Comment rencontrer du monde dans un cocktail mondain ?

Les entrepreneurs sont aux petits fours ce que les mouches sont au miel : c’est plus fort qu’eux, ça les attire. Bon, ok, c’est facile, c’est un peu tout le monde du business qui se presse dans les cocktails, réceptions, buffets et autres réjouissances mondaines. Et puis après tout, les quelques coupes de champagne que l’on va pouvoir glâner gratuitement sont bien une récompense après avoir souvent souffert de discours ou de présentations longues et pas toujours très intéressantes.

Boire et manger, oui, mais utile !

Venons-en au fait : l’entrepreneur doit savoir se comporter en pareilles circonstances et surtout les mettre à profit pour rencontrer du monde. Et si possible du monde qui lui serve pour son business ! Il va donc devoir faire preuve d’entregent, donc un dictionnaire nous dirait qu’il s’agit de :

l’habileté à établir des contacts utiles en société.

On est donc en plein dedans. Mais ce n’est pas toujours évident. Voici quelques règles et astuces que vous pourrez mettre en application dès votre prochaine sortie !

Bougez !

Vous voilà donc dans la salle de cocktail, à scruter timidement la foule, à chercher du regard quelqu’un que vous connaîtriez pour vite aller le rejoindre. Première erreur !!! Surtout ne pas se raccrocher aux (rares) connaissances déjà acquises, et risquer de passer toute la soirée avec elles, à tailler le bout de gras. Non, il faut vous mettre en danger et pour cela bouger. Et en général, bouger vers le buffet. Là, se presse en général 60% de l’assistance sur 10% de la surface de la salle, ce sera beaucoup plus facile de faire des rencontres (comme en boite de nuit, en fait).

Parlez. De tout et surtout de rien.

Une fois que vous êtes au cœur de tous les gens, il va vous falloir entamer la conversation. C’est ce qu’on croit être le plus difficile. En réalité, rien de plus simple puisqu’il va surtout falloir évoquer les sujets les plus bateaux possibles, dans votre première phrase. Mes préférées sont évidemment : « il fait chaud, non ? », « la salle est vraiment sympa », « oh pardon, excusez-moi, mais quelle cohue » ou encore le très classique « très bon ces …, vous ne trouvez pas ? » (remplacez … par coquilles Saint-Jacques, oeufs de lompes, pains surprises ou cacahuètes en fonction du standing du cocktail…).

Parlez. Mais surtout faites parler.

Voilà, vous avez lancé la conversation, maintenant il va falloir manœuvrer pour l’amener où vous voulez. Une règle d’or à ce stade : posez des questions ! Intéressez-vous à votre interlocuteur, demandez-lui par exemple pourquoi il est venu à la soirée, s’il est dans le business de [thème de la soirée], comment il a trouvé le speech de [xxx], essayez de comprendre ce qu’il fait et qui il est. Seulement à la fin vous consentirez à parler de vous, en adaptant évidemment votre discours en fonction de tout ce que vous avez appris dans la première phase.

Parlez. Mais sachez arrêter la conversation.

Le cocktail va durer quoi, 1h ou 1h30 ? Et votre objectif est bien de rencontrer le maximum de personnes dans ce laps de temps. Vous avez donc tout intérêt à accélérer la fin de la conversation (surtout si vous sentez que vous n’avez rien à en retirer) et à passer à une autre proie. Une bonne façon de le faire est d’échanger votre carte (cherchez la votre en en demandant une à votre interlocuteur), puis subrepticement de voir quelqu’un au loin en lui faisant signe. Dites alors que vous êtes désolé et remerciez pour la conversation. Tout de suite après, notez un élément (mentalement ou au dos de la carte) sur la personne que vous venez de rencontrer.

Chassez en meute.

Pour améliorer votre rendement lors de la battue du cocktail, vous pouvez aussi chasser en meute. Attaquez des personnes différentes, pas trop éloignées. Entamez la conversation puis à un moment rapprochez vous et présentez l’autre à votre contact. Cela vous permet d’aller voir ailleurs (éclipsez-vous) et d’augmenter ainsi les rencontres grâce aux mises en relation des autres. Et puis c’est plus facile de se lancer lorsque l’on a la pression de ne pas passer pour le moins bon de la meute :)

Soyez propres.

Oui, sortir en cocktail mondain demande un peu de savoir-vivre, comme dirait la Baronne de Rotschild. Ne mangez pas comme un goinfre, évitez d’enchaîner les coupes de champagne (dépasser 2 verres, ce n’est pas bien), évitez de « salir » votre main droite avec les petits-fours (c’est celle qui sert la main), soyez habillé en conséquence (sans tomber dans le pingouinisme)… et surtout parlez bien et soyez polis ! L’important est bien de laisser une bonne impression au gens, pas qu’ils pensent que vous n’étiez là que pour « faire de la carte de visite » !

Assurez le service après-vente !

C’est une des routines un peu contraignantes qu’il faut suivre (ou tacher de s’imposer, au moins). Une fois rentré(e) chez vous, reprenez toutes les cartes de visites que vous avez récoltées (indice : en-dessous de 3, vous avez été mauvais). Et envoyez immédiatement un petit mail de remerciement. Allez, je vous facilite la tâche, voici un modèle type :

Objet : Notre rencontre

Chère/Cher [Prénom/Monsieur/Madame/Mademoiselle NOM],

Je tenais à vous remercier de la discussion très plaisante que nous avons eu lors du cocktail de [Événement]. J’ai été vraiment ravi(e) de faire votre connaissance et en apprendre un peu plus sur [Entreprise]. Si vous souhaitiez plus d’information sur [votre projet], je serai ravi de vous donner un peu plus de détails que [ce soir/à midi/…].

Passez une excellente fin de semaine, bla bla bla.

Et bien entendu notez dans vos contacts la personne, voire saisissez déjà une action à prendre dans quelques temps (envoi d’une newsletter, …).

Et vous, comment faites-vous en soirée ???

Maintenant si vous souhaitez vraiment savoir comment rencontrer du monde dans un cocktail mondain je vous invite à lire le post de Gilles Poupardin.

10

  1. Serge (Codeur.com)

    12 juin 2009 at 15:09

    2 coupes de champagne seulement ? autant ne pas aller à ce cocktail dans ce cas.

  2. Rrrraaa, j’avais tout bon jusqu’à soyez propre!

  3. @Serge : oui, c’est parce que c’est pas bien de boire trop et sans modération. Après, on peut aussi rester jusqu’à la fin du cocktail et finir les bouteilles. J’en connais qui font ça. Si si… 😀

    @Joanna : dommage, hein ? 😉

  4. L’avantage de la meute est aussi de pouvoir « s’échapper » de certaines rencontres :-)

  5. Le plus difficile, je trouve, est d’abréger la conversation de manière élégante.

  6. Si tu fais des fautes dans le mail que tu envois à la personne après, c’est que tu as bu plus de 2 coupes 😉
    « Je tenez » … 😉

  7. Oups, merci :)

  8. Ce billet présenté dans notre lettre de veille de la semaine dernière a rencontré un franc succès, il s’agit d’un véritable sujet d’intérêt pour les managers. Bien vu ! J’en profite pour vous féliciter pour votre blog, une vraie mine d’informations pour les entrepreneurs.

  9. Merci @Laurent ! J’avais bien senti un frémissement de mes stats et suis ravi de voir le retour que cela a eu chez vous !

  10. Beaucoup de choses semble seulement du bon sens … je m’attendais a quelque chose de plus technique. je ne suis pas entrepreneur mais etudiant, et donc je sors beaucoup et passe le plus clair de mon temps a socialiser ( comme tout bon etudiant) et si je devais donner mes conseils pour rencontrer du monde, je dirais:
    – procurez vous la liste des invités avant l’evenement et googler les differentes personnes/entreprises
    – Ne venez pas seul, soyez accompagné! si possible une charmante demoiselle
    – Soyez la plus part du temps formel, mais sachez etre informel quand il le faut
    – pour ca il faut etre tres observateur, je dirais il faut savoir « sonder » les gens et deviner le type de personalité
    – la premiere impression!! vous avez pas interet a la rater. sachez que dans des rapport professionels les gens n’ont pas besoin de vous connaitre profondement, ce qui signifie que vous pouvez les impressionner une fois et rester superficiel pour la suite de vos echanges.

    dernier point, concernant le champagne: ne buvait pas si vous tenez pas
    par contre sachez que dans certaines cultures il est tres important de boire, et parfois de beaucoup boire … alors j’espere que votre vie d’etudiant a été un bon entrainement, autrement mangez bien gras avant d’y aller, n’hesiter pas a gober une ou deux cuillieres de huile d’olive … 😀

Les commentaires sont fermés.

© 2022 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑