[livre] Velocity : pourquoi la vitesse d’exécution est le nouveau facteur clé de succès d’une startup

Lors de la conférence Next12, à Berlin, nous avons eu droit à un très chouette moment avec Ajaz Ahmed et Stefan Olander, auteurs de « Velocity: The Seven New Laws for a World Gone Digital« . Leur point de vue est intéressant pour toute entreprise souhaitant se mettre au digital ou y évoluant déjà. Mais il l’est encore plus pour les entrepreneurs qui aspirent à monter leur startup et la voir réussir !

Velocity

Je n’ai pas encore lu l’ouvrage, mais la présentation était sûrement l’une des meilleure de la conférence. Voilà les 7 conseils que l’on peut en retenir.

1. Evolve immediately. Entitlement kills.
Dans le monde dans lequel les startups évoluent aujourd’hui, il est important de savoir évoluer rapidement, et de savoir changer son fusil d’épaule dès que l’on a l’information le permettant. La rapidité de réaction importe plus que tout.

2. It’s easier said than done. Get going, do it. Build your ideas to validate.
C’est par l’action que l’on avance, ça ne sert à rien de tirer des plans sur la comète. Les idées viennent en faisant, il faut se mettre en mouvement à un moment donné !

3. The best advertising is no advertising.
Il n’est presque plus possible, à l’échelle d’une startup, de compenser une mauvaise compréhension des besoins des consommateurs ou un mauvais produit par des dépenses marketing ou de publicité. Aucune startup ne peut plus vraiment faire l’économie d’une vraie relation avec ses early adopters, qui seront ceux qui feront la pub pour les services proposés.

4. Convenient is the enemy of right.
Lorsque l’on fait quelque chose de trop facile, ou que l’on effectue des choix « par défaut », c’est qu’il y a un problème : il faut que ce soit compliqué, que l’on s’attaque à un vrai problème, et que les choix que l’on fait attirent une certaine désapprobation.

5. Respect human nature.
Ce n’est pas parce que nous jouons « dans du digital » qu’il faut en oublier les utilisateurs ou ses propres équipes. En toute circonstance, donc, rester respectueux de l’humain, et rendre son projet et son produit plus « humain » lui aussi.

6. No good joke survives a committe of 6.
Au moment de faire des choix, ou de mettre en scène ses idées, il ne faut pas demander trop l’avis des personnes autour de soi. Avoir quelques mentors : oui. Mais ne pas chercher systématiquement une solution qui convienne au plus grand nombre. Ni approcher les grandes décisions par l’approche « quantitative » qui consisterait à faire un sondage !

7. Having a purpose larger than yourself.
Pour durer, développer une vraie vision, attirer des collaborateurs, convaincre que votre projet « a du souffle », il est nécessaire de trouver une aspiration plus large. De se donner un but, une mission, au-delà du simple aspect de monter une entreprise qui gagne des sous ou d’être connus…

Bonne lecture !

5

  1. Il a l’air intéressant ce bouquin.
    On y retrouve une vérité historique pour les entrepreneurs : « c’est dans l’action qu’on apprends le plus… »

  2. C’est vrai que la description donne envie de le lire !

  3. En gros, il conseille de faire tout le temps simple et direct sauf quand il y a un avantage concurentiel, ou un coté humain à mettre en avant!

    Interessant! Merci

  4. Cool, un livre qui coute moins cher sur Kindle qu’en papier, c’est dans ma liste de lecture !

  5. J’attends la version française

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2017 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑