Et voilà la 4ème et dernière partie des pitchs des startups @ #leweb !

Vous avez pu suivre déjà les 5 premiers pitchs de startups ici tout à l’heure, puis les 4 suivants, puis encore 4 autres ici… Bref, vous aurez compris qu’il s’agit de la journée des startups ici à LeWeb ! Voilà les 4 derniers pitchs, histoire de finir cette (longue ?) première journée… et d’aller profiter des soirées plus ou moins officielles organisées un peu dans tous les coins de Paris… Work hard, play hard 😉 – mais pour suivre ces soirées il faudra plutôt me suivre sur mon twitter :)

Et pour rappeler l’exercice que je mène : je fais, en live (donc, comme les startups, en 6 minutes) la couverture de leur pitch. Je ne juge donc pas la startup en soi, mais juste sa prestation, et ce que j’en ressens et en ressors. Ce que je dis ci-dessous n’est donc pas forcément la réalité de la startup, juste ce que mes oreilles, mes yeux et mon cerveau en ont compris, et quelques leçons que j’en tire sur le plan « technique / stratégie de pitch ». D’ailleurs, je n’ai pas regardé les startups avant, ni leur site web. Donc vraiment, je base mon avis sur le moment présent. Comme dans de vraies conditions d’un pitch face à un investisseur / partenaire potentiel…

D’ailleurs, comme à mon habitude, je ferai (demain, peut-être) un post récap sur les quelques enseignements / conseils que je tire, comme je l’avais fait l’an passé ici sur les conseils pour un pitch.

*******

Phonitive – Touchalize

Touchalize permet de créer des publicités intéractives : les personnes qui visionnent la pub en vidéo peuvent changer, en temps réel, la couleur d’une voiture, commander le produit placé dans la vidéo, ou mettre des photos de ses amis dans les vidéos, et ce depuis son téléphone mobile.
Cela augmente le taux de viralité, et le nombre de vues d’une vidéo de pub, et permet aussi de tracker tout un tas de choses sur comment la pub est composée.

Questions posées :
– qui est l’utilisateur type ?
– quels avantages pour l’annonceur ?
– envisagez-vous de vendre la data / l’analytics ?
– qu’est-ce qui est le plus important dans la techno ?
– pouvez-vous nous donner un exemple de clients et d’usages ?
– est-ce que vous pensez ouvrir votre techno pour qu’elle soit utilisée par d’autres ? des APIs ?

My2cents :
– Pas super accroché par le lancement, la démo était bien plus convainquante (enfin, jusqu’au bug). Les prévisions de CA était magiques (droite affine avec x=1 pendant 3 ans :)… En revanche, la techno a l’air vraiment sexy, et oui, il y a  sûrement un vrai truc à faire là-dessus ! Peut-être pas le futur criteo, mais en tout cas le marché de la pub pourrait bien accrocher là-dessus. Peut-être quelque chose à faire avec les agences de pub web…
*******

Be-Bound

Be-Bound est une application smartphone qui permet d’accéder à Internet en passant par les réseaux 2G. Vous achetez des crédits pré-payés, qui vous permettent ensuite de vous connecter un certain nombre de fois au réseau. Il y a aussi du couponing et de la pub dans le business-model. Il est donc possible d’envoyer, par exemple, un email sans aucune connexion H / 3G / wifi. Il faut pour cela passer par la meta-application be-bound.

Questions posées :
– Est-ce que je peux surfer ou dois-je passer toujours dans l’application ?
– pourquoi avez-vous choisi un modèle très B2C, et pas un modèle plus B2B ?
– avez-vous négocié des contrats 2G avec le sopérateurs, ou est-ce que ça marche partout tant que les SMS passent ?
– peut-on surfer, faire du streaming ?
– pourquoi ne s’intéresser qu’au haut du marché, et pas au marché d’entrée, avec des utilisateurs moins « haut de gamme » ?
– est-ce que l’application est gratuite ?
– comment allez-vous trouver vos utilisateurs ?
– est-ce que vous avez un moteur viral ?

My2cents :
– Intéressant, et belle promesse. Par contre ça manque un peu de simplicité je trouve, il faut se balader vraiment dans l’application (meta-app est un euphémisme :) – mais, au final, la promesse de pouvoir rester connecté (dans une certaine mesure) fait qu’on est prêt à accepter un peu de difficulté je pense dans le processus… Bonne question du jury sur le B2B… ils y passeront je pense :)
*******

Side note : OH. My. God. La première fille de la journée sur scène !!!!

*******

Agent of Presence

On parle ici de mode : Agent of presence propose d’utiliser les objets « mde » (bracelets, accessoires, vêtements, …) en y incorporant des connecteurs. Le premier produit est un sac à main qui s’éclaire quand le téléphone sonne à l’intérieur (pour le coup ça me paraît vital pour beaucoup d’entre vous les filles :)…
Agent of presence veut donc créer de nouveaux accessoires et vêtements qui allient « fashion » et « technologie ».

Questions posées :
– que vendez-vous ?
– qu’est-ce que vous proposez au marques ? la techno ? les tissus ? la plateforme de programmation ?
– avez-vous la propriété industrielle ?
– quelle augmentation  de prix est-ce que cela amène ?

My2cents :
– Hmm, pitch assez « vision », pas trop produit, ni marché, assez compliqué de se faire une idée de où ça nous mène, mais belle démonstration d’une robe qui marque les battements du coeur de celle qui la porte par une petite lumière directement dans le tissu. Mais clairement, des trucs à faire, mais peut-être pas en faisant des lignes de produits, mais en vendant la techno à des marques…
*******

Haystack

Attention, on ne parle pas ici du moteur de recherche pour django :)
Haystack veut révolutionner le dating en faisant de vos amis des « matchmakers », c’est-à-dire des entremetteurs. En gros, Haystack est donc une application iPhone, qui utilise les datas Facebook pour favoriser les mises en relation. Vous invitez vos amis (vous accroissez ainsi vos chances de conclure), et vous devez ensuite vous prononcer sur le mathcing entre deux de vos amis qui sont célibataires… est-ce que ces 2 amis devraient se recontrer et dater ? Si vous pensez que oui, les deux sont mis en relation via votre entremise ! La startup démarre à Berlin, et compte vite atteindre la taille critique nécessaire via relations presse, et effet viral.
Business-model mixe, avec une version premium, des pubs, des mises en avant de produits, affiliations…
A noter : cette appli a été conçue en 3 jours dans le StartUp Bus.

Questions posées :
– Comment pensez-vous grandir sur un marché très, très, très concurrentiel ?
– comment se fait l’algorithme de mise en relation ?
– qui est l’équipe ?
– que se passe-t-il si le matching n’est pas efficace ? Est-ce qu’on peut vraiment avoir beaucoup de mise en relation ?
– et pour les personnes déjà en couple ?
My2cents :
– Bin… ça pourrait marcher en fait :). Et d’ailleurs aussi pour du taf, en utilisant d’autres réseaux. Une bonne façon d’industrialiser des mises en relation !
En tout cas, les 4 gars de l’équipe sont les premiers utilisateurs, apparemment :)
Bon travail, sûrement plein de questions sur la viralité et le modèle, mais définitivement un coup à jouer ! Mais ils ne devraient pas gagner, quand même, c’est encore très fragile et jeune :)
*******

2

  1. Je trouve que sur l’ensemble des pitchs proposés (et je me base sur les résumés), Agent of Presence semble être le plus viable si effectivement ils ont moyen d’avoir la propriété industrielle.

    En revanche, si je m’en tiens au résumé, ils partent effectivement dans la mauvaise direction et devraient proposer les matériaux et non une collection (ce qui demanderai beaucoup plus d’application pour un résultat surement mitigé). Cependant c’est un produit qui je trouve possède un réel intérêt et qui s’il est bien pitché aux designers peut propulser l’entreprise.

  2. Moyennement emballé par les pitchs présentés, mais curieux pour Haystack.
    Comme on dit « ça peut chémar » à condition de retravailler le concept…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2018 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑