Entrepreneurs : les bonnes raisons de ne pas partir en vacances

Le soleil brille, les villes se vident (les comptes en banque aussi, parfois), et bientôt il sera aussi difficile d’avoir un client au téléphone qu’un coca en terrasse pour moins de 4 euros. D’où la grande tentation pour tous les entrepreneurs de se mettre au diapason de la population, de boucler les valises, et de prendre la direction de vacances bien méritées.

Que nenni ! Pas de répit pour les braves… voici quelques raisons de ne pas partir en vacances lorsque l’on crée sa boite !

  • La création est une course contre la montre. Chaque minute est nécessaire pour faire que son projet va réussir et ce n’est certainement pas lors de la phase de « survie » (ie. les 18 à 36 premiers mois de l’entreprise) qu’il va falloir lever le pied. Et il y a tellement de choses à faire qu’il serait bien fou de penser prendre plus que quelques longs week-ends (de 3 jours) dans l’année.
  • Les vacances, ça coûte vite cher. Et bien évidemment, le peu d’argent dont on dispose est bien mieux passé dans l’entreprise, un nouveau serveur, quelques adwords, un bureau pour le stagiaire qu’on exploite, voire même une petite fête de fin d’année pour ses collaborateurs, qui eux iront se faire dorer la pilule.
  • C’est un excellent moment pour travailler au calme et préparer la rentrée. Plus d’appels téléphoniques, beaucoup moins de mails, réunions inexistantes… le rêve pour qui veut préparer un peu sa rentrée et travailler sur des plans d’actions à plus ou moins long terme. Profiter de ces moments de calme est peut-être la meilleure forme de « vacances » pour l’entrepreneur.
  • Les vacances sont moins passionnantes que votre quotidien. C’est vrai, pourquoi vouloir mettre entre parenthèses un job qui vous passionne, que vous vivez 24h/24 ? Vous ne serez pas tranquille pendant les vacances, pensant « louper » quelque chose de plus important et/ou intéressant. Non mais franchement, vous vous voyez, les doigts de pied en éventail à jouer avec le sable, au soleil et un cocktail à la main ? Alors que si ça se trouve, un prospect essaie de vous appeler ou qu’un concurrent est en train de lancer l’offre que vous vouliez mettre sur le marché ??
  • Vous risqueriez d’y prendre goût. Et ça, ce n’est vraiment, vraiment pas bon du tout ! Soyons clairs, si vous partez une fois, votre faiblesse d’homme vous rattrapera vite et ça risque de devenir une habitude. Et pour toutes les bonnes raisons évoquées ci-dessus, il est clair que ce sera une mauvaise habitude. Non, ne tentez pas le diable, les vacances sont comme la cigarette, l’alcool, la vitesse, l’iPhone, … Ne commencez pas, vous vous en mordrez les doigts !

Sus aux vacances donc. Bien sûr, beaucoup vous diront le contraire de mes conseils avisés, à savoir :

  • Il faut savoir couper, se ménager, pour revenir plus tranchant et avec de nouvelles idées
  • Il est important de tenir compte de son environnement, de sa famille, de ses amis, et de savoir leur accorder du temps
  • Créer sa boite oui, mais pas être son propre esclave ! La création d’entreprise doit rester un plaisir et pas une souffrance…
  • Il est important d’avoir bonne mine, d’être bronzé, pour continuer à séduire clients, partenaires, salariés…

Je ne m’étendrai pas plus sur le sujet. C’est vendredi (ça sent gravement le week-end là, en ce début d’après-midi) et j’ai des valises à préparer… Je pars… euh… en séminaire dans le sud quoi… voilà.

Et vous, vous ne partez pas où ?

[Si maintenant vous voulez de vraies bonnes raisons de ne pas partir en vacances – mon Dieu ! – hé bien rien de mieux que de filer chez le filou Poupardin, qui doit en avoir trouvé de bien meilleures que moi ! Et comme d’habitude, si vous voulez rejoindre le mouvement des croiseurs fous de posts du vendredi, let us know !]

[Photos : SToto98 & Postaletrice]

8

  1. 1 entrepreneur sur 2 qui part en vacances avant 36 mois d’activité se plante. 😉
    Source : http://www.fr.lastminute.com/

  2. Craquage dû à la chaleur ?
    T’as besoin de vacances, Gilles 😉

  3. J’adore vraiment votre concept de post croisé. C’est excellent! :)

    Et pour répondre au commentaire de Gilles, oui, je suis parti au bout de 8 mois d’activité (mais 12 mois par rapport à toute la phase de préparation). Et je me suis planté! :o°

  4. Je pars 10 jours en aout. Et je tente une semaine OFF avant.
    On va essayé de s’y tenir 😉

  5. Moi non plus je ne pars pas en vacances. Je n’ai pas du tout envie de prendre du recul, de trouver des solutions à une impasse, de voir comment ça se passe ailleurs, d’avoir de nouvelles idées, d’être plus détendu, de recharger les batterie pour pouvoir attaquer encore plus fort une fois rentré… bref… Je n’ai vraiment pas envie de planter ma boite!

  6. J’adore :) Voilà qui vaut toutes les vacances du monde…

  7. Nicolas Hennion

    6 juillet 2009 at 13:46

    Merci pour ce post !
    Je cherche justement un développeur web qui ne part pas en vacances et veut en profiter pour s’associer sur une création de boite.
    30 jh de travail, pourcentage à négocier.
    Open à toutes technos. Business plan solide.

    NPointHennionArobaseGmailPointCom

  8. Voilà, ça se confirme : il ne faut surtout pas prendre de vacances !!!
    Je pars (à peine) 4 jours au soleil, je décide de faire un peu d’exercice sur la plage, et paf, un doigt de pied cassé et 1 mois et demi de béquilles !!!

    j’aurais mieux fait de bosser, c’est moins dangereux 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2018 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑