Bouuuhh, on m’a piqué mon idée de création d’entreprise !

C’est un sujet récurrent dans la création d’entreprise : le vol d’idée, ou en tout cas la peur, bien tenace chez l’entrepreneur, de se faire piquer son idée s’il vient à en parler. Et pour illustrer cette crainte, il suffit de lire le dernier débat en date sur le blog du StartUp WeekEnd Bordeaux à ce propos. J’avais d’ailleurs déjà abordé le sujet ici il y a quelques années.

Si je trouve dommage qu’on doive encore avoir le débat en France (a fortiori dans les milieux web), il faut néanmoins le faire pour continuer à prêcher la bonne parole… Voilà, pour (ré)alimenter le débat, quelques opinions bien tranchées et sans bullshit, comme vous les aimez :

  • l’idée, franchement, c’est super important, puisque c’est le point de départ… Mais elle ne vaut rien tant qu’on n’a pas convaincu un client…
  • on est toujours 10 à avoir la même idée en même temps, il faut arrêter un peu de croire qu’on va inventer un vrai truc entièrement nouveau !
  • ne pas parler de son idée, c’est s’assurer de se réveiller trop tard pour s’apercevoir qu’on est loin d’être le seul, d’avoir fait un bout de chemin dans la mauvaise direction, ou d’être allé trop lentement
  • l’histoire ne retient jamais celui qui a l’idée, même s’il l’a pitchée dans un startup weekend, mais seulement celui qui gagne la course à la fin
  • d’ailleurs, l’histoire ne retient même pas le premier à avoir concrétisé l’idée, mais bien celui qui est le premier à en vivre suffisamment bien pour passer pour le vainqueur
  • dans le web, c’est plutôt bon signe d’avoir plusieurs concurrents en même temps… sinon, c’est qu’on est trop tôt et qu’on amorce la pompe pour les suivants !
  • évidemment, une idée de boîte n’est pas « protégeable », les enveloppes Soleau font rire tout le monde, autant que les entrepreneurs qui font signer très tôt des NDA (Non Disclosure Agreements) ou autres accords de confidentialité
  • le plus important dans tout cela, ce sont les FEEDBACKS

Bref, pour avoir plusieurs fois par jour des idées de création de boite, je peux vous assurer qu’on s’en fout un peu de l’idée en elle même.

26

  1. Je suis peut-être naïf, mais je ne crois pas au vol d’idées. Personne n’a envie de réussir avec l’idée de quelqu’un d’autre.
    Comme tu le dis, quand quelqu’un a une bonne idée, il y a forcément 10 personnes qui ont la même ! Ce qui les différencie, c’est l’exécution :)

    • et mark zuckerberg ? N’a t il pas piqué l’idée d’un autre ?….

      • Dans « The Social Network », Jesse Eisenberg dit à un moment « If you were the real inventors of Facebook, you would have invented Facebook ».
        Leur idée était de faire un réseau social pour Harvard, et il n’y a aucun moyen de savoir si cette idée serait devenue Facebook tellement le produit final est différent d’un simple annuaire d’étudiants. :)

    • Bien dit !! C’est juste la PURE vérité… 😉

  2. Et puis si je dévoile mon idée trop tôt, je risque d’avoir pleins de retours négatifs de gens qui ne me comprennent pas et qui ne voient pas le potentiel de mon idée.

    Non, au contraire, il faut garder l’idée secrète jusqu’au bout. Ainsi sans retour ni alerte des autres, on se plante de façon plus grandiose 😉

  3. D’un autre côté quand on lit l’histoire de Priceminister, visiblement PKM et ses associés ont poussé la paranoïa à un stade avancée en faisant signer des NDA jusqu’à leurs proches.

    On ne peut pas généraliser, tout dépend de l’idée. Dans 90% des cas, profiter d’un feedback est utile et nécessaire. Mais pour les 10% qui restent, signer des closes de confidentialité peut se justifier, par exemple si l’on est absolument convaincu de l’originalité et du potentiel de son idée. J’admets que ce sera de moins en moins le cas à l’avenir car on commence à avoir fait le tour, même s’il reste encore de beaux concepts à inventer !

  4. raa j’aurais jamais du pitcher cette idée révolutionnaire au swlyon ;D

  5. Une citation d’un entrepreneur connu « On est des millions à avoir la même idée, ce qui nous différencie c’est la qualité d’exécution ».

  6. Faire signer de NDA fait sens lorsqu’on s’apprête à dévoiler des éléments stratégiques à des personnes potentiellement clé. Donc à ces moments précis, la prudence est de mise, car on est dans le vif du sujet.

    Mais en l’occurence, lorsqu’on parle de pitcher son idée, il n’est pas question de dévoiler quoique ce soit de stratégique : on présente juste une idée, tout au plus, un concept. Et ça, ça ne se vole pas, tout simplement parce qu’une idée seule, intangible, brute, ne vaut rien.

    C’est comme si Van Gogh craignait d’annoncer qu’il va peindre une maison dans la nuit, par peur qu’un autre peigne lui aussi une maison dans la nuit. Mais la valeur, ici, ne sera pas dans l’idée, mais dans le tableau et l’art du maître, une fois qu’il aura été réalisé, et *bien* exécuté.

  7. C’est marrant, personne n’a encore parlé de Facebook!
    Je reste convaincu que sans Zuckenberg, facebook n’aurait pas le succès d’aujourd’hui.
    Sinon je suis d’accord que l’idée vient après la réalisation, que les feedbacks sont essentiels (surtout dans le web) et ceci dans 100% des cas.
    Bon par contre je trouve que tu insistes un peu trop sur le fait qu’on se fout de l’idée, mais cela va avec le style du blog 😀

  8. @Ferdinand : pas d’accord… on ne le dira jamais assez, j’en parlais aussi ici l’année dernière http://aucoudeacoude.typepad.com/aucoudeacoude/2010/01/antimythe-pas-de-secret.html
    Pas d’accord parce que la conclusion que tu ne dis pas, c’est que quel que soit ton projet il sera dans tes 10% de top secret parce que tu seras forcément « convaincu de l’originalité et du potentiel de son idée ».
    Nothing personal :-), mais toujours frustré de constater que trop d’entrepreneurs restent persuadés que leur projet est un cas particulier – le plus souvent d’ailleurs sans vraiment se rendre compte de leur posture. Testé et approuvé personnellement : des mois de précieux temps perdu!

  9. 100% d’accord mais à nuancer tout de même, si demain je trouve une niche qui rapporte 100k/ mois je ne vais pas allez le crier sur tous les toits et encore moins le dire à mes concurrents…

  10. @Simon : ca existe encore ?

  11. L’article semble trop tranché, c’est drôle on dirait le discours d’un voleur d’idées.
    :)

  12. Je suis 100% d’accord. Beaucoup de gens nous disent ça avant de déposer leurs projets sur notre site et je leur réponds à chaque fois qu’une idée ne vaut rien, seule son exécution compte.

    Les entrepreneurs malins doivent parler de leurs idées à un maximum de monde pour valider le concept, l’améliorer et le faire connaître.

    Je rajouterais que si le fait d’avoir de bonnes idées suffisaient je serais déjà milliardaires car j’en ai 10 par semaine…

  13. le plus important, c’est l’execution! car tout le monde est different et l’execution d’une idée peut varier selon les personnalités.
    la façon dont on oriente sa strategie est le plus important même si l’idée parait basique, simple.

  14. Encore un article No Bullshit comme on les aime 😉

    La croyance populaire qui laisse penser qu’une idée est protégeable a encore la peau dure malheureusement…

  15. Le problème avec son idée, c’est qu’on y est attaché de façon presque sentimentale… c’est « mon idée ».
    Je travaille en ce moment sur un projet, pour lequel j’ai trouvé l’inspiration aux Etats-Unis (autant dire que j’ai piqué l’idée à un Américain). En avançant dans mon projet, je suis tombé par hasard sur le portrait – dans un magazine – d’un jeune entrepreneur qui a créé sa boîte avec mon idée !!!
    Ma première réaction a été un grand coup de chaud, puis de froid, et le sentiment que tout était foutu, que c’était trop tard puisqu’on m’avait piqué mon idée. C’est irrationnel, mais comme je le disais, il y a une part d’affectivité donc d’irrationalité dans le rapport à son idée de création.
    Après une petite période d’abattement, j’ai réfléchi de façon plus rationnelle et je me suis dit que :
    1) si quelqu’un exploite l’idée, ça la valide : elle fonctionne
    2) je peux regarder comment il fait, ce qu’il fait bien et ce qu’il fait mal, pour améliorer le concept et me lancer.

  16. Quid des entreprises créées sur une innovation technologique ? Ce sera sûrement le cas de mon projet. Si je communique maintenant sur mon idée (je prévois le lancement officiel pour début 2012), mes futurs concurrents (dont certains me connaissent et peuvent trouver facilement mon blog sur google) ne manqueront pas d’aller sur le créneau si ils le trouvent intéressant. Évidemment, ils ne penseront pas le produit tel que je le conçois, mais si ils abordent le marché en premier (et/ou si ils déposent un brevet), je me retrouve un peu sans rien… Etant pour l’instant à l’étranger, je préfère prendre une avance technologique d’abord pour communiquer une fois que je serai proche de mon marché.
    N’y a-t-il pas un moment au cours de la création au delà duquel il faut communiquer sur son idée et avant lequel il est bon de rester prudent ?

  17. Et Facebook ? Le petit Mark qui a volé l’idée des Frères « Machins » désolé, j’ai la flemme de chercher sur Google… Et lui, pour le coup, il a vraiment réussi… alors, oui, je pense que le vol d’idées existe…

    Même si les jumeaux ont récolté de quoi assurer les futurs générations (et que de toute manière, ils n’avaient pas besoin des 65 M€ récoltés), je pense que Mark Zuckerberg peut largement leur dire merci.

    Et un accord de confidentialité dans un BP n’a jamais tué personne, c’est une précaution supplémentaire… à savoir, par contre si ça sert vraiment, j’en doute… mais c’est histoire de se rassurer.

    • Bien d’accord avec toi… Et là, l’idée était vraiment de taille. alors l’argumentaire semble valable sur des idées communes mais pas sur des idées vraiment innovantes.

    • Facebook n’est en aucun cas une innovation, ce n’est pas le premier réseau social sur internet, la concurrence était déjà dense à son lancement avec un leader largement implémenter dans le monde ( Myspace ). De plus la seul valeur ajoutée des frères Winklevoss ( réseau privé dédié aux étudiants ) n’est plus exploitée aujourd’hui. Donc même dans le cas de Facebook l’idée de base n’a strictement aucune valeur.

  18. Bonjour,

    Plutôt d’accord avec l’article. Je viens d’écrire un billet justement sur le sujet.

    http://psychorganisons.com/2012/07/23/ne-triche-pas-chez-moi-car-jai-de-lavance-en-idees-et-peut-etre-en-innovation/

    Salutations

  19. en 1996 j’avais l’idée de faire un logiciel 3d facile a utiliser avec des simples commandes pousser tirrer etc. je fais part a google de cette idée .
    sketchup est née – pas vraiment comme d’imaginer mais la preuve est que je suis un créateur, architecte, décorateur , je fais comme hobby la bande dessine , sculpture illustrations et peintures, bref… et google un moteur de recherche. en effet des gens avec des idées exceptionnels existent et se font plumer a mort, prenez l’exemple de tesla avec edison ou l’inventeur d’essuie glas a pluisuires vitesses etc etc

  20. Bonjour
    Je ne suis pas d’accord qu’une idée ne vaut rien. C’est l’idée et l’excitation qu’elle vous procure qui vous pousse a agir. C’est l’amorce, l’etincelle de l’aventure.
    Ne sous-estimez pas son pouvoir émotionnel et ce qu’elle vous pousse a entreprendre pour lui donne vie.
    Attention toutefois a l’affect, le manque de détachement.
    Ensuite je suis d’accord que ce qui compte, c’est l’execution.

Les commentaires sont fermés.

© 2018 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑