Pourquoi s’associer ? Avec qui s’associer ?

[Vaste question que celle de l’association avec quelqu’un. C’est pourquoi j’y consacre toute une série ! Retrouvez le menu ici : S’associer !]

Deux questions en un article, mais finalement, l’une et l’autre sont clairement liées. Si plus d’un entrepreneur sur deux crée seul encore aujourd’hui (et c’est pas fini avec l’auto-entrepreneur ou la micro-entreprise qui poussent totalement vers le célibat entrepreneurial), tous ou presque reconnaissent qu’il est vraiment très difficile d’être le seul et l’unique responsable d’une jeune entreprise… Voyons donc tout d’abord les principales raisons de s’associer

S’associer pour ne plus être seul !

Finalement, Si on veut être plusieurs, c’est pour ne pas être seul (merci Guilhem). Car, au-delà des ennuis de trésorerie, du mal à trouver son segment de clientèle, des tracasseries administratives (si, si !)… hé bien la solitude est bien le pire ennemi de l’entrepreneur en herbe. S’associer, c’est donc espérer partager les responsabilités, les moments de doute, les responsabilités un peu trop grosses pour seulement deux épaules. Bref, il s’agit ici de trouver un (ou une, ou plusieurs) alter-égo qui ne soit ni un ami, ni un salarié, ni un stagiaire, ni un consultant, mais bien quelqu’un embarqué sur la même galère. Cela peut paraître trivial, mais s’associer, c’est donc bel et bien renoncer à être 1.

Accélérer le développement de l’entreprise

Bon, vous voilà deux, ou plus. Chouette ! Ça va dépoter maintenant ! Car en effet, une autre raison de l’association, c’est de multiplier les forces des créateurs et de permettre d’accomplir (enfin) toutes les tâches nécessaires à la bonne conduite du projet. Et puis comme un associé est en général plus appliqué et dur au mal qu’un salarié, qui finalement n’a pas tant de raisons que ça de passer ses nuits et ses week-ends à travailler, un nouvel associé c’est comme deux nouvelles personnes supplémentaires qui œuvrent à faire avancer la startup à toute berzingue.

Compléter des compétences

Être plus, c’est bien. Mais si trop de bras s’activent à la même tâche, il y a fort à parier que tôt ou tard l’édifice penchera et que certains aspects du projets, eux, seront au point mort. Il est donc intéressant de varier les compétences des différents associés, et de répartir le plus harmonieusement possible les responsabilités. Ainsi, on imagine très bien un commercial associé à un technicien, chacun mettant ses compétences au service de l’entreprise.

Bénéficier de plus de moyens et de réseaux

Parfois, on s’associe aussi tout simplement parce qu’on a besoin de plus de moyens. On sort ici du cadre des associés opérationnels purs (même si quelqu’un qui amène de l’argent peut aussi parfois travailler pour de vrai, hein) pour élargir le concept aux associés financiers. Si lancer votre projet réclame trop de fonds pour votre petite bourse, vous voyez de qui je veux parler. Parfois aussi, on recherche « more than money », c’est-à-dire plus que de l’argent. On va donc aller chercher des associés qui ont le bras long (c’est pratique pour éternuer dedans, en ce moment) et qui pourront ramener du réseau et des contacts intéressants pour le projet. Cette pratique voit même son avènement avec la réalisation de « boards » (avec la version gratuite de l’advisory board, où l’on ne distribue pas de parts), sortes de conseils d’experts très pointus et de haute volée, qui seront là uniquement pour leurs réseaux et l’image d’autorité qu’ils donneront à l’entreprise.

Il (ou elle) était là au départ, on n’a pas trop réfléchi…

Il existe tout un tas de bonnes raisons de s’associer, mais souvent la première raison pour laquelle on se retrouve à travailler avec quelqu’un, c’est qu’il était déjà là. Peut-être même que l’idée vient de lui, ou qu’il a donné un petit coup de main au départ et puis, de fil en aiguille, il est resté. C’est de l’association presque naturelle (au départ) qu’il s’agit alors, comme si l’on se rassemblait autour d’une idée naissante avec l’envie d’en faire quelque chose. Sans se poser trop de questions. L’habitude fait le reste.

Et donc, avec qui s’associer (ou ne pas s’associer…) ?

Vous l’aurez compris, s’associer, c’est bien. Mais bien s’associer, c’est mieux. Et s’il n’existe pas vraiment de règle a priori pour chercher un associé (l’humain revêt quand même une sacrée importance), il n’empêche pas qu’il faille consacrer un peu de temps à se poser les bonnes questions. Et notamment celle de savoir avec qui s’associer (les autres seront traitées dans les prochains articles !).

Alors, certaines catégories peuvent faire peur, comme ça, de prime abord : un ami (voire un meilleur ami), quelqu’un ayant exactement les mêmes compétences que soit, son frère ou sa soeur, quelqu’un avec une grosse différence d’âge, une bombe sexuelle, … Finalement, ce n’est pas là que repose le bon ou le mauvais casting. Non, le seul vrai casting, c’est la passion. Est-ce que votre projet attire quelqu’un qui en fera son propre combat ? Remplira-t-il ses tâches en prenant son pied ? Si vous trouvez quelqu’un comme cela, selon moi, vous avez votre perle rare. Évidemment, il doit avoir le bagage nécessaire pour bien faire son travail (et cela varie beaucoup d’une startup à une autre), et vous devez mettre en place les outils et techniques pour faire durer l’association, mais sans passion, cela va être difficile.

Voilà donc avec qui s’associer : avec un passionné de votre projet. Les autres personnes, vous aurez largement le temps de les salarier ou de les prendre en freelances, elles ne sont pas prêtes pour le combat…

A suivre.

[Photos INTVGenes]

23

  1. Très bon billet. S’associer avec un ami, cela complique les choses. A mon avis, il vaut mieux y réfléchir à deux fois.

  2. bonjour
    je m’appelle Yves HEcker, j’anime un talk show sur radio scoop à Lyon tous les soirs de la semaine, ce soir nous débattons du statut d’auto entrepreneur ! bonne idée ou mauvais plan ? votre point de vue m’intéresse ! serait il possible de vous avoir avec nous ce soir à 19h 30 pour en débattre durant quelques minutes ? ce serait l’affaire de 6 minutes !
    appelez moi au 06 09 69 68 08

    Yves HECKER

  3. Billet plein d’humour aujourd’hui mon cher Guilhem!
    Dans mon cas, je préférerais aujourd’hui avoir un associé pour ne plus être seul et avancer plus vite. Car comme on le sait 1+1=3 en la matière!

  4. J’ai trouvé ton article – et ton blog – car je suis justement en recherche de ce fameux « bon associé ».
    Il ne semble pas y avoir de recette miracle, juste des pré-requis obligatoires!

    On est déjà deux, mais on cherche à aggrandir l’équipe, 3 ou 4 serait parfait.
    Où les trouver? Où les trouver? Personne n’a encore fait un site web 3.0 pour cela??? 😉

  5. j’ai un site de partage et je veux trouver laperle rare pour me seconder mon site arrive à echéance dans une centaine de jours

  6. blog d’affaires exceptionnelles

  7. je trouve tres enrichissant ce site sur l’association
    en tout cas pour moi ,cela m’interesse beaucoup

    • Bruno Barrey

      1 août 2014 at 12:06

      bonjour
      je cherche un associé pour la création d’une association en Polynésie
      cela vous intéresse t’il
      contact Bruno au 0613640309
      merci

  8. interessant comme article merci!

    en revanche, je pense qu’il faut aussi reflechir au probleme que peut poser de s’associer.. personnelement, je sais que m’associer a un coté stimulant et rompt la solitude. Mais quand je regarde les problèmes que cela peut poser….( conflit d’interet, desaccord, pas la meme charge de travail.. que faire en cas de desaccord quand l entreprise fonctionne…)

  9. Bonjour à tous,

    Je suis actuellement à la recherche d’un développeur Web, compétant et fiable afin de participer à la réalisation d’un site innovant à fort potentiel. Pour plus d’informations n’hésitez pas à me contacter à l’adresse suivante : thibault.gourmann@gmail.com.

    Cordialement.

  10. Bonjour à tous,

    Je suis actuellement à la recherche d’un « associé » ayant un profil de développeur Web, compétant et fiable afin de participer à la réalisation d’un site innovant à fort potentiel. Pour plus d’informations n’hésitez pas à me contacter à l’adresse suivante : thibault.gourmann@gmail.com.

    Cordialement.

  11. En projet de création d’un Bar Crêperie sur Millau dans l’Aveyron (12), je recherche un (une) associé (e). Fort potentiel, région touristique, qui permet un CA conséquent en période estivale. Le matériel est déjà investi. Pour toutes informations complémentaires, je vous propose de me contacter par mail avec vos motivations ainsi que votre numéro de téléphone, je n’hésiterais pas à vous rappeler
    Cordialement
    Gina

  12. Bonjour,
    Je suis en pleine reconversion professionnelle. J’ai acheté avec mon compagnon un local commercial à Versailles de 30 m2. J’ai le projet d’y installer un dépôt-vente de robes, costumes et accessoires de marié(e)s mais je n’ai pas de formation en couture pour les retouches. J’aimerais m’associer à un professionnel dans ce domaine. Comment m’y prendre ? Quels statuts choisir ? Comment partager le chiffre d’affaire ? D’avance merci pour vos conseils.

  13. Bonjour,

    Je suis à la recherche un associé et investisseur pour un projet ECO TWICE en polynésie.

    Pour en savoir plus merci de me contacter pour en discuter;

    Je crois en ce projet et j’ai effectué mon BUSINESS PLAN pour le soumettre aux banques.

    Etes vous prêt à quitter la France pour de belles aventures en Polynésie.

    Merci d’avance

  14. Bonjour à tous,

    Je suis à la recherche d’un associé pour créer une société de batiment tous corps d’état.

    Les clients sont déjà là. De l’expérience dans ce domaine sera nécessaire

    ainsi qu’une forte motivation pour la création et la gestion d’entreprise.

    Voici mon adresse : gjpyktq2@gmail.com

    Merci.

    Cordialement.

  15. Super article.
    Je pense qu’il est difficile de s’associer avec quelqu’un que l’on rencontre sur un site internet.
    Au cas ou :) => http://fr.teamizy.com/

  16. Bjr
    Nous sommes deux associés , gérant d’une boite de business developpement et d import export tous les deux avec des compétences commerciales et relationnelles.

    Aussi,nous avons le gout et la passion de la vente,comment pouvons nous mieux collaborer pour etre plus efficace, si nous devons nous basé sur cette phrase chopée dans le sujet  » Alors, certaines catégories peuvent faire peur, comme ça, de prime abord : un ami (voire un meilleur ami), quelqu’un ayant exactement les mêmes compétences que soit « ..help us please !!

  17. Bonjour.
    Vous venez de me réconforter dans mon questionnement. J’ai un stagiaire en ce moment, il est efficace, droit, me galvanise pour développer les projets et en plus il maitrise des techniques que je n’ai pas eu le temps d’approfondir, la fameuse perle rare. J’aimerai l’embaucher, mais j’en ai pas les moyens. Je vais donc lui proposer de devenir mon associé ! Je vous tiens au courant :-)

  18. Bonjour,
    merci pour votre article très complet.
    Je cherche aussi la perle rare, pour développer mon entreprise en Scop, si jamais elle passe par là:
    http://www.absolutely-french.eu

  19. je cherche un associé polynésien pour une création d’entreprise
    je suis photographe cinéaste de métier
    j’ai 57 ans
    mon associé deviendra un ami

    merci de me répondre

Les commentaires sont fermés.

© 2019 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑