What if I were blogging in English?

Some weeks ago I was telling myself that I should switch my blogging efforts to english articles, in order to gain a broader audience and enhance an even better discussion here, on this 100% startups blog. I was just about to do it when something came to my mind: what about the nearly 1200 daily readers that visit me?

Should I start writing my blog's posts in English?

That’s why I’m asking you this today: what would happen if I start blogging ONLY in english?

Please feel free to answer below and/or in the comments!

25

  1. Ma réponse n’est pas dans la liste en fait :
    Je trouve que bloguer en français est un acte « militant » et participe à ce mouvement de l’entrepreunariat français, qui ose, qui s’affirme, qui réussit.
    Je te suggèrerais de rester en français donc, pour cette raison !
    My 2 cents…

  2. No problem if you start to blog in English ! If this can help to promote your content and some start-ups, do not hesitate to start asap. But some readers are lazy and will stop reading your publications :'( …

  3. C’est loin d’être un souci de lire en anglais, mais justement si je te lis c’est pour la proximité culturelle et les réponses que tu abordes à des problèmes français.

    Je pense qu’il y a déjà de nombreux blogs anglo-saxons extrêmement quali sur l’entrepreneuriat, c’est vraiment pas ce qui manque : devient la référence francophone, ça sera plus payant je pense.

    Si tu fais ça en anglais, ça va commencer à être plus vague pour pouvoir parler à tes lecteurs philippins. Et justement, ce qui fait la valeur de ton blog, c’est que tu abordes les spécificités françaises quand on parle de recrutement, pacte d’actionnaire, aides publiques, faire son pitch, etc.
    Je ne crois pas que tes conseils seront les mêmes en anglais, et en tous cas pour moi, je pense que le blog perdra beaucoup de valeur.
    Après, ça dépend de ton audience !

  4. J’aurais rajouté quelques choix dans le sondage comme : je continuerai à lire le blog et faire des commentaires mais préfère quand même un blog en français :-)

    Bonne journée.
    Amts. Jérôme.

  5. Pour ma part, j’ai découvert ce blog encore tout récemment. Et je le trouve intéressant justement parce qu’il refléte un état d’esprit propre à la sphère francophone du monde des startups. Il me semble que je serait beaucoup moins intéressé par ce blog qui serait alors en « compétition » avec tant d’autres écrit en english. Ce qui m’attire ici, c’est loind ‘être la langue de Molière, mais la proximité des conseils/idées qui y sont diffusés avec la situation culturellement french dans laquelle je me trouve.

    My 2 cents 😉


    Mais l’idée d’écrire dans les deux langues est excellente.

  6. Bonne idée… oui mais non…

    Problématique : Notoriété nationale et/ou internationale?

    Quelques questions qui se posent :
    – D’où provient le trafic de ton site et notamment les nouveaux lecteurs? Ces nouveaux visiteurs sont-ils anglophobes ou anglofriendly?

    – L’excellente visibilité de ton blog en France pourra-t-elle être maintenue (google.fr et non .com) avec du contenu exclusivement en anglais ?

    – As-tu déjà des appuis dans la blogosphère anglophone pour relayer tes articles et faire monter rapidement la visibilité du blog à l’étranger ?

    – Quid d’un blog bilingue ? (ressources temps, techno, fi, etc.).

  7. Si le contenu de ce site continue d’être intéressant, peu importe qu’il soit en français ou anglais, j’ai la chance de comprendre les 2 sans trop de problèmes

  8. Although I’m happy with this blog being either in French or English, I’m a little concerned about the quality of content. You will undoubtedly make a few typical mistakes, typos and so on that may sound amateur to some of your visitors.

    Is there any way you could maintain both languages at first and have a native english speaker to proof-read your articles?

  9. Tout comme « Emmanuel aime attendre ».
    Il y a beaucoup de contenu en anglais. Je lis ce blog car il est en français et proche de moi. Ca change.
    A cause du temps qui est limité, je dois être sélectif dans mes lectures. Si ce blog devient un blog parmi d’autres, il perd de son intérêt.

  10. Je pense que passer en anglais exclusif ferait fuir beaucoup de jeunes entrepreneurs.
    Les billets perdrait leur énorme avantage, à savoir d’être accessibles à tous et faciles à mettre en exécution.
    Sorti des très grandes écoles, l’anglais est quand même loin d’être la force des étudiants.
    Ce serait donc bien que les billets soient traduits a minima (la main d’oeuvre ne manque pas).

    Cela dit je conçois que c’est une opportunité pour le blog de traverser quelques frontières. Mais attention à ne pas se tromper de cible !

  11. +1 pour tous les commentaires ci dessus. L’idéal serait d’avoir les 2 langues 😉

  12. Et pour des exemples de reconversion english, Loic a largement profité de son switch in english, mais Eric de presse-citron reste en francais lui et c’est pas plus mal non plus ! A toi de faire ton choix 😉

  13. Comme évoqué plus haut par d’autres, le risque c’est de devenir « un » parmi « tout un tas » de blogs en anglais. C’est une question de choix de positionnement en quelque sorte, avec : soit un positionnement de niche (la communauté francophone), soit un positionnement de masse (potentiellement le monde entier!). Perso je pense qu’en choisissant le positionnement de masse vous risquez d’être perdu dans la masse et je ne suis pas certain que cela vous permette de développer votre audience…En fait si vous voulez vraiment faire de l’international, il faudrait faire comme sur les sites de e commerce internationaux : une version UK/US et une version FR. Mais c’est deux fois plus de boulot! Bon courage en tout cas ;=))

  14. Ca sera l’erreur de ta vie :)non je crois que « Emmanuel aime attendre » a raison.

  15. Bien entendu, je suis d’accord avec d’autres pour dire que des articles dans les 2 langues est une bonne solution mais bon, quid du temps n’est-ce pas !

    Alors quitte a choisir je dirais que seulement l’anglais est peut-être mieux.
    Et oui, personnellement je ne vois pas la corrélation entre « english-post » et « baisse de ton expertise en entrepreneuriat français ».

    En d’autres termes et sans faire trop long :
    1 – on parle d’un changement de langue, pas d’un changement de sujets, au contraire, tu réaffirmes ta volonté 100% startups

    2 – donc que tu parles de pacte d’associés en français ou en anglais, franchement, ça revient au même

    3 – mais en fait non, l’anglais c’est encore mieux. Bah oui, pck en revanche les lecteurs, euh, ne sont pas les mêmes, et là, ils sont potentiellement plus nombreux à comprendre, et donc plus nombreux à pouvoir commenter, et donc, hop, la qualité, elle monte en flèche et puis, les frenchy qui ne comprennent vraiment pas l’anglais, s’ils comptent monter une entreprise, à moins vraiment que ce soit un salon de thé à Gresy-sur-Isère (je précise je n’ai rien contre ce village, de la famille y habite même, et je n’ai rien non plus contre les salons de thé au contraire bref) et bah se mettre à l’anglais ça ne leur fera pas de mal bien au contraire

    4 – pck oui, et même si c’est malheureux, et même si l’on veut tous que ça change ici, et que ça va changer je n’en doute pas, les français ne sont pas encore les spécialistes hein !

    5 – n’oublions pas non plus tous les étrangers qui vivent en France, ceux qui n’y vivent pas encore mais qui comptent venir s’y implanter (oui oui, il y en a pas mal tout de même)

    Donc bref, en un mot, un argument, je dirais : « Post en anglais, la qualité des réactions, du dialogue in fine donc, ne pourra qu’être meilleure »

    Bon courage pour la prise de décision donc :)

  16. Ou alors tu continues à poster en français, et comme pour un TechCrunch FR tu fais traduire les articles par des bénévoles / personnes de ton choix. La version FR aurait un lien vers la version EN, et inversement.

    Si les commentaires postés sur les deux articles pouvaient être réunis de manière transparente (avec pourquoi pas un filtre EN/FR pour les réfractaires), ça serait vraiment chouette.

  17. « 2 – donc que tu parles de pacte d’associés en français ou en anglais, franchement, ça revient au même »

    Les spécificité juridiques et la façon de faire ne sont pas les mêmes, je suis d’accord qu’il y a de très bons conseils qui s’appliquent à la sillicon valley et à la France, mais au fond ça m’intéresse plus de savoir comment font des entrepreneurs français, pas ceux qui lèvent 4 millions pour être rachetés par Facebook 9 mois après la création de la boite.

    Et pour moi c’est pareil pour de nombreux autres sujets. Prenons l’exemple de l’article type « comment bien recruter ? ». Beaucoup de conseils qui seront intéressant pour des lecteurs très variés, maintenant les anglo-saxons vont facilement recruter car ils peuvent virer sans trop de difficultés et bien moins de charge, ici c’est pas tellement ça. Ca change tout, le ton de l’article ne sera pas du tout le même à mon avis.

  18. @Emmanuel aime attendre

    Je crois que tu m’as mal compris (ou que je me suis mal exprimé au choix) 😉
    Je suis tout à fait d’accord avec toi que les façons de faire ou de recruter (pour reprendre ton exemple) ne sont pas les mêmes dans la Silicon Valley ou ici.

    Ce que je voulais dire, c’est que Guilhem, quand il nous donne son avis sur « comment recruter » (bien entendu, sur comment une startup française recrute là maintenant en France), qu’il nous le dise en français ou en anglais, ça ne change pas le schmilblick pour un sou, c’est bien la même chose qu’il est en train de nous dire sauf que dans un cas il nous le fait passer en français et dans l’autre en anglais.

    Ce n’est qu’une histoire de langue dont je parlais, pas de contenu.

    Suis-je plus clair ? et ce qui m’intéresse vraiment, es-tu d’accord avec ça ?

  19. Aucun souci pour moi de lire en anglais, vraiment, mais du coup si les articles sont focalisés sur la façon de faire française, quel intérêt de les avoir en anglais ?

    Une partie non négligeable du lectorat français sera perdue, certainement pas compensée par les quelques lecteurs que tu évoques à ton point #5 AMHA.

    Au final, je pense qu’on est d’accord sur le fond, mais je pense que l’anglais fera plus de mal (sauf si tout est dans les 2 langues, mais c’est une autre histoire).

  20. En effet, on diverge clairement sur les conséquences.

    Et perso, AMHA (haha bien joué, j’adhère à cette expression), même si à court terme une partie du lectorat français sera perdue (mais je me plais à croire que pas tant que ça), à moyen et long terme la qualité des réactions ne pourra qu’être supérieure, j’y crois vraiment.

    Bref, en tout cas, petit aparté, j’aime beaucoup ton site, félicitations :)

  21. Merci !!
    C’est effectivement la question de fond.

  22. Follow your heart! That’d what I would say! It’s your blog, your mind and creativeness and your ideas making it be alive. However, were you to switch to English (and of course you have already figured out that non-English readers would drop out, no need to mention end re-mention it again) you do need to work on your style (in English). We are all alike, professional interpreters and translators as well, we THINK in our mothertongue and although some us might be totally fluent or almost fluent (which is really not the same) in another language, style remains an indicator of origins. Also style often reflects wher we live, as style can be acquired more readily when living abroad.French being your mothertongue makes your style heavy in English, which could mead to even more drop-outs. Since you master English why not read some more and selct a writer or a bunch of writers whose style you like and could lean on? I’m just writing out of own experience, French is (normally) my mothertongue, however I speak a third language fluently having lived in that country and studied there, I acquired the way of thinking and professional jargon and idioms. Whenever I now write in French (and I now have lived in France for 10 years) it is heavy, cumbersome and in the end unpleasant to read. I can manage short texts for fun or lyrical texts (strangely) but professional reports and the like is a no-go. And therefore I simply switched to a profession where I did not need to write reports!
    So my conclusion is: follow your heart but do remember « les conseilleurs ne sont pas les payeurs » while in the end, form always wins over substance in our ever image-focused (and quite superficial)world! Articles are read because they read easily and not because they contain relevant info, unfortunately! (…so why not follow some kind of online tutorial course for professional writing in English before making up your mind? They teach you the tricks when you already master the language and there ARE tricks in every language leading to easy readable copy)

    I’d say, having worked also as interpreter and having seen all too many professional translators overestimate their fluency and the image they send out: beware of small nuances that reveal an almost but-not-total fluency (and how this unfortunately impacts negatively on our perception of how professional or not a company or a person is, since we all read in between the lines). Recently I came across a website for lawyers (wanabee international lawyers). The home page only stated: « Languages spoken: English, Danish, French, Italian, German ». Nothing about skills within legal competences, you had to first search and click each lawyer to find a CV type listing bearing evidnce of having been used to search jobs. The hompage and its « languages spoken » sentence did read like a hotel advertisement, you know « Zimmers-Rooms-Chambres English spoken »…. and I began to try and figure out how many languagues each lawyer would master, on top of their professional carrier, given they were only two… Then I found out there was also a secretary and a translator (both accounted for the Danish) as the two lawyers are French. Then I spotted first one then many small errors that were a bit funny, such as in the menu where they seemingly would have liked « Offices » to be listed in French as « Partners » the translator (I suppose) had chosen in the website to write « les cabinets ». It is a very small law firm and not part of a nationwide or international brand or association or the like so « les cabinets » (not really the most appropriate term:) )when you cliked on it lead to a page with (other)law firms that work more or less together with this one. Another error was using the term « secretaire d’avocat » instead of « secretaire juridique » to introduce the person and typos here and there on every page and every two lines.

    The problem: on each web page there were only 3-4 sentences and the lawyers are French,the law firm is located in France and aims to have rich, international business and rentiers clients. Any foreigner mastering French better than the translator they hired would wonder: will they deal with my real estate purchase or company merger and acquisition as loosely as they deal with typos and terms? Wouldn’ you if you were to entrust them with your wealth or project? Lawyers are expected to be extremely precise with paragraffs and clauses otherwise we pay not for keeping out of trouble but for ending up in court and having to pay more!

    It’s a mystery to me how French lawyers , located in France, would have their website (for which they seemingly paid Google ads/click campaigns to enhance traffic) written in such poor French….and even believe the site was reflecting their image so well that they pay for clicks?…Or maybe ceci explique cela?

    Therefore if this anecdote can serve your reflection, think it over twice: would the English version suit your image (included typos etc…) meaning your readers place substance before form? I believe you’re the only one to know, you’re the only one to see where your readers click etc…you’re the only one to know what image you like to project. Or would you prefer to work on style before making the switch? Or if you do not have time right now to improve style would you prefer continue blogging in French AND have English articles, for instance by way of having an English native living somewhere in the English speaking world rewrite your copy, using current business and economics jargon? Or is it simply that you have fun writing in English and the rest does not matter that much, then just go ahead…

  23. Cool, merci à tous !

  24. le blog est excellent restez en français !
    votre anglais est bon mais pas suffisant, ce n’estpas votre langue maternelle, cela ternirait l’image professionelle du blog.
    si vous avez un collaborateur avec un niveau native english speaker alors faîtes le cela enrichirait d’autant le blog

  25. Pour ma part, je blogue en français ET en Anglais.
    La raison est simple : je ne sais pas encore si la création aura lieu en France ou en Grande Bretagne… (oui, je sais… dur dur de créer sans connaitre son marché à l’avance).
    Traduire (et adapter) mon article français en anglais prend moins de temps que la rédaction du premier et c’est un bon moyen d’améliorer mon anglais pro. Je suis conscient que je fais probablement des fautes, mais dans la mesure où cela correspond à mon niveau réel, peu importe… et puis je ne compte pas conquérir la toile anglophone de toutes façons !
    J’espère pouvoir continuer à le faire le plus longtemps possible !
    L’adresse des blogs français et anglais sont :
    http://www.sylvainlepoutre.com
    http://www.sylvainlepoutre.com/en/

Les commentaires sont fermés.

© 2021 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑