Pourquoi ne faut-il pas avoir peur de se faire piquer ses idées ?

[disclaimer : ce post ne vaut pas pour les projets à forte composante de recherche scientifique imposant des dépôts de brevet, de molécules, de formules chimiques, …]

Ah la la la la… l’idée… Je pense que c’est une des principales cause de non création d’entreprise. Oui, pour moi ce n’est clairement pas le risque ou le manque de moyens qui fait peur aux gens. Je m’explique. Il existe trois catégories de personnes…

La première, c’est l’immense majorité des gens qui croit qu’il faut une idée géniale pour se lancer. Par expérience personnelle mais aussi pour avoir rencontré des tas de projets à tous niveaux de développement, ce n’est jamais le cas. En général, l’idée est incrémentale, issue du quotidien ou de son expérience, et mérite d’être retravaillée pendant de long mois avant que tout fonctionne bien. Un début d’idée est donc suffisant pour se lancer. Certes, il faudra sûrement plusieurs idées avant de tomber sur la bonne, mais cela ne signifie pas qu’il faut s’arrêter de réfléchir et de tester son idée dès le début !

La seconde catégorie, c’est celle qui croit que l’idée est tellement géniale qu’il faut l’entourer d’une chape de plomb. C’est peut-être pire que la première catégorie… Souvent donc cette catégorie reste sur ses positions, travaille en secret, attend le moment parfait pour annoncer à la face du monde sa révolution… pour finalement s’apercevoir qu’elle est déphasée par rapport aux attentes du marché, ou que quelqu’un d’autre les a pris de court.

La troisième catégorie, vous l’aurez compris, est celle que j’affectionne. Il s’agit de ceux qui, de manière très ouverte, cherchent à améliorer l’idée et la faire vivre en la confrontant au maximum de feedback possible. Ceux-là sont des gagneurs ! Et même si l’idée ne se révèle pas la bonne, ils la font évoluer et rencontrent en chemin des bonnes volontés prêtes à les aider !

Alors pour compléter mes propos, voilà quelques autres petites choses :

  • L’idée ne représente qu’1% de la valeur d’un projet. Le reste provient de l’équipe, de l’exécution du plan, des relations avec des partenaires, des clients, des fournisseurs et du reste de l’écosystème de la startup !
  • Si votre idée est bonne, d’autres l’ont aussi ! Ou en tout cas l’auront très vite. Même si vous protégez « à mort » votre idée, vous ne resterez pas seul longtemps. D’ailleurs, tant mieux, ça veut dire que votre marché est en train de prendre vie et d’exister.
  • Ne pas parler de son idée revient à la faire mourir. Vous demandez bien l’avis de vos proches dès que vous avez une décision difficile à prendre ? C’est pareil ici, c’est avec l’avis du maximum que vous allez pouvoir mettre au point votre idée, puis votre projet, puis votre service ou produit. Et ce de même pour toutes les étapes du projet !
  • Il existe tout un tas d’autres façons de se protéger. Avoir la meilleure équipe, le meilleur service client, avoir la meilleure ambiance au bureau, travailler ses réseaux, donner un look sympa à son site web…

Alors comment faire ? Ouvrir les vannes et parler au maximum de son idée ?

Oui !

Mais aussi :

  • Se différentier, faire des choses originales, réinventer les manières de faire du secteur…
  • Être à l’écoute de ses clients, pour constamment chercher la meilleure façon de les contenter.
  • Continuer à innover, pour avoir toujours une idée d’avance !

9

  1. Bonjour,
    Je ne suis pas totalement d’accord avec cet article. Il faut certes parler de son idée, mais pas à tout le monde, du moins pas avant d’avoir un premier produit.
    Il faut surtout en parler à un public qualifié, qui saura dire si oui ou non le nouveau produit proposé correspond bien aux attentes du marcher et si ce n’est pas le cas pourquoi.
    Je pense que cette phase doit apparaitre très tôt pour éviter tout développement inutile, mais doit quand même se faire sous le couvert d’une certaine forme de secret.
    Même Loïc le Meur n’a commencé à parler vraiment de son produit qu’une fois qu’il était sorti ….
    N.

  2. @Nicolas : concernant Loic Le Meur, il a commencé à *communiquer* une fois son produit avancer. Je pense très fort qu’il a parlé de son projet à bien des personnes depuis le début ! Il ne faut pas confondre communication et prise de conseils.

  3. totalement d’accord, l’exécution est largement plus importante que l’idée !

  4. Question simple : Qu’est ce qui empêche un business Angel de piquer une idée, si il l’a trouve géniale ????

  5. A priori, d’après mes quelques lectures, le fait de faire découvrir votre idée, concept, procédé… au grand public (parutions revues, presse…) vous empêchera de protéger cette idée au moment voulu (par un brevet par exemple).
    Par contre, aucun d’autre ne pourra le faire non plus.

    Est ce vrai, qu’en pensez vous?

    Comment faire pour protéger son idée au préalable d’une rencontre avec des partenaires éventuels?
    On m’a parlé du contrat de confidentialité:
    Est ce une protection juridique suffisante? dans quels pays?

    Merci
    (au fait, site vraiment sympa!)

  6. Je suis entièrement d’accord avec cet article.
    parler de son idée c’est en percevoir un retour réel et non pas uniquement fantasmé par le créateur…

    il n’en reste pas moins que plus une idée est immature, plus sa seule valeur repose sur son « trait de génie ».

    Ne serait-ce que pour rassurer ce dernier, il n’est pas stupide de mettre en place des outils permettant au créateur de parler de son idée tout en respectant une certaine confidentialité: engagement de confidentialité par exemple…

  7. J’avais lu cet article il y’a quelques temps, et il m’a fait beaucoup réfléchir. Et finalement il a donné lieu à la création d’un blog dédié à ça : un blog collaboratif pour parler de ses idées et brainstormer ensemble. Ca s’appelle « J’ai Une (Bonne) Idée »

    http://jaiunebonneidee.wordpress.com/

    Il est tout neuf, il est né hier, donc il n’est pas alimenté, mais il faut des gens comme toi ou tes lecteurs pour joueur le jeu et se lancer, montrer l’exemple.

    Puis-je avoir l’espoir de te voir rejoindre nos contributeurs :)

    Hugo

  8. Tout à fait d’accord avec l’article… le problème n’est pas d’avoir la super idée… mais plutôt de la mettre en pratique… Donc Oui il faut communiquer son idée autour de soit et auprès de personnes qualifiées.

    Souvent on pense s’être fait piqué une idée mais le vrai problème est la mise en action de cette idée et notamment les facteurs différenciants que l’on souhaite apporter au secteur visé…

  9. Très belle analyse. Et je suis d’accord avec son contenu. Personne ne connait l’usine à fabrication d’idées qui fait qu’une chose entre dans notre cerveau…Donc pour le cerveau des autres, on ne peut rien préjuger. Si on a une idée, le mieux est de la réaliser…pas simplement de la posséder. Parce que les « possesseurs » sont toujours nombreux…beaucoup plus nombreux qu’on ne veut le croire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2018 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑