Créer son entreprise : la routine !

Ou plutôt, les routines… Si monter sa boîte est bien une affaire de créativité et demande au(x) porteur(s) du projet de savoir à peu près tout faire, il n’en demeure pas moins qu’il est aussi nécessaire pour l’entrepreneur de s’astreindre à certaines routines pour être sûr de bien faire son travail. Voilà quelques routines qui me semblent particulièrement importantes !

  • Vider sa boite mail – chaque soir
    L’email est aujourd’hui au centre des moyens de communication de l’entrepreneur (parfois trop, d’ailleurs). Tous vos contacts risquent donc de s’y retrouver, avec des actions à prendre, des réponses à envoyer, des décisions à prendre. Et il est facile de rapidement se retrouver submergé… Une bonne discipline est d’essayer d’avoir traité tous ses mails chaque soir (en se gardant la dernière heure de travail pour cela, par exemple).

 

  • Faire une todo-list – chaque matin
    Difficile d’être efficace sans savoir ce que l’on doit avoir achevé à la fin de la journée… Alors une bonne manière de passer les 10 premières minutes de la journée, c’est de lister toutes les choses importantes ou urgentes à faire dans les heures à venir. Et vous vous sentirez vraiment bien à la fin !

 

  • Lire tout se qui se dit sur son secteur – plusieurs fois par semaine
    Histoire de connaître les tendances, les buzz, les news du moment et continuellement vous cultiver et renforcer votre compréhension du secteur. Cette curiosité peut sembler inutile à court terme (voire même passer pour une perte de temps), mais promis, votre créativité en sera décuplée :)
    • Écrire un article de blog – plusieurs fois par semaine
      Gagnez en notoriété, en référencement, et en crédibilité en postant régulièrement des choses sur votre projet, votre secteur, vos produits, votre équipe, vos belles réalisations…

     

    • Remplir un tableau de reporting – une fois par semaine
      Oulalah, attention : pas un Excel de 10 pages de long, hein ! Non, il est important qu’à la fin de chaque semaine vous ayiez un aperçu de l’activité de l’entreprise sur les quelques chiffres clés que vous vous serez choisis : nombre de leads commerciaux, CA, argent sorti de votre compte, …

     

    • Faire un point avec toute l’équipe – une fois par semaine
      Bon, ok au départ ça va être limité. Mais en tant que patron, vous avez le devoir d’aligner le travail de chacun(e) dans l’équipe dès qu’elle est composée. Vous pouvez faire cela un midi (allez, offrez un sandwich à tout le monde !) mais faites-le, en disant ce qui vous semble important et en laissant aussi chacun s’exprimer.

     

    • Faire un point entre associés – une fois par semaine
      Si le point « équipe » est important, il en faut également un entre les fondateurs opérationnels, là encore une fois par semaine. Au menu : points achevés dans la semaine, objectifs de la semaine d’après, possibilité de crever les abcès potentiels ou de discuter des points stratégiques !

     

    • Envoyer une newsletter à tous ses contacts – une fois par mois
      Vous faites plein de choses géniales. Rendez-les donc visibles à votre « team » virtuelle, composée de tous ceux qui vous ont donné un coup de main à un moment de la vie du projet. Vous verrez que 1/ ils seront contents d’avoir de vos nouvelles et 2/ ils vous aideront à nouveau !

     

    • Gérer les tâches administratives récurrentes – une fois par mois
      Bin oui, TVA, Urssaf, tout ça tout ça… faut bien le faire hein !

     

    • Vérifier votre présence sur le web – une fois par mois
      Vos analytics, les mots-clés qui renvoient vers vous, comment vous apparaissez sur Google…

     

    • Donner de la visibilité à ses investisseurs – une fois toutes les 6 semaines
      Si vous en avez, c’est quelque chose d’important. Que ce soit pour de bonnes ou de mauvaises nouvelles, l’important c’est de dire les choses. Prenez donc l’habitude de le faire, par exemple dans un petit mail avec les 3 ou 4 grands points d’avancement, 1 ou 2 questions ou axes de réflexion ou demandes d’aide, et bien sûr, quelques chiffres clés.

     

    • Faire le point sur ses objectifs moyen et long terme – une fois tous les deux mois
      Toujours cette idée de sortir la tête du guidon… au moment où vous lisez ces lignes, vous pouvez déjà ouvrir vos calepins et noter tous les deux mois de prendre 2 à 3 heures de « break » pour réfléchir à vos objectifs à 6 mois, 1 an, ou 3 ans….

     

    • (re)faire son étude de concurrence – une fois par trimestre
      Comment ça, pas plus souvent ??? Comment passer plus de 3 jours sans regarder ce que font les autres personnes sur son secteur d’activité ? Et bien justement ! On ne réussit pas son entreprise en regardant ce que font les autres au quotidien. Alors empêchez vous de trop les regarder, faites bien votre boulot et tout ira bien !

     

    • Réécrire son business-plan – une fois tous les 6 mois
      Là encore, c’est un exercice qu’il ne faut pas faire trop souvent, au risque de passer plus de temps dedans que dans la vie réelle :) Pour cela, vous pouvez prendre 3 jours de recul avec des rendez-vous avec vos mentors…

     

    Et vous, quelles routines vous imposez-vous ?

    3

    1. Et penser à souffler de temps en temps. Car on ne peut pas être 24h/24 sur son projet (du moins pas à long terme…)

    2. Voir du monde, sortir la tête de l’eau, et surtout écouter.

    3. Bonjour,

      Moi qui suit un peu curieux et quelques fois vite distrait par un sujet extérieur aux impératif, j’ai décidé de me passer d’internet pendant mes session « travail productif ».
      C’est à dire, le matin consultation des mes messages et recherches dont j’ai besoin (ça dure entre 1 et 2h30), puis passage en mode bureau ou je n’ai pas internet (réception client, et production), puis à nouveaux internet le soir à mon domicile.
      Chaque phase est ainsi optimisée, les journées peu productives existent toujours mais en moyenne, je pense avoir presque multiplié par deux ma productivité personnelle. J’imagine que certains savent jonglé aisément, mais notre génération (moins de 40 ans) n’est pas un exemple d’autogestion (quand je regarde mon père…) par contre on imagine, on test, bref on a plein d’autres qualités.
      Voila ma petite solution adaptée à mon activité bien sur!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    © 2015 Création d'entreprise & startups !

    Gulihem BertholetUp ↑