Quelques notions d’écosystèmes web locaux + pitch de @LaCuisineDuWeb

Juste avant une conférence que je donnais au Salon des Entrepreneurs Lyon en juin dernier, sur le thème « Réussir sur le Web, les modèles qui marchent », je me suis fait alpaguer sur le studio télé pour parler de La Cuisine du Web, l’asso des entrepreneurs du web lyonnais que j’ai contribué à lancer.

Du coup, c’est l’occasion en quelques minutes de vous expliquer ce que c’est, ce qu’on y fait, notre vision de comment un écosystème doit grandir (dont beaucoup de choses viennent d’ici – un must-read !), de parler de Blend, etc.

 

 

Concernant les écosystèmes web locaux, vous savez que c’est une de mes marottes – et je pense que tous les bénévoles de l’asso (a.k.a la brigade) sont en train de faire un vraiment chouette boulot – je pense qu’il est primordial :

  • de mettre de l’informel et du fun dans les communautés pour que les gens se connaissent et s’apprécient avant d’éventuellement faire du biz ensemble (c’est ce qui nous avait amené avec les copains Gilles et Alex à créer les ApéroEntrepreneurs à l’époque)
  • de faire un gros boulot sur les écoles et facs du territoires pour resserrer les liens et faciliter la plongée dans l’écosystème des étudiants
  • de trouver (et motiver) les fondateurs des quelques « locomotives » (les belles réussites du web qui ont déjà 5, 10 ou 15 ans sur le territoire) à « redonner » à l’écosystème en s’investissant personnellement, en prenant la parole, en venant se frotter aux petits jeunes ou en faisant confiance aux plus petites boites du secteur
  • de fédérer un peu les acteurs de l’investissement
  • de faire de chouettes événements, comme le Banquet de La Cuisine ou Blend conference à venir
  • d' »éduquer » les médias à mieux parler du web et à mieux mettre en valeur les pépites du territoire
  • d’offrir des lieux physiques où les acteurs peuvent converger, travailler ensemble, …
  • de faciliter le partage d’expériences parmi les acteurs du web, sur le mode je donne de mon temps et de mon expertise aux autres car si tous grandissent, l’écosystème se renforce bien plus vite, comme par exemple c’est le cas avec les Ateliers de La Cuisine du Web… avec aussi la croyance qu’il faut donner avant de recevoir
  • de pousser le plus possible les startups (plus il y en a, plus on a des échecs, mais aussi des réussites et une somme d’expériences et de talents hors du commun), avec des concours de pitch (exemple StartInLyon organisé par la Cuisine mais aussi plein d’autres choses), des accélérateurs, des programmes de mentorship, une prise de parole auprès des formations en entrepreneuriat, une vraie « positivité » vis-à-vis des porteurs de projets, … bref en étant un écosystème Startup-friendly, …
  • avant d’éventuellement faire rayonner la ville / l’écosystème à l’extérieur, mais ce n’est qu’un indicateur que l’on a bien fait tout le reste, jamais une action voulue comme certaines villes, genre Berlin, ont entrepris de le faire à grands coups de millions :)

En bonux, le résumé de notre soirée « Banquet » !

Vous voyez autre chose ?

 

1 Commentaire

  1. Merci pour cet article de qualité. Je pense quand même que le SEO est maintenant le nerfs de la guerre pour les entreprises du net. Le meilleur concept a besoin d’être vu, autrement il est mort…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2017 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑