pro)

    Notre projet a fait parti du top 15.
    On a reçu la visite d’un mentor qui attirait notre attention sur le fait que beaucoup de porteurs de projets ont peur de se faire « voler leur idée ». Je sentais qu’il était d’une autre école: peur de se faire voler son idée, informations sensibles, bref tout y est passé dans son discours.

    Je suis d’accord avec Daniel:
    « La vitesse d’exécution : OUI
    Le secret : NON
    L’INPI : SI tout de même car pas 100% bullshit »

  19. #Layonel : je pense également que faire signer une clause de confidentialité peut être utile (à voir à qui on la fait signer bien sûr).
    Je pense que l’histoire de facebook est un très bon exemple !

  20. Bonsoir,

    A vrai dire je n’ai jamais trop compris ce type de réaction.

    Je peux comprendre que l’on veuille protéger son idée mais la réussite dans la création d’entreprise repose sur tellement d’autres aspects…

    Au contraire, partager son idée, la tester, se faire conseiller sur la meilleur façon de la mettre en oeuvre importe bien plus.

  21. Hum, je ne suis pas tout à fait d’accord:

    – Dans les cas simple : oui tu as raison. Si ça marche, mais que ça reste un marché de niche, c’est une perte de temps de proteger l’idée

    – Si t’es petit, et qu’une multinationnale veut te prendre ton idée. avec ou sans brevet, tu n’auras pas les moyens financier de te defendre au tribunal quoiqu’il arrive. Exemple qu’il y avait eu avec le site web mobilix.net (mobile + unix). L’editeur d’Asterix (BD) avait porté plainte et gagné au tribunal. Le site a du fermer.

    – Si t’es un peu plus gros (je vais dire + 50 voir + 500 salariés, alors tu peux avoir besoin utiliser des brevets si tu veux pas perdre de l’argent toujours à cause de ces multinationales. Tu peux même les vendre ou les échanger.

    – Lorsque ton concurrent est plus petit que toi, alors soit tu peux détruire sa réputation, soit tu l’attaque si tu avais déposé un brevet, en sachant que c’est energivore.

    EN conclusion, il peut (malheureusement) y avoir des cas où t’es obligé. Mais la réponse simplifiée, celle qui correspond au maximum de monde est la tienne : on ne protege pas son idée et on fonce dans la création du produit/de la solution.

    Ca me rappelle les cours à l’école: ils disaient que les brevets était obligatoire. A l’époque, il y a presque 10 ans, c’était 300 000 euros pour obtenir un brevet mondial! :p

  22. Les NDA peuvent être un gage de sérieux dans certains cas (contractualisation avec des partenaires).

    Partager son idée aux bonnes personnes est primordial mais cela reste un exercice de communication. Pour cela il faut savoir identifier les bonnes personnes puis « industrialiser » la récupération de feedback.

    Des expériences à partager sur le sujet ?

  23. Très bonne réponse, simple, claire et sans détours. savoir que lorsqu’on a une « bonne » idée, qqn dans le monde a la même, la différence entre les deux est celui qui agit!

    les ADC beaucoup de gens s’assoient dessus, le mieux en effet c’est d’agir et vite mais vérifier quand même que la « bonne « idée n’existe pas ailleurs….

  24. « Une idée est de libre parcours »

  25. Bonjour,

    J’ai lu les premiers posts pq il y en a beaucoup et je ne trouve pas forcément ma réponse pour le moment.

    J’ai également une idée, pas spécialement innovante mais qui peu etre sympa.
    Pour cela je dois vendre le projet à un gros groupe mais j’ai d’abord acheté une enveloppe Soleau afin de me protéger => Apparemment c’est « bullshit » ^^

    Alors ma solution c’est de la mettre en oeuvre rapidement, mais je ne sais pas par où commencer…..
    Que dois je faire et comment le faire?
    J’ai commencé à étudier le marché sur lequel je me positionne, réfléchis un peu à mon business plan (mais en fait je ne sais pas trop ce qu’est un business plan O_o) mais je me perd

    Quelqu’un peut m’aider ou me dire qui peut m’aider???

    Merciiii :)

  26. Totalement d’accord, l’idée est une base, l’exécution et notamment la vitesse d’exécution en est une autre !

    Dépenser son temps à exécuter plutôt que de chercher par tout moyen à cacher son idée me semble être de loin la meilleure idée.

  27. Je suis tombé sur un excellent site qui tire vraiment les choses au clair et qui ne mâche pas ses mots quant à l’INPI et autre enveloppe SOLEAU (la lecture est longue mais instructive ):
    http://www.inventerpasrever.com/babaz-inov-escroqueries-du-brevet-dinvention.html

    A propos su site inventive.fr , l’idée est intéressante, mais il y a intérêt à bien lire les CGV avant de s’inscrire, car le créateur n’est plus maître de son invention, il ne peut plus rien en faire, ne peut plus la vendre et ne peut même pas demander un prix mini de vente ou de royalties !

  28. Plutôt qu´une réponse…une demande. J´ai 2 projets dits industriels. Je ne compte ni les développer en France ni les produire en France car je suis certes Francaise mais je vis à l´étranger. Est ce que Soleau ou l´INPI est pour moi ? On me les a conseillés me disant que l´INPI était une instituion plus sûre que ce que j´ai à portée de main.
    Je vise le marché Européen et Nord- Américain. L´un des 2 produits me coûteraient trop chers à produire et j´aimerais vendre mon idée à ceux qui ont le monopole du marché. L´autre a un coût de production inférieur mais je ne trouve aucune piste « rapide » pour savoir si le brevet existe déjà ou non or le projet avance rapidement et le budget est serré…pfff, dur dur ! Merci d´avance pour vos réponses.

  29. j´oubliais, Cap And Co n´existe pas…encore!

  30. Bonjour à tous, bonjour snooky,

    Pour avoir quelques éclaircissements sur Inventive.fr, je me permets de reprendre ton commentaire :
    « A propos su site inventive.fr , l’idée est intéressante, mais il y a intérêt à bien lire les CGV avant de s’inscrire, car le créateur n’est plus maître de son invention, il ne peut plus rien en faire, ne peut plus la vendre et ne peut même pas demander un prix mini de vente ou de royalties ! »
    => l’objet d’Inventive est de qualifier puis de vendre les idées de tous ceux qui n’ont pas le souhait de commercialiser par eux-mêmes, il est donc normal que nous utilisions un mandat exclusif pour la mettre en vente, sinon que vaudrait notre démarche auprès d’un acheteur si l’inventeur allait la vendre par ailleurs ? Cela étant, la durée du mandat n’est que de 6 mois, et puis rien ne l’empêche de demander sa libération anticipée, les CGV servent à poser un cadre et non à nous dicter notre propre bon sens, car il ne serait pas vraiment opportun d’empêcher un Créateur de récupérer sa propre idée (du moins tant qu’elle n’a pas encore été vendue).
    Concernant la remarque sur le prix minimum, c’est un principe structurant extrêmement important de ne pas nous engager sur le prix de vente d’une idée tant que son étude n’a pas été réalisée : que penseraient des entrepreneurs et des entreprises à la recherche d’innovations si elles savaient que nous accordons un prix minimum de vente à chacune des idées sans les avoir étudiées au préalable ? Nous réalisons chaque étape sans l’ordre : 1. le créateur dépose son idée pour étude et valorisation 2. si le prix lui convient il nous autorise à la vendre 3. il peut accepter ou refuser une transaction et même à ce moment-là proposer des royalties plutôt qu’une cession -à la discrétion du souhait de l’acheteur également-, il reste donc « maître » mais il est vrai qu’in fine il est là pour vendre son idée, par conséquent il la perd à la fin…
    Et dans tous les cas son nom restera contractuellement (et juridiquement) associé à l’innovation. Pour des personnes qui souhaitent obtenir une reconnaissance financière et sociale de leur inventivité, je pense que nous proposons une formule intéressante (et innovante :-).
    Voilà, c’était un peu long mais je pense que ça valait la peine de l’explication^^

  31. Bonjour,
    Je remercie tout d’abord Guilhem pour son blog et le partage de ses compétences.

    Pour ma part je me lance actuellement dans un projet Web, mon avis pour protéger le concept est de le réaliser de façon la plus optimale possible, si je suis le meilleur dans ce que je propose, pas de raisons de s’inquiéter pour l’idée.
    De plus, même si on me la volait, étant à l’origine du concept, je pense être le mieux placé pour le faire évoluer et le mener à bien.
    Un chéquier ne suffit pas! Après déposer un brevet pourrait être utile pour décourager ceux qui n’ont pas assez de créativité mise à part en volant autrui…

  32. Merci Arnaud pour l’éclaircissement.
    Mais au fait, qu’entend t-on par « idée » ?
    Est-ce une simple idée ou bien une réelle invention (ou innovation) concrète avec des plans + ou – aboutis, un prototype avancé, etc. car en fait, le terme « idée » est assez vague …
    Puis se pose tout de même le problème de protection avant dévoilement sur inventive.fr, Soleau ou brevet, Soleau ne protège de rien et le problème du brevet, c’est qu’une invention révélée ne peut plus être brevetée ! (règlement INPI ) quand on connait les délai de délivrance de brevet en plus, ça calme :-)
    Pas simple cette histoire !

  33. Bonjour à tous,

    Nous pouvons vendre les idées, les innovations, les brevets en devenir ou déjà réalisés ; cela peut être un nouveau produit, l’amélioration d’un produit existant, un nouveau service, un logiciel, un dessin, une méthodologie,… Toute « avancée innovante » qui permette à une entreprise, une collectivité ou un créateur d’entreprise de valoriser cette idée pour son propre marché ou son propre fonctionnement.

    Avec Pierre Breesé, nous avons mis en place des mécanismes juridiques de vente qui nous permettent de conserver 100% de la protection d’une idée ou d’un brevet.
    A titre d’exemple, lorsque vous avez une idée qui n’est pas brevetable (un nouveau service par exemple), l’étude et la valorisation se font bien sur l’idée elle-même mais la première étape de la vente se fait sur la base d’une fiche qui décrit les contours de l’idée et non l’idée elle-même.

    Nous utilisons donc les mécanismes juridiques légaux pour vendre en étant protégés, et tout en nous affranchissant complètement de la nature de l’idée : seule la valeur que cette dernière apporte à notre société compte ! Et il n’y a pas plus simple :-)

  34. J’adore !!!

    J’ai exactement ce genre de question également sur mon blog.
    Ravi de voir qu’on donne la même réponse 😉

    Je pense également qu’en idée ne se protège pas.
    Tout dépend de ce que vous voulez faire. S’il s’agit d’un projet web, j’ai vu une entreprise reprendre le même concept qu’une autre en modifiant le design et un peu la manière de présenter le projet. Et ils n’ont pas de problème. Au contraire, ils ont même fait un partenariat !!!

    Je pense qu’une nouvelle sorte de marketing voit le jour. celui de la compétition. Il s’agit de faire des partenariats avec vos concurrents. Au final, c’est une idée très intelligente.
    C’est un phénomène qu’on observe principalement dans le blogging.

    Par contre si vous vendez un produit physique, je pense qu’il existe des brevets qui devraient pouvoir vous aider. Mais pas en IT.

    Jérémy Goldyn

  35. Pour les Alsaciens et autres Bas-Rhinois, le cabinet d’expertise comptable Martine Chabert organise une conférence intitulée « Comment protéger son outil de travail » le 18 juin à 12h00. Cette réunion est ouverte à tous les auto-entrepreneurs/créateurs d’entreprise ou partenaires.

    Ci après le lien pour s’inscrire: http://www.chabert-expertise-comptable.com/actualites-chabert-expertise-comptable-le-stammtisch-mensuel-du-reseau-des-partenaires-martine-chabert.htm

  36. Bonjour,
    Je suis gilles Dulucq,fondateur de Linkeol, réseau social pour créateurs d’entreprises.
    Je rejoint totalement le point de vue de Stéphane: »…n’en reste pas moins que l’important ce n’est pas tant l’idée mais la manière de le faire : si votre idée est bonne, d’autres la copieront forcément un jour ou l’autre. Démarquez-vous ! »
    En effet,mon retour d’expérience à travers Linkeol me permet de faire ce premier constat. Les créateurs qui ne décrivent rien de leur projet n’ont aucun contact en retour, ceux qui en mettent le minimum se distinguent à peine,ceux qui prennent le temps de soigner leur présentation sans nécessairement tout dévoiler …en clair ceux qui savent « vendre » leur projet et ainsi se démarquer ont systématiquement des retours des autres membres.Finalement comme le principal défaut d’un créateur d’entreprise et de ne pas forcement disposer d’une culture du marketing et du commerciale, Linkeol, offre à chaque créateur inscrit sur sa plateforme, de belles opportunités, à condition qu’il soigne son profil sans pour autant tout montrer!

  37. Je viens de voir une de mes idées sur la toile se crée.
    Le produit et le non de la marque sont exactement
    Idem à mon projet, je précise que je n’ai parler à personne de cette idée !
    Soit il y a du piratage de PC ou bien les pensées se promènes
    dans l’atmosphère, donc si vous avez une bonne idée faite très vite car
    Je les captes et vous aussi.

    PS : je me mord les doigts car c’était une idée de produits d’envergure international
    Je pensais la faire plus tard, trop tard

  38. Bonjour à tous ,

    J’ai lu vos précédentes interventions qui sont très enrichissantes!
    Je me demande maintenant , étant à l’origine d’une entreprise qui propose des services, si je dois protéger mon nom, mes services et mon entreprise en déposant une marque? Qu’en pensez vous?

  39. Qu’il me soit permis de recourir à votre compétence pour me soutenir (en s’associant) pour finaliser mon prototype d’innovation d’énergie renouvelable :
    Je suis chercheur indépendant et je cherche un partenaire qui puisse
    prendre en charge mon invention. L’invention que je propose est
    simple, donc facile à réaliser. Pour vous donner plus d’information
    sur le sujet:: / L’invention concerne un aéromoteur auto producteur de
    vent artificiel forcé, pouvant s’appliquer dans une tour solaire à
    effet cheminée, pour la génération d’énergie électrique renouvelable.
    L’aéromoteur transmet plus de puissance dans la tour qui sera
    utilisée, où aura une puissance qui réduit la taille de l’installation
    à moins de la moitié et multiplie la puissance générée. L’idée est
    brevetée, le manque de moyen a freiné la réalisation du prototype qui est à 75%.
    Ce prototype est une option ajoutée à la tour pour multiplier la production de vent forcé dans la tour solaire, qui est une centrale à énergie renouvelable construite de manière à canaliser l’air chaud par le soleil afin d’actionner des turbines pour produire de l’électricité. Cette machine auto productrice de vent forcé minimise la taille d’installation de la centrale et multiplie la puissance de production d’énergie.
    E-mail azazene1402@gmail.com
    Tel 213(0)794 444 795
    Pays Algérie (Tiaret)

  40. bonsoir à tous je cherche une idée de projet innovante qui existe pas réellement encore sur le marché pour mon projet de mémoire de master ! svp veuillez m’aider merci beaucoup

    • Bonjour,
      Il se peut vu la date ou vous avez posté votre message que vous ayez déjà trouvé une idée de projet pour votre Master.
      Essayer de me contacter sur ma boite mail pour voire votre attente si elles sont compatible avec mon projet.

      damien.meunier0732@orange.fr

  41. lakhdara mohamed abdel ghafour

    29 décembre 2012 at 2:07

    – Mon idée est-elle pertinente? Y a t il un marché?

    – Comment évaluer les besoins pour se lancer?

    – Qui peut m’aider?

    – Quelles sont les formalités?

    – Dois-je m’associer pour réussir? Avec qui?
    Bon soir mesdames/messieurs.
    Je suis un jeune designer et j’ai des prototypes de future voiture plus de 3000 création de moi mémé mon édit c’est construire un club de design auto et puis vendre notre prototype vers les constructeur automobile car j’ai montrais quelque prototype a Renault il me dit : tu et un vrais designer mais il te manque le brevet et d’être ici en France ………. car le problème c que je suis en Algérie il me manque quelqu’un qui m dirige plus financement suggestions ………
    Et pourquoi pas développé notre club (design vêtement …..Et autre) en appellent ce club : Kika design club
    Merci de me contacté
    Tel +213776617575 ou +213668616103
    Adresse : n54 rue 1er nov. 1954 Ain Abid 25130 Constantine Algérie
    Merci bcp

  42. Pas vraiment d’accord.
    Les protections sont imparfaites mais en aucun cas inefficaces.
    Par exemple pour Facebook, les frères Winklevoss ont obtenu gain de cause auprès de Zuckerberg au terme d’une bataille juridique certes, mais sans même avoir sécurisé leur concept au départ.
    Pour un projet web, l’important c’est de maximiser les spécifications générales et spécifiques techniques et fonctionnelles avec de nombreux documents puis de les faire antidater grâce à l’enveloppe Soleau bien que de capacité réduite ou sur des sites comme http://www.copyrightdepot.com/ qui propose un volume plus conséquent.
    Ensuite, comme le dit l’auteur de l’article, il faut faire valoir le secret et faire signer une clause de non-divulgation et non-concurrence à tous les intervenants susceptibles d’intervenir sur le projet.
    Le problème évident avec le web, c’est que le droit français et même européen ne s’applique pas au World Wide Web et si quelqu’un vous copie après lancement public de votre projet et qu’il se situe dans un pays où la loi ne s’applique pas, vous ne pourrez pas faire grand chose. Pareillement si un autre lancement public que le votre se fait au même moment et que le concurrent n’a pas eu d’information liée à votre projet.

  43. Bonjour,
    En faisant quelques recherches sur Internet en rapport à la réflexion de la mise en place d’un « objet » innovant, et après quelques recherches vaines, j’ai trouvé votre site.
    Ce pourquoi je me permets de vous contacter.
    L’objectif ? Je recherche différents interlocuteurs pouvant m’aider à comprendre la viabilité ou non de mon projet et me sent un peu seul …
    En effet, j’ai une petite société depuis quelques années http://www.platibubble.com avec le développement d’un nouveau concept http://www.platigloo.com et continu à être en veille de nouvelles idées.
    Il y a de cela quelques semaines je cherchais une solution spécifique à l’utilisation d’un objet sur le marché et ne trouvais aucune solution. Au final, j’ai trouvé un moyen très simple et efficace pour palier à mon souci.
    Aussi après une utilisation intensive et concrète de mon idée cela fonctionne très bien et me demande comment le développer.
    Vous semblez avoir une expertise dans ce domaine ainsi que l’envie de communiquer et partager votre expérience.
    Ma première question est basique mais importante … mon idée aussi simplissime soit elle est juste l’assemblage de 2 éléments existants permettant une nouvelle façon d’utiliser un produit.
    As votre avis, peut-on déposer une brevet sur le seule réunification de 2 éléments existants ?

    Merci d’avance de votre retour et gentillesse.
    Sincèrement,
    Arnaud Gauthier

    • Coelho joseph

      22 janvier 2014 at 5:34

      Bonjour mr Gauthier , à lecture de votre message je me demandais si vous avez eu suite à votre idée pour 2 objet existent en former 1 ,car je me posait la question pour la similitude de mon idée en ésperent que se ne soit pas la même et que cela a été positif pour vous s’il y’a eu suite, comme vous dite simple mais fallait y penser .En ce qui me concerne mon projet serais si cela savère ok un marché internationale vous n’imaginé même pas toute les question que je pose .cordialement

  44. Salut à tous, voila je suis en train de créer un site avec un concept innovant. J’ai besoin de contacter de grandes entreprises, mais vu que le site n’est pas encore fait, et que je vais devoir leur expliquer le concept, j’ai peur qu’ils me volent l’idée, car ils sont connus (grandes associations style UNICEF, Sidaction, Ligue contre le Cancer…) Que faire?

    • Salut LamateurApple,

      Je ne porte pas beaucoup la firme de Jobs dans le coeur mais je vais te répondre quand même.
      Il est très difficile de protéger un concept de site web, mais si tu souhaites vraiment tenter le maximum voici ce que tu peux faire :

      * Décrire un maximum ton concept avec tous les éléments non techniques qui le caractérisent (Processus, Ecrans, Scénario, Utilisateurs, etc.). Donc les spécifications fonctionnelles et visuelles de ton site web. Cette description doit être réalisée sur papier et déposée auprès de l’INPI dans une enveloppe Soleau. Si cette dernière et ses restrictions te gênent (Nombre de pages possibles par exemple), je t’invite à utiliser un site de protection d’oeuvre intellectuelle.

      * Après avoir donc antidaté tes travaux, tu peux te présenter auprès des organismes que tu cites et leur présenter ces derniers en indiquant qu’ils sont protégés et que pour une collaboration, il faut au préalable qu’ils signent une promesse de non-divulgation et de non-concurrence.

      À toi de jouer. ^^

  45. Bonjour, je fait actuellement des recherche sur « comment protéger » et ou vendre une idée ! Mais je ne comprend pas la mentalité de beaucoup de personnes ici !
    Quand on a pas d’argent , pas de diplôme suffisant ou plus simplement la capacité de concevoir le produit de cette idée alors que faire ?
    Je m’explique….
    Monter une entreprise demande énormément de connaissances aussi bien juridiques , social que comptable. .. On ne peut en aucun cas créer quoi que ce soit sans apport financier , et quand vous gagner a peine 800 euros et que votre santé ( ce qui et mon cas ) vous empêche de gagner plus il est IMPENSABLE de risquer un investissement aussi lourd. ( on ne parle pas d’un restaurant la !! )
    Surtout avec une famille derrière qui a besoin de manger et de se loger en priorité .
    Cependant une idée Qui révolutionnerait le commerce peut –
    1- créer des emplois (par centaine ou millier en fonction de la réussite)
    2- Forcément aider à la réussite de celui qui a eu cette idée et pour qui sans ça ne pourra jamais avoir de projets
    3- aider le pays >>> chomage , finance ( import export) cotisation diverses ..
    4-investir pour d’autres « idée » ou création d entreprise **
    5 – aider diverses association **
    ( ** c’est ça aussi la responsabilité d’un entreprise de mon point de vue )

    enfin 6 – j’en oublie certainement …

    De plus dire que tout le monde peut avoir des idées OUI mais qui sont réalisable et de grande réussite NON !!
    Quand je lit qu’une idée ce n’est que 2% De la réussite et/ou du travail derrière et/ou des financement qui en découlent C’EST A MON SENS complètement absurde. Sans l « inventeur » pas de produit !! = donc pas d’ emplois , de chiffres ou quoi que ce soit ….. Essayez un instant d’imaginer combien de  » Mozart , Heistein  » et autres génies naissent dans des conditions ou il leur est impossible de donner pour eux ,comme au monde, leur capacités !! Moi je dis qu’on a perdu beaucoup e.
    Pour conclure réfléchissez a ceci :
    Est il préférable de n’avoir aucune idée réalisé par manque de moyens financier et/ou de protection pour la créer ? que 1000 idées et 10 seulement qui marchent mais qui rapporte gros et sont profitable a tous ? ? ?

    MERCI de votre lecture , souhaitant avoir bien expliquer ma pensé , Un internaute qui attend un miracle !

  46. Bonjour,

    En cours de création de ma startup / entreprise selon le meilleurs status, je souhaite partager ceci (en rapport avec le premier poste)
    mapreuve.com qui permet de protéger et exploiter son innovation meme si quelqu’un dépose un brevet ensuite.
    http://www.bfmtv.com/economie/mapreuve-com-proteger-invention-sans-brevet-550858.html

    Je ne sais pas encore ce que vaut l’affaire, mais dans l’euphorie j’ai posté ici la chose avant de l’avoir vérifié (car BFM TV est passé par là).

    Personnellemet, je suis sur paris et recherche des associés pour monter une entreprise dans le developpement d’applications innovantes.
    Si vous etes intéréssé et compétent et endurant alors contactez moi :
    Contact@insayders.com

    Merci,
    Insayders (en cours de création)

  47. Bonjour,

    J’espère rester dans le sujet, mais moi mon problème n’est pas la confidentialité de mon idée, mais je cherche justement à pouvoir la partager à quelqu’un qui pourrais la créer et en faire bonne usage

    En gros je serais simplement celui qui à inventer le système
    Une idée d’un nouveau système publicitaire sur le net

    Pour cela je cherche à qui faire affaire !!! Des developpeur ? Des société pro

    Je sais pas du tout

    Merci de votre aide

    Cordialement,

  48. Bonjour à tous,

    Je suis sur ce forum à la recherche de gens serieux désireux se lancer dans une aventure entrepreneuriale liée au domaine de l’ITen Algérie, pays ou il y a beaucoup à faire en matière de developpement informatique !

    Je suis un jeune entrepreneur résidant au nord ouest de l Algérie ( Oran ), je désire créer une startup avec un partenaire technique ( informaticien ). Étant de formation orientée plutôt Management d Entreprises, je souhaiterais trouver un(e) associé(e) pour la partie technique afin de pouvoir lancer la startup dont, il/elle en sera le/la CTO : Chief Technology Officer.

    Pour d’amples informations, n hesitez pas à m écrire.

    Cordialement,

    Ps : Michael, je suis ouvert à toute idée intéressante et constructive, pourrais-tu m envoyer un mail pour discuter au sujet de ton idée ?

  49. Bonjour à tous.
    Et merci pour ce blog génial!

    Je suis porteur de projet. J’ai trouvé un profil de développeur qui est prêt à s’associer avec moi. Pour s’imprégner du projet, il souhaite avoir accès à toutes les analyses que j’ai faites (concept, business models, études de marché, veille concurrentielle, présentations ppt etc.) Cela représente 3 mois de travail. Nous voudrions intégrer un incubateur. Il est évident que nous avons déjà partagé quelques informations mais avant d’aller plus loin, ne devrais-je pas lui faire signer une clause de confidentialité, histoire d’officialiser tout ça? Merci de me donner votre avis.

  50. Pour un projet si récent je ne trouve pas cela très utile de formaliser la confidentialité en tant que telle. Sachez que la réussite est plus collective qu’individuelle Alors il est très judicieux de formaliser le partage des revenus dès que l’entreprise sera en mesure de génerer des profits et celà au tout début de votre association. N’hésitez pas à échanger sur toutes les opportunités et risques.

  51. fahadi-ibounou

    26 février 2015 at 23:57

    bon voila j’ai réaliser un prototype de mon projet ma question est comment faire pour bénéficier d’une aide pour créer une modèle

  52. Je pense qu’un minimum de protection juridique est utile, tout comme la signature d’accords de confidentialité avec des personnes-clés. Tous les conseils et démarches sont normalement accessibles grâce au net. Donc tout créateur-inventeur peut le faire tout seul. L’esprit plus serein, vous communiquerez mieux sur votre projet.
    Par contre, dès que vous monterez en puissance et/ou serez en mesure de signer d’éventuels accords de partenariat, de sous-traitance, il vaut mieux éviter les faux-pas et bien se faire conseiller. Itou si votre projet a une évidente dimension internationale… Les Américains par exemple ont une culture davantage fondée sur les rapports de force, et malheur au créateur pauvre ou trop isolé !
    Je me permets deux dernières considérations :
    En France, personne ne s’offusquera de signer un accord de confidentialité… le droit écrit et le formalisme sont de vieilles traditions chez nous…
    Comme toute stratégie, la protection juridique peut ou doit comporter des degrés…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2018 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑