Ce qu’il ne faut surtout pas faire au moment d’envoyer un Communiqué de Presse…

Je dois recevoir environ 30 communiqués de presse par jour, entre WeLoveSaaS et ce blog. Outre le fait que la plupart tapent à côté de la plaque (à croire que certains chargés de relations presse sont payés à l’envoi et non à la qualité de leur ciblage et de l’adaptation des angles d’attaque) – je dirais 80% sont off topic – cela permet quand même de développer son œil en la matière et de comprendre comment réussir ou foirer son communiqué. J’avais déjà traité le sujet ici ou ici ou ici – je vous invite évidemment à parcourir à nouveau ces monuments de la littérature entrepreneuriale articles pour vous rafraîchir la mémoire…

Mais l’objet de ce mail – outre rigoler un peu – c’est plutôt de vous rappeler l’objectif numéro 1 de toute relation « presse » (voyons large et rajoutons aussi les blogs dedans) : apporter une news INTÉRESSANTE, et ADAPTÉE  à celui qui va la recevoir (les journalistes sont submergés de mails et sollicitations… et le classement vers la corbeille est plus que rapide de leur part !)

A titre d’exemple, voilà le communiqué que je reçois à l’instant :

Sans épiloguer sur ce qui est ci-dessus, voilà quand même une petite CheckList à passer en revue avant de lancer bouteille à la mer communiqué de presse (hint: celui de nos amis d’Acer ne checke pas beaucoup de lignes :) )  :

  • Il s’agit d’une vraie news. Genre ne faites pas un communiqué genre « Encore un jour de développement chez MyStartup » – « Notre CTO est allé aux toilettes » – ou encore « Plus que 130 jours avant notre lancement, ouais ! ». Non, il faut donner un peu plus à manger au journaliste affamé pour qu’il ouvre son .txt et commence à taper quelque chose !
  • C’est un peu frais. Un news, c’est comme le lait, quand c’est un peu passé c’est pas très digeste. C’est donc mieux si ce dont vous parlez ne va pas donner l’impression au journaliste (ou pire, au blogueur) qu’il a fait un bond dans le temps de 3 ans en arrière (surtout que par définition, il est à la pointe des news de son secteur…).
  • Vous avez pris le temps de comprendre ce que le journaliste a envie de lire (et d’écrire). Genre m’envoyer un communiqué sur de l’électroménager (j’espère qu’il se reconnaîtra ^^) ne sert à rien… Il vaut mieux envoyer moins de mails, mais plus ciblé, avec un vrai angle d’attaque (ie : comment MA news va être traitée dans SA ligne éditoriale).
  •  Ce n’est pas de la pub. Au-delà de la news qui vous concerne, il faut que le sujet puisse être plus global, pour illustrer une tendance actuelle, lancer un débat, éclaircir et faire de la pédagogie sur un enjeu particulier, …

 

Que rajouteriez-vous ?

7

  1. il n’empêche que le CP de Acer a bien été publié au final !
    De nos jours, c’est peut-être que c’est plus efficace de se démarquer par la médiocrité pour faire parler de soi, comme on peut le voir avec Nabila …
    Blague à part, c’est une exercice super difficile à faire que de parler de soi-même sans utiliser un ton publicitaire.
    et puis il faut réussir ensuite à diffuser son message au plus grand nombre possible avant qu’il soit périmé.
    Donc c’est super dur de s’adapter à chaque blog, surtout pour une startup.

  2. Pour ma part, je pense qu’il faut aussi éviter toute mise en forme trop sophistiquée qui rend les copier/coller hasardeux et mettre des liens vers des visuels de haute qualité plutôt que de les intégrer à la page…

  3. je ne suis pas professionnel de la profession mais je trouve que le plus difficile a appréhender est aussi dans la quantité d’infos a distiller. Vu qu’on lit de moins en moins sur le net et sur nos mails est ce qu’il est plus efficace d’envoyer un teasing court ou un document détaillé.
    J’opte souvent pour un document complet et détaillé mais compte tenu de certains retours je pense qu’un résumé bien synthétique favorise la curiosité du journaliste ou du blogueurs…non

  4. Enfin, le plus compliqué c’est encore d’avoir, de trouver des adresses mails de journalistes ! PUIS, de bien cibler !
    Comment fait-on quand on est une toute jeune start-up (sans le sous) pour se payer une agence RP ? ou un fichier à jour bien ciblé ? Vous savez ? :-)

    En tout cas bravo pour votre référencement. J’ai tapé la requete « envoyer un CP à des journalistes » et vous êtes arrivé 1er ! chapeau !

  5. je confirme ce que dit cet article sur les rp par email.
    Les règles de base sont bien :
    – une info claire, concise et objective
    – pas de tournure publicitaire dans le style rédactionnel
    – un titre , un sous titre (ou chapeau) et 4 paragraphes: quoi? qui? comment? combien?
    En ce qui concerne les fichiers d’emails de journalistes un site comme 24presse.com, que je dirige, permet de les obtenir. Ces emails ne sont pas accessibles par le web car ils sont réservés aux opérateurs et intermédiaires de Relation Presse tels que 24presse.com

  6. De A à Z…tout! Je fais tout; auteure, illustratrice, éditrice et conceptrice de la collection les Nouveaux P’tits Romans. Trois titres sortent juste des presses, que j’ai réussi tout récemment à glisser sur les étagères de Cultura.
    Mais le faire savoir c’est autre chose…Pas mon métier… Merci pour vos conseils!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2017 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑