Chance & entrepreneuriat

Pour un post un vendredi 13, je ne pouvais pas trop faire autrement que de parler de chance. Il en faut, quand on crée sa boite. Autant que du temps, de l’argent, une équipe, une idée… C’est ça qui est bien en entrepreneuriat, quand on commence à y avoir traîné un peu ses guêtres dans tout un tas de chemins, quitte à s’égarer parfois. En fait, la chance est une ressource comme une autre, elle s’achète au même titre que les moyens financiers, la visibilité, les développements produits, etc.

Pour avoir de la chance, c’est même facile, voilà quelques pistes :

  • Il faut être sympa. Plus vous serez « un chic type » ou « une chouette nana », plus la chance tentera de se coller à vous. Soyez un connard, prétentieux, arriviste, en général vous n’aurez pas de chance pendant très longtemps…

 

  • Il faut faire des choses. Souriez, rendez des services, connectez des gens entre eux, portez des projets, prenez la parole, investissez-vous dans quelques causes… Vous verrez que l’action a tendance à attirer la chance. La chance n’aime pas le statique, et ne s’offre qu’à des corps en mouvement !

 

  • Il faut être optimiste. Voyez les choses sous le bon angle, positivez la moindre situation compliquée, et vous « verrez » votre chance. Dans une situation identique, tout le monde a les mêmes chances d’avoir de la chance (sic!). C’est juste que le regard des personnes change, et que lorsque l’on est négatif, on ne voit pas les petits signes que la chance tente de nous envoyer. Des contraintes naissent les opportunités ! Ouvrez l’oeil donc !

 

  • Il faut la provoquer. Cela veut donc dire qu’il faut essayer des choses, se mettre en danger. Comment la chance pourrait-elle se manifester si jamais on ne lui donne pas une occasion de se montrer ? Tenter des choses pour la première fois (bonus donc avec la fameuse chance du débutant), voir plus grand, oser rêver… voilà ce qui fait de vous un terrain propice pour que la chance vienne se poser sur votre épaule.

 

  • Il faut donner leur chance aux autres. Parfois, vous allez être en mesure de donner un coup de pouce sans vraiment attendre quelque chose en retour. Faites-le, votre karma s’en portera mieux, et sur la durée d’une vie, les choses s’équilibrant, vous aurez plus de chance en retour. Soyez donc la chance des autres !

Après, quel que soit le niveau de difficulté de la création, on a de la chance d’être en vie, en bonne santé, bien entourés de gens géniaux, à se lever tous les matins avec l’envie de résoudre des problèmes et de trouver des solutions. En fait, on a déjà de la chance d’être entrepreneurs :)

Allez, bon vendredi 13 les amis !

13

  1. Très bon post ! Je vois la chose de la même façon. La chance n’est pas quelque chose qu’ont tout le temps les autres. Elle est près de nous, seulement encore faut-il y prêter attention, quitte à la provoquer. Aidez, donnez des petits coups de pouces, discutez et foncez lorsqu’une occasion se présente 😉

  2. Je crois que c’est Marc Simoncini dans un entretien avec des étudiants qui expliquait que pour réussir une entreprise, on sait parfaitement à posteriori quels facteurs de succès il faut réunir. Mais que pour les réunir tous au bon moment, il y en a tellement qu’on peut presque appeler ça de la chance ou du hasard !

  3. Il n’est de vent favorable que pour celui qui sait où il va!

  4. Bon post ! On m’a souvent dit : « la chance ça se travaille « 

  5. Complètement d’accord avec le « soyez sympa » surtout dans l’IT où je pense que l’on est pas mal de mauvais commerciaux! Mélanger sympathie et technicité est bon pour provoquer la chance et les rencontres. Rencontrer LE développeur, rencontrer LA boite danoise qui vous rachète… des gros coups d’pot pour ma part !

  6. Très bon post en effet ! J’adore cette thématique. J’en profite donc pour vous faire partager une trouvaille, petit vidéo qui pour moi fait le tour de la question…
    http://www.youtube.com/watch?v=FX8HoRk0eHA

  7. Très intéressant tout ça, merci Guilhem pour cet article ! Un complément intéressant, je suis étonné que personne n’ait encore suggéré cette excellente vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=FX8HoRk0eHA

    Bon visionnage à tous :)

  8. 100% agree
    Sur le sujet je conseille l’excellent « Capital chance » de Richard Wiseman, un bon bouquin de chevet qui dépasse d’ailleurs l’aspect professionnel de la chance.
    Un bouquin que j’ai eu la chance de découvrir via un de mes associés.. que j’ai eu la chance de rencontrer via twitter… que j’ai eu la chance de decouvrir via mon 2e associé…etc……
    Bon we à toutes/tous

  9. un chic type bien sur qu’il faut etre sympa mais la frontière avec etre « trop » gentil est petite! il faut forcer la chance mais faire confiance à son « gut feeling » son 6eme sens, enfin peut etre faut il créer sa boite un vendredi 13, avoir 13 associés ou 13 investisseurs???? ne pas s’accabler sur son sort est une bonne chose en effet car i y a toujours qqn de plus malheureux (moins chanceux) que soi

  10. Merci Guilhem pour ce post. Voila une interview de Marc Simoncini qui appuye parfaitement tes dires. 10eme minute et 33eme seconde.
    http://www.youtube.com/watch?v=7bnU_GleuKE&feature=youtube_gdata_player
    Et que la chance soit avec vous jeunes et fous entrepreneurs! Bonne année 2012!

  11. Très bon post!

    J’avais bien aimé également cette vidéo (http://www.youtube.com/watch?v=FX8HoRk0eHA )de Philippe Gabilliet qui parlait de la chance.

    Finalement, un chanceux est juste une personne qui provoque et saisi plus d’opportunités qu’une autre.

    De toute manière je ne pouvais qu’être d’accord avec toi! Le vendredi 13 est mon jour de chance…puisque le 13 janvier est la date de mon anniversaire :)

    Donc pour ceux et celles qui veulent m’envoyer des cadeaux (Espèces, chèque, CB)…

  12. Bonjour Guilhem,

    Et oui, la chance, il ne faut pas l’attendre, il faut la provoquer!

    Il faut aller la chercher et pour ça, il est impératif de mettre toutes les chances de son côté. 😉

    A part ça, merci pour ton e-book du Business plan! Super instructif et fort utile!

    Je m’en suis servi et décroché une aide considérable de la part d’un expert comptable. Alors un grand merci !!

    Cordialement,

  13. La chance ça se provoque :) je rajouterais aussi « Il faut parler avec les autres » car c’est en multipliant les contacts… que l’on multiplie les contacts d’affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2015 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑