Comment trouver un associé « développeur » ?

Vu le nombre de messages sur le sujet qui arrivent dans ma boite mail ou le nombre de fois où l’on me le demande en face à face, je pense que je tiens là un sujet propre à être commenté, retweeté (lien juste à droite) ou liké (tout en bas, justement avant les commentaires). Mais bien évidemment, ce n’est pas là le principal intérêt de la chose : je crois surtout qu’il y a UN VRAI BESOIN pour les porteurs de projets et lanceurs de startups de tout poil…

Trouver un associé technique est aujourd’hui une vraie galère. Et pourtant, c’est un passage quasi obligé pour qui veut lancer une boite web (ou mobile, ou software) : internaliser son développement. Certes, on peut toujours passer par un freelance, off-shoriser dans un pays à bas coût, faire appel à des stagiaires ou encore passer par une agence web, mais ce ne sont là que des solutions moins intéressantes (sauf à lancer un site de e-commerce sans réelle nécessité de réinventer la roue).

Vous avez donc une idée géniale, et vous voilà donc bloqué au moment d’enclencher la seconde : sans « barbu » dans votre équipe, allez donc montrer un prototype, convaincre un premier client « d’y aller » en vous faisant confiance, lever de l’argent, bref, faire avancer votre projet.

Et force est de constater qu’il n’y a pas beaucoup de possibilités :

  • avoir justement autour de soi un développeur, qui a envie de partir dans une startup
  • avoir dans son réseau quelqu’un qui en connaît un, ou qui connaît quelqu’un qui…
  • aller le chercher « a la mano« , dans des événements type StartInParis, StartupWeekEnd, MobileMonday, BarCamps thématiques et autres…
  • avoir suffisamment de visibilité personnelle pour le crier haut et fort
  • passer par ses investisseurs, mais seulement si on a réussit à lever sans techno, justement…

Bref, pas de solution miracle… D’où la réflexion qui est lancée ici :

  • Si vous êtes en équipe « mixte », comment vous-êtes vous rencontrés ?
  • Si vous cherchez, comment vous y prenez-vous ?
  • Si vous n’avez pas trouvé, comment vous êtes-vous débrouillés ?
  • Si vous n’avez pas encore trouvé, dites-le aussi dans les commentaires (peut-être qu’un dév passera, et ce sera intéressant de voir si c’est un vrai problème ou si je plane à douze-mille).

Merci d’utiliser les COMMENTAIRES plus que jamais !!!!!
(et de faire tourner 😉 )

296

  1. Ben moi, je suis un barbu, comme expliqué dans le billet.
    Un vieux de la vieille qui codais des drivers linux pour sa version de noyau 0.99 (pour les connaisseurs, ça remonte à loin).

    J’ai rencontré plein de gens qui voulais fonder des startups, mais ça n’a pas l’air si évident pour eux de vouloir s’associer (greedy).

    Et contrairement à certains barbus extrémistes, je suis persuadé que le geek seul, tout comme le (commercial || entrepreneur|| CM || PR) seul ne peuvent absolument rien faire (je le sais, j’ai essayé).

    Le tout est de rencontrer d’excellent techies qui ont aussi envie de prendre des risques. Et bizarrement, j’en connais peu.

    Et l’esprit d’aventure amis geeks ? Je sais qu’il faut bien faire manger vos nains, mais quand même !

    • bonsoir ,je me permet de rentrer en contact avec vous pour vous proposer mon site de e-commerce . Je suis un jeune ambitieux cherchant à développer une start -up .Cependant je ne dispose d’aucune connaissance approfondi dans la création de site , C’est pour cela que je vous démarche .Si vous ètes interessé de rentrer en contact avec moi je vous laisse mon adresse mail : ispajules@hotmail.fr ou nous pourrions parler de mon projet

    • Bonjour,
      Article très interessant
      Je suis actuellement porteur d’un projet web particulièrement intéressant et ambitieux. Dans ce cadre, je souhaiterais trouver un profil dev afin de m’associer/collaborer.
      N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations…nous pourrions en discuter

    • Bonsoir, je suis à la recherche d’un développer pour m’associer pour monter une start up.
      Si vous êtes intéressé veuillez bien me répondre.
      Merci

  2. Salut à tous,

    Effectivement, cette « difficulté » avait fait l’objet d’un bon post sur http://aucoudeacoude.typepad.com/aucoudeacoude/2010/04/trouver-un-d%C3%A9veloppeur-la-dure-r%C3%A9alit%C3%A9.html

    Trouver LE bon dév qui adhère à VOTRE projet et qui est prêt à s’engager pour développer un produit en étant pas/peu payé même si on lui propose des parts peut s’avérer difficile.

    Avec ma boite, nous essayons de trouver un format intermédiaire : nous travaillons avec les porteurs de projets et les startups dans l’accompagnement technique (car il faut être aidé si on n’y connait rien) ET la réalisation de leur projet.

    Ce format a fait ses preuves et tout le monde est gagnant :
    – l’entrepreneur, qui dispose enfin d’une première version de son produit et peut continuer son développement,
    – et nous, qui nous régalons dans ce que nous faisons et espérons grandir avec nos clients.

  3. Attention un site ne se résume pas à un développeur si vous pensez ceci vous risquez d’aller droit dans le mur. Il faut se faire accompagner par une équipe qui va concevoir un site voir une société.

    Faire un site ce n’est pas juste un commercial/marketing et un développeur.

    On oublie souvent l’ergonome, le webdesigner, le spécialiste SEO …

    Dans les années 2000 un développeur suffisait de nos jours il faut une équipe technique.

    Il est dommage que beaucoup d’entreprises qui ont une équipe technique n’arrivent pas à commercialiser leur produit faute de commerciaux, et je parle de produit à fort potentiel c’est ce que nous constatons chez Kayuko.

    À noter que pour l’Offshore nous rencontrons de nombreux clients qui ont fait développer leur site en Offshore (site rempli de bug qui plombe le lancement et la viabilité de leur projet) et au final après correction des bugs ça leur coute beaucoup plus cher que s’il l’avait fait dans leur pays.

  4. Je souhaiterais poser la question inverse :
    Comment un « geek » peut-il trouver un associé pour l’aider à mettre son produit, son invention sur le marché ?

  5. @pier L’humain et la complémentarité des profils. Je suis okay avec ça !

    Les compétences du designer sont-elles devenus indispensable dans la définition du projet web ?

    La formule du succès serait-elle : INGÉNIEUR(E° + COMMERCIAL(E) + DESIGNER(-EUSE) ?

    Are you a Web-entrepreneur du ch’nord ?

  6. @pier L’humain et la complémentarité des profils. Je suis okay avec ça !

    Les compétences du designer sont-elles devenues indispensables dans la définition du projet web ?

    La formule du succès serait-elle : INGÉNIEUR(E° + COMMERCIAL(E) + DESIGNER(-EUSE) ?

    Are you a Web-entrepreneur du ch’nord ?

  7. @pier L’humain et la complémentarité des profils. Je suis okay avec ça !

    Les compétences du designer sont-elles devenues indispensables dans la définition du projet web ?

    La formule du succès serait-elle : INGÉNIEUR(E) + COMMERCIAL(E) + DESIGNER(-EUSE) ?

    Are you a Web-entrepreneur du ch’nord ?

  8. Il y a quelques semaines j’ai créé un petit site justement pour rechercher ses associés.
    L’idée c’est de poster un pitch de son projet, et de voir les réactions.

    Je me demande si un site de cette forme, en mode petite annonce, peut fonctionner? Est-ce trop immatériel (le feeling compte pour beaucoup dans l’association). Ça ressemble un peu à un meetic de l’entrepreneuriat dont on a parlé plus haut.

    Je recherche des idées pour améliorer ce site, n’hésitez pas à me contacter!

    • Et c’est quoi ton site William?

    • Salut William,

      Je te contacte suite a un post que tu avais mis sur le site http://www.guilhembertholet.com, au sujet de la rencontre d’associes tech. Tu ecrivais que tu etais en train de creer un site pour trouver des associes. Est-ce que ce projet a vu le jour? Quelles difficultees a-tu rencontre? Nous travaillons egalement sur une plateforme pour aider des associes a se rencontrer, et ton experience nous aiderait beaucoup !

      Merci pour ton aide !
      Joanne

  9. @William tu n’est pas le seul http://chercheassocie.blogspot.com/

    Chaud devant !

  10. @ToSiMpHaL
    i’m not in ch’nord i’m in Paris

    Les compétences de designer ne sont pas indispensables dans la définition mais dans la conception du projet

  11. @pier

    Je ne suis pas d’accord. Idéalement le design –ou plutôt l’attention aux détails et l’importance accordée à la forme– devrait être présent à toutes les étapes, mais évidemment pas au même degré que lors de la conception.

  12. Pour ma part je suis ouvert à ce types de propositions d’association ; j’aimerais me relancer dans de nouveaux projets, e-commerce si possible et suis prêt à ce qu’on appelle « Apport en Industrie »

  13. Oui c’est un vraie probleme. Justement je cherche. Et je suis content d’avoir trouvé votre article car il y a quelques piste interessantes. Car justement ce n’est pas facile.

  14. L’association SeedNetworking met de l’huile dans ces rouages de recherche d’associé depuis 2 ans. la prochaine soirée est le 15 décembre à Paris, inscriptions ici seednetworking.fr !

    Petit retour d’expérience après 2 ans, un peu à la hache mais constaté de nombreuses fois.
    Côté porteur de projet :
    – ne se rendent pas compte du boulot qu’ils demandent
    – demandent une version bien trop complète de leur service dès le départ
    – ne savent pas/ ne se donnent pas la peine de transmettre leur flamme au futur associé
    – cherchent un associé faute de pouvoir payer un salarié
    – ne se rendent pas compte du décalage de perception de la valeur des parts de leur boite.

    Côté dev :
    – ont très peu d’armes et de pratique pour évaluer un projet
    – sous-estiment terriblement la valeur des parts d’une boite en lancement
    – croient prendre un risque là où il n’y a souvent qu’un manque à gagner.

    Des deux côtés :
    – comprennent rarement les vrais enjeux derrière le choix d’une rémunération en parts ou en salaires.

    Une bonne pratique pour commencer :
    – Porteur de projet : imaginez que vous avez 10j de boulot d’un presta, pas plus. Quel est le périmètre que vous lui faites faire ? c’est ça le coeur de votre appli…
    – dév : si un porteur de projet est capable de répondre à la question ci-dessus. C’est bon signe.

    Merci Guilhem d’avoir relancé cet éternel sujet ! Finalement ce commentaire sera l’occasion d’en remettre une couche sur mon blog :-)

    • Excellent commentaire, vraiment, merci Nicolas du partage :)
      J’aime beaucoup la morale de l’histoire, très concret et actionnable, cool !

    • Excellent commentaire!!
      Je suis porteur de projet à la recherche d’un dev et j’ai participé à un seednetworking et je me reconnais dans tes propos et reconnais les gens que j’y ai rencontré.
      Je vais très sérieusement travailler là-dessus.
      Merci Nicolas.

  15. Excellent sujet qui permet de lancer quelques appels, si notre hôte le permet évidemment.

    J’ai un projet en cours, orienté web & mobile, ambitieux évidemment. Qui ne l’est pas ici ?
    Par le réseau j’ai pu faire réaliser une version alpha, pour montrer le principe du service, mais l’heure est venue des choses sérieuses.

    Je recherche donc un associé technique. Le profil idéal sait être à la fois dev (autonomie au démarrage) et CTO (vision technique stratégique).
    Selon moi, le trio gagnant des préoccupations: Customer focus, sens de la perf et des métriques.
    Expérience en équipe de front e-commerce ou services web. A déjà manipulé de la bdd et un minimum d’admin sys.
    Je cherche idéalement un associé qui drivera l’équipe par le front et non le back (c’est à dire que son rôle opérationnel sera en front), car c’est pas là que le client passe. Mais un bon profil back ou middle motivé par le contact du client peut très bien prendre le lead aussi. On sait qu’en start-up, la rage et le courant qui passe dans l’équipe sont au moins autant déterminantes que l’expérience de chacun.
    Technos maîtrisées: je recherche l’associé technique, donc j’oserais dire que c’est son problème. 😉

    Si je reste le patron, en charge du commerce et des finances, l’objectif est bien une association. Le futur partenaire doit donc en prime s’impliquer dans la strat de la boite (il me parait aberrant de dissocier strat globale et strat technique dans une start-up) et les joies de l’administration d’une société.

    Pour la suite ou plus d’infos, je ne suis jamais très loin de mon twitter: GuilhemR !

    J’ai profité honteusement du post pour passer cette annonce, mais je vois dans les commentaires que je ne suis pas le seul à avoir cédé à la tentation.
    Merci à Guilhem d’avoir ouvert ce sujet sensible.

  16. Excellent sujet de débat, surtout que cela peut aller dans plusieurs sens. Une bonne équipe est un général DEV+COM+FIN sachant que le Financier peut être soit DEV ou COM. Tant que le projet n’est pas au stade de la levée de fonds, la partie Financière est moins importante, au moment de la levée soit le DEV ou COM sont bon en Finance soit il faut trouver un Financier.

    L’erreur est de pensé que on va chercher un associé pour éviter de payer un salarié, c’est une grosse erreur, un associé est une personne en qui on doit avoir confiance et celle-ci doit être réciproque, sinon droit dans le mur.

    On n’arrête pas de parler d’innovation et des aides, mais combiens de boites ne vivent que par ces aides et meurent une fois les aides terminés car la partie commerciale n’est pas inclut dans les aides. Je connais même des « serials » entrepreneurs qui en sont a leur 3e boites qui ne vivent que par les aides passant d’un projet a l’autre. Je n’appel pas cela de la création de valeur mais plutôt de la destruction de richesse, le prie est que ces aides seraient plus utile si celles-ci prenaient en compte l’ensemble de la chaine de valeur et pas uniquement le terme innovation qui plait tant a certain.

    Je suis moi aussi à la recherche d’un associé Dev, dans le cadre d’un projet qui est déjà avancé et dont une partie des développements ont déjà étaient faits sur Drupal par des intervenants. Là il faut aller de l’avant et un associé est indispensable. Vous pouvez me trouver sur le site d’HEC ou LinkedIN

  17. C’est vrai que la question mérite d’être posée et je viens dans faire la cruelle expérience. En me trompant sur ma capacité et celle de mes associés de développer un réseau social d’entreprise en partant d’un logiciel open source, j’ai fait perdre 6 mois à mon entreprise. Depuis que nous nous sommes associés à un vrai développeur, un gars solide qui connait son métier, notre projet a fait un bond en avant et cela nous a même ouvert d’autres perspectives.

    Comment l’avons vous trouvé ? Il était tout simplement connu d’un de mes associés car ils avaient travaillé ensemble sur plusieurs gros projets de développement de sites. L’un étant designer, l’autre développeur, nous pouvons enfin envisager sereinement notre développement.

    D’ailleurs, je m’inscrirais à l’opération « une startup par jour » dès que notre produit sera commercialisé (courant janvier)(en espérant être retenu!).

  18. Je souhaiterais poser la question inverse :
    Comment un “geek” peut-il trouver un associé pour l’aider à mettre son produit, son invention sur le marché ?

  19. Perso pour le projet sur lequel je travaille actuellement j’ai fait appel à une Junior-Entreprise.

  20. Je confirme,c’est un vrai problème,financier,évidemment.
    Sur le net,le dialogue porteurs de projet/dev n’est pas tendre parce qu’il y a confusion entre prestation « offerte » et partenariat dans une création d’entreprise.Certes,tout travail mérite salaire et un bon dev qui saura trouver les solutions techniques,c’est vital.Alors sans gros moyens,on laisse tomber ? C’est vrai,pourquoi passer des mois sur un projet dont ceux qui ne veulent pas bosser pour des cacahuètes disent « ça ne marchera jamais ! ».Un projet ne vaut rien,ce n’est pas quantifiable mais ça peut marcher,c’est du potentiel brut.Donc,à chacun de parier sur le bon cheval et là nous sommes à égalité,le porteur de projet doit trouver le développeur de ses rêves,le dev doit trouver le projet « bandant »,disons super motivant parce que du taf,des doutes et des problèmes y’en aura avant d’être portés par le succès,si succès il y a…donc une équipe passionnée (2 ou+) consciente des risques d’échec et de l’apport de chacun.Exit,les porteurs de projet qui pensent avoir trouvé en 2 jours l’idée facilement super rentable et les dev qui ont peur d’être exploités,oui les bons projets et les bon développeurs sont rares,ce serait dommage qu’ils ne se rencontrent pas…
    Une esquisse d’idée : who-what-where-web.com
    -site relais pour créer des rencontres entre acteurs du web et futures start-up
    -s’informer des rendez-vous ici ou là (networking,événement…)
    -trouver les blogs précieux
    (ex : Guilhem Bertholet, Nicolas Hennion, grainedidee)
    -par zone géographique ?
    -annonces de rdv (plutôt que pitch de projet ou cv)
    exemple :
    Porteuse de projet.Site web [rencontre] cherche dev.Nantes
    Café Machin.Samedi 12 Octobre 2011,14h.
    S’inscrire à ce rendez-vous ici.

  21. Très désinformé en raison de la difficulté d’accès sur internet, certains termes nous sont étranges.
    Nous sommes en effet ressortissant d’un PPTE(Pays Pauvre Très Endetté.

    Du reste nous sommes très intéressé par ce genre d’associations.

  22. Bonjour à tous !

    Pour organiser des rencontres entre business / ingénieur / designer, l’événement Startup weekend semble idéal !
    Il débarque en février à Lyon http://lyon.startupweekend.org , mais il y en a également sur Nice et sur Paris !

    On s’y croisera peut-être,
    Thomas.

  23. quelqu’un a-t-il un retour d’expérience sur une version 1 du site développé en CMS et son adaptabilité a un saut technique ?

  24. un site (webapp) intéressant sur la mise en relation sur des projets axé web : http://www.builditwith.me/

    PS : excellent site bonne continuation

  25. Bonjour,
    je suis très content de tomber sur cet échange qui est dans la lignée de mes interrogations actuelles et qui y répond pour partie. Avec 3 associés , nous avons un projet. Cela fait 4 mois que nous murissons un projet de site e-commerce axé sur la consommation responsable (c’est un peu plus complexe que ca mais en gros c’est ca). Nous sommes arrivés au constat que nous étions au pied du mur justement sans une association avec un développeur. Il nous serait possible de passer par un presta mais nous ne voulons pas ça, nous pensons que c’est un mauvais business model. C’est main dans la main avec un dev que nous comptons avancer en s’associant avec lui et l’impliquant dans la strat globale du projet (finalement je vous rejoins pas mal non?). Bref c’est un peu une bouteille à la mer que je jette en laissant tce post mais si quelqu’un (vous même ou quelqu’un de votre entourage) est interessé et veut avoir plus de détail n’hésitez pas à me contacter

    John

  26. Bon, tout d’abord, arrêtez de dire porteur de projet et Dév/tech.

    Ensuite, passer 4 mois ou plus à lancer ou cogiter sur un projet dont le « delivery » est à 99% techno based, sans avoir un tech avec soit… c’est aaaabérannnt!!
    Première société fondée en 1996… j’ai une expérience assez nourrie sur le sujet.
    Si vous n’êtes pas développer, votre premier client de votre idée, c’est justement un développer. Le problème, c’est d’identifier la pertinence technique du dév, ainsi que ses valeurs personnelles, en terme de cadre de travail, son implication dans cette idée, veut il faire le big jumpe à la groupon, veut il être super heureux dans une ambiance de confiance, en gagnant 45k€/an, mais une semaine de taff délocalisée à Courchevel (entre dév, ski et fondu; ou est il opportuniste et agile, comme notre ami M.Z de FB, à rebondir sur une idée, pour l’enrichir et vous laisser mourir dans votre coin… bref, le système de valeur personnelle est au coeur du problème. ensuite, le périmètre technique et la capacité à tenir un dév seul sur 9/10 mois et aussi un autre problème.
    Enfin, l’ennui, ou plus précisément la notion du développer entrain littéralement de faner comme une fleur… Il a dit oui au début, c’est super! c’est génial « même pas peur de 8mois de dév » et qui lâche tout intérêt, comme étouffé par le sujet et sa complexicité…
    bref, j’ai l’impression d’avoir pas mal fait le tour de la question. Mais les jeunes dév sont promoteurs et pour certains brillants, comme hypra surprenant de manque d’analyse… mais c’est un autre sujet!

  27. Bonjour,

    Je suis moi aussi content d’être tombé sur ce post très intéressant.

    Malheureusement, je retrouve ici un peu le même problème récurrent, je m’explique.

    Je suis pour ma part un profil IT, je souhaite entreprendre sur un projet de start-up mais il est difficile de trouvé un associé commercial idéal.

    Comme je le vois sur ce post, on a l’impression que d’un coté il y a le profil commercial apporteur d’idée et d’un autre le profil IT juste la pour réaliser les idées.

    Je suis souvent choqué de voir de nombreux profils commerciaux vouloir se lancer dans les entreprises high-tech ou start-up sans AUCUNE connaissance technologique. Des personnes voulant se lancer dans le web car c’est à la mode , cela peut rapporter gros. mais qui d’un autre coté ne veulent pas partager et veulent garder pour eux seuls la direction, la stratégie et toutes les décisions à leur compte. Des personnes très renfermé dans leur idées qui ne veulent en aucun cas les remettre en doute. Rechercher un « associé » IT, mais le considéré comme un salarié qui exécute ce qu’on lui dit et non comme un partenaire.

    On se retrouve aussi avec beaucoup de projet innovant qui ne le sont pas car il ne s’agit en aucun cas d’un nouveau service proposé sur internet mais juste d’une enième déclinaison de sites marchands proposant une nouvelle fonctionnalité, un nouveau bouton supplémentaire, ou juste une spécialisation supplémentaire des produits.

    Je pense aussi, peut être à tord, qu’il est beaucoup plus simple pour un profil commercial de trouvé un IT pour les suivre que l’inverse.

  28. @Nicolas : Sur beaucoup de points je te rejoins. Je suis un peu dans la même situation.

    Je profite de ce déterrage pour vous donner ce site : http://fr.teamizy.com

  29. Je suis développeur (avec aussi une bonne expérience en commerce B2B/B2C)et étant habitué à travailler avec des start-up et porteurs de projets, j’aimerais apporter mon avis sur ce billet d’un point de vu de développeur.

    D’une façon générale, les commerciaux n’aiment pas s’associer avec des développeurs . Les commerciaux sont les donneurs d’ordre, les développeurs s’exécutent .

    Concernant les commerciaux, je vais décrire les différents profils avec qui lesquels j’ai eu des contacts . Je vais parfois ironiser, mais en restant très proche de la réalite :

    Le génie : Lui il a « l’idée », celle à laquelle personne n’a jamais pensé avant, celle qui va révolutionner le monde . J’ai obligation de signer son NDA, sans quoi je ne saurai absolument rien de son idée géniale .
    En fait la réalité est telle que l’a décrit Nicolas plus haut, l’idée géniale est en fait souvent une idée existante à laquelle on ajoute une petite modification, voire qui est en fait une niche ou sous niche d’une idée existante.

    L’amateur : On est lundi, et il vient de se réveiller avec une idée, tout ça parce qu’il a regardé Capital spécial  » les fortunes du web » hier soir . Une heure après je recevrai un email avec comme contenu (« alors je ne sais pas trop en fait … j’aimerais… je suis pas sur … »). Le but de ces gens là est souvent de simplement « faire fortune sur internet », parce que c’est la mode .

    Le radin : Il a une idée, des investisseurs possibles, mais pas de budget pour commencer, et il cherche un prototype « à plus bas cout possible », pour convaincre les investisseurs . Il va donc se mettre à la recherche du développeur qui travaille à 4 euros de l’heure . Il se dit que ça existe, il suffit de bien chercher. Il veut juste un développeur pas cher, parce que de toute façon une fois que le prototype sera en place il ira monter son entreprise en Californie avec des développeurs tout droits débauchés de chez google et Facebook .

    Le porteur de projets : Le vrai, celui avec lequel je travaille . Il a un projet, pas forcément révolutionnaire mais utile. Il a les pieds sur Terre . Il a des investisseurs, un business plan, un cahier des charges, et est motivé, par seulement par l’argent . J’ai déjà travaillé sur plusieurs projets avec ce genre de personne et j’avoue que c’est un vrai plaisir.

    Je pense que j’ai fait le tour . Si vous êtes commercial et que vous êtes plutôt dans la dernière catégorie, je serai ravi de travailler avec (pour ?) vous . Malgré mes critiques précédentes je suis très motivé et intéressé par les porteurs de projets . N’hésitez pas à me contacter : http://cyrilgiraudo.wordpress.com .

    Cordialement,
    Cyril

    • bonjour cyril
      Si tu recherches toujours un projet informatique viable et commercialement bien avancé, tu peux me contacter.
      Le cahier des charges techniques est défini ,l’investissement de départ est déjà vu avec la banque ,l’ouverture de la société « SMD « (Stickers Multimédia Diffusion)est réalisé en ce moment par un cabinet comptable.
      L’étude de marché à été réalisé, la présentation d’échantillon (du produit) à déjà été faite auprès de certaines grandes enseignes (clients).
      La marque du produit a été déposé « flash-it » à l’INPI
      Suite à un désaccord de partenariat je suis a la recherche d’un développeur.
      Ce développeur , une fois ses compétences avérés , pourrait devenir actionnaire dans la société.
      mes coordonnées: r.dupanier@orange.fr

  30. Que ce soit un associé technique ou un associé tout court, lorsqu’on a un projet, on fantasme souvent sur la personne idéale, complémentaire. Le nœud du problème est à mon avis lié à la répartition des rôles clairement établie. Le porteur du projet est il un donneur d’ordre et le développeur un exécutant ? Ou la confiance entre les associée est elle assez grande pour qu’il y ait une alternance du leadership au fur et à mesure de l’évolution du projet ?
    Trouver l’associé idéal, qui plus dans un domaine qu’on ne maitrise pas demande du temps, de la patience…
    La solution alternative peut passer par un partenariat avec une agence web; un cahier des charges clair, un contrat rédigé avec précision sont de bon moyens de mener à bien votre projet et c’est peut être là l’essentiel.

  31. Je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule à galérer.
    Je suis exactement dans la recherche du Business Dev/passionné d’innovation capable de piloter un logiciel en mode SaaS/Cloud qui peut comprendre le domaine fonctionnel. Bref le R et le D. Prêt à partir!

    CE N’EST PAS SIMPLE!!!!

  32. Bonsoir,
    Et bien nous c’est l’inverse.
    Nous sommes 2 freelances avec chacun notre structure (c’est plus souple) et nous cherchons à créer des partenariats.
    Nous cherchons des porteurs de projets, et sommes prêts, si le sujet nous paraît viable à développer.
    Bien sûr sans être payé, le tout dans une démarche de partenariat.
    Mais c’est difficile de trouver les bonnes personnes.

    • Si tes propos sont toujours d’actualités Patrick, je serais ravie de pouvoir discuter avec toi d’un projet qui pourrait devenir le notre si l’idée t’intéresse évidemment.

  33. Bonjour Patrick,

    Comment puis-je vous contacter?

  34. Le sujet de ce blog résume assez bien mon projet. Force est de constater que je ne suis pas le seul à y avoir pensé mais avec une approche différente de celles que j’ai pu voir.
    Si un développeur web expérimenté croit en ce type de site et souhaite s’associer (je dis bien « s’associer ») à « mon » projet, merci de m’écrire à : tommsg@yahoo.fr
    Thomas

    • Salut Thomas,

      Je te contacte suite a ton post. Est-ce que tu as finalement avance sur un projet de ce type? Je serai interessee pour avoir ton retour d’experience (si le site a ete lance, les difficultees,..) car je suis en train de monter un plateforme sur ce probleme avec une equipe.

      Merci pour ton aide !
      Joanne
      watanabe.joanne@gmail.com

  35. Bonjour à toutes et à tous,

    Je suis également un porteur de projet de formation école de commerce en mal d’un développeur associé… Je travaille sur un projet d’application de paiement mobile donc si cela vous intéresse, n’hésitez surtout pas à me contacter :)

    ejgg.contact@gmail.com

  36. Bonjour à toutes et à tous, je recherche également un développeur avec qui m’associer. Je travaille avec un ami sur un projet d’application de paiement mobile. Nous avons déjà remporté un concours de start-ups mais il nous manque les compétences techniques nécessaires à la réalisation ! Nous cherchons donc un développeur qui s’y connaît en bases de données, en objective-C/JAVA et si possible en paiement mobile. N’hésitez pas à me contacter: ejgg.contact@gmail.com

  37. Hello… je cherche des DEVs experts en RoR pour relever un beau challenge.

    Je suis exactement dans la position dont vous parlez : entrepreneur plein de ressources avec une start-up innovante bien ficelée (16Go de travail et d’études) et un consensus d’idées geniales qui crée une experience de shopping qui fera fantasmer tout le monde (tellement que Google a sorti une plateforme beta concurrente sur certains aspects cette année, mais 100 fois moins bien.. ca prouve bien que c’est une vraie bonne idée).
    Ca fait plus de 2 ans que je perds mon temps à convaincre des fonds d’invests qui veulent mettre les pieds sous la table… La France n’a pas l’esprit start-up, personne ne seed. J’ai déjà un excellentissimme dev dans l’équipe mais il ne peut pas gérer ça seul, c’est trop lourd pour 1 personne et avec la crise, on peut pas travailler full-time for free.
    Je connais bien la conception de site, je suis moi-même webdesigner et j’ai déjà commencé la maquette. Il y a du boulot mais ce n’est pas très compliqué d’arriver à une belle Beta.. en conjuguant nos expertises et avec certains open sources, on peut même aller assez vite. A plusieurs, ca fait un investissement raisonnable en temps et une belle reussite commune en cas de success story.
    Google voudra racheter, ma main à couper. Et les surpasser nous fera bcp de pub. Ensuite tous les scenarios sont possibles. C’est une stratégie qu’il faut voir ensemble.

    Je veux travailler avec des passionnés. Le projet n’est pas figé pourvu qu’on ait la même vision au départ. Je suis moi-même geek, ca ne devrait pas être difficile si vous avez comme moi un esprit de défi à l’americaine : le winner spirit !

    J’ai des investisseurs partants dès lors que la plateforme est en ligne. J’ai déjà une promesse de 80K€. J’ai récolté des contacts privilégiés ces dernieres années. Mais tant que la plateforme n’existe pas, ils ne se mouilleront pas.

    Plus de détails par MP. Ecrivez-moi si vous être interessés (CV et ex de sites dev)
    Je suis ouverte aussi à un excellent graphiste d’interface, à des experts en matte-painting et à un expert DAz3d.

    A très bientôt !

  38. Moi je ne cherche pas « spécifiquement » un développeur car je suis porteur d’un « simple » projet e-commerce, par contre je suis intéressé de trouver des gens qui ont envie de créer et développer une marque sociale et éthique :

    http://blog.sheilandi.com/monter-la-dream-team-e-commerce

  39. Bonsoir, je profite d’avoir trouvé le forum parfait a ce sujet pour parler de mon projet.
    De formation commerciale, je cherche actuellement un développeur senior pour assurer le développement d’un SaaS, orienté paiement et reservation en ligne.
    Le projet est deja tres bien ficelé (business plan, stratégie Mkg, tableaux de financements …). J’ai déja trouver un investisseur de taille qui croit dans ce projet.
    Je cherche donc actuellement un développeur pret se lancer dans l’aventure. Il sera un associé appart entière en qui je pourrais avoir confiance. Un développeur qui n’a pas peur des heures de travail et qui croit au projet.
    Il y a beaucoup a gagner et peu a perdre.
    n’hésitez pas a me contacter pour discutter de tout ca plus en details.
    vadim.meifredi@gmail.com

    • Encore un exemple parfait de ce qu’il ne faut pas faire, pourtant décrit dans l’article et les commentaires.
      Vad, tu ne cherche pas un associé, mais juste un dev. Puisque ton projet est « déjà très bien ficelé », l’investisseur déjà trouvé tu n’as besoin que de main d’oeuvre.
      « L’associé » n’est qu’un moyen de ne pas payer le dev….

      Si l’investisseur est interessé pourquoi ne pas simplement prendre un prestataire pour commencer ?

      Un associé est une personne qui doit pouvoir prendre pleine part au projet, pas simplement executer. Un projet déjà ficelé ne permet pas de s’y investir…
      A bon entendeur….

      • +1 pour bruno.
        Mais en même temps, mon expérience avec 3 développeurs (senoir 30/35 ans), m’a vite appris à être super précis sur l’idée, voire carrément venir avec un CdCharges, pour être crédible vis à vis d’un développeur.
        Alors quoi faire?

      • Si tu rencontres des développeurs dans le but de trouver un associé et qu’ils ont besoin d’un cahier des charges alors ce n’est pas un bon associé potentiel.

        La réalité est que « développeur » est un terme restrictif. Si la personne n’est QUE développeur (c’est à dire que tout ce qu’il fait c’est du code) alors ce ne sera sans doute pas un bon associé.

        L’associé technique doit savoir en effet mettre les mains dans le cambouis mais il doit aussi être capable d’avoir une vision produit, de comprendre une stratégie marketing, bref, de s’ouvrir sur tout un tas d’autres choses.

        L’erreur de beaucoup de créateurs d’entreprise est de chercher comme associé quelqu’un juste assez bon pour sortir le premier proto. Un associé c’est pour des années de travail, pas 6 mois.

        Si vous ne trouvez pas d’associé technique avec lequel vous pouvez vous projeter. Payer une junior entreprise ou autre presta pour le proto et testez votre marché comme ça.

  40. Bonjour Bruno, merci de ton commentaire.
    Je ne cherche pas un développeur salarié, mais un associé développeur qui puisse amener son capital humain à la société.
    La raison principale est qu’il est important pour moi, que le développeur s’engage dans le projet, trouve une motivation dans son travail, engage une petite équipe de développeurs junior et puisse la gérer si necessaire.
    Je cherche un associé qui soit présent tout au long du projet, sur qui je puisse compter afin que l’on puisse avancer ensemble.
    Je n’ai pas moi meme, d’expérience assez poussée dans le développement pour pouvoir tenir ce projet seul.
    Ce n’est pas un simple développeur qui pourra remplir cette mission mais un développeur entrepreneur…, et je le cherche encore ^^

  41. Bonjour à tous!

    C’est marrant de voir comment un an après ce post sur le blog suscite toujours des commentaires.

    Vad je rejoins complètement Bruno dans son message. Moi qui suis développeur je n’ai aucune envie au vue de ton message de te rejoindre dans ton aventure…Tu es surement très compétent et le sujet très intéressant mais de la façon dont tu le présente on à l’impression qu’il n’y a aucune marge de manœuvre pour le lancement du projet.

    Alors que moi pour m’associer sur un projet j’ai besoin de donner mon orientation, ma vision du projet, d’en discuter avec l’associé. Et la ça ne semble pas possible, tout est déjà ficelé.

    Il y a 1 an quand j’ai découvert ce message sur le blog j’ai eu envie de créer un site pour mettre en relation les personnes avec des profils différents. Une première version est sortie il y a plusieurs mois, une deuxième est en cours de finalisation (avec un nouveau système de compétences, une utilisation de google map…) suite aux retours utilisateurs.
    Si il y en a parmi vous qui veulent se joindre à moi dans l’aventure qu’il n’hésite pas à me contacter.
    Pour les autres si vous souhaitez rencontrer votre/vos associés : http://www.meetandstart.com

    Et merci Guilhem pour avoir évoqué ce sujet 😀

  42. L’associé développeur c’est pas un peu aussi une excuse pour ne pas se lancer ?

    Si le projet ne peut aboutir qu’avec un associé développeur et que vous ne le trouvez pas c’est que ce n’est pas le bon projet non ?

  43. Bonjour à tous!

    2 expériences avec des développeurs:
    -une première, extrêmement mal passée. Rencontré par le biais de mon associé; il s’est pris au jeu et a demandé au bout de 2 mois la majorité des parts (nous sommes 4…!). Nous avons arrêtés le projet avec lui.
    -la deuxième se passe extrêmement bien. Nous sommes toujours 4, notre associé développeur est un ancien stagiaire, qui a développé le site.

    Je conseille cette voie, le stage étant un moyen de s’assurer du sérieux et de la bonne entente dans l’équipe!

    Luc

  44. Comme je vois que le post est toujours brûlant, même un an après la publication, j’en profite aussi pour jeter ma bouteille à la mer.
    Je travaille dans le secteur des start-ups depuis plusieurs années mais j’étais de l’autre côté de la barrière : levée de fonds puis fonds d’investissement.
    Et puis un jour, j’ai pris mon courage à deux mains et je suis partie avec l’envie de lancer mon propre projet. Seul problème : pas d’idée, pas d’équipe…Alors je suis partie un mois dans la Silicon Valley pour rencontrer des entrepreneurs et m’inspirer d’eux.

    Je viens juste de rentrer avec une idée en tête, encore un peu floue et sur laquelle il reste tout à définir mais j’ai la conviction que cela peut être une belle aventure. Le secteur ? Une niche de l’e-commerce encore très peu pénétrée, positive dans l’écosystème et d’autant plus en tant d’incertitude économique…il s’agit aussi de pousser plus loin un business model assez récent. A ma connaissance, aucun site comme tel encore en France.

    J’ai vraiment envie de foncer et je cherche un développeur avec lequel m’associer et réfléchir sur ce projet. Avis aux intéressés, vous pouvez me contacter à guibaud@ymail.com

  45. Bonjour,

    C’est étonnant perso je connais pleins de développeurs freelance ou en poste qui passent leur temps à développer des choses sur leur temps libre… Mais très peu trouvent des personnes capables de monter un projet afin d’aboutir sur un vrai produit, une start-up,…

    • Des noms !!! 😉

      • Moi. L’idée de me lancer dans une start up me tente beaucoup. J’y travaille en dehors du boulot, parce que c’est un loisir et parce que ça permet de faire de la veille techno.
        Mais quitter le confort (très relatif – je vous l’accorde 😉 ) du CDI avec un bon salaire, un crédit immobilier, une famille.. pour toucher les assedic dans le meilleur des cas : ça demande de bien évaluer le risque pris.

  46. Je fais probablement partie de ses développeurs passionnés qui consacrent leur temps libre à travailler sur des projets de site Internet.

    J’ai été approché 2-3 fois par des porteurs de projet qui m’ont effectivement proposé une association. Leur seul but était en réalité de faire développer leur site sans débourser un centime et ma vision des choses ne les intéressait absolument pas.

    Autant dire que cela s’est mal terminé à chaque fois.

    Je ne me décourage pas, tout le travail effectué finira bien par payer un jour.

  47. Oui a Developper des choses, mais de la a franchir le cape d’un projet d’entreprise… Y a un gouffre!
    Exemple vécu en ce moment, depuis juillet:
    Un Dev senior hypra bon dans le devel bas niveau et les IHM 2D et 3D, travaille dans un grand compte, avec job hypra sécurisé….
    Il connait très bien son job. A force de travail et d’expertise, il a su se hisser a la stature d’un chef de produit, plus a dominante technicofonctionnel que market/4p (…).
    Il voit plein de « choses a faire », mais impossible de le faire basculer en mode projet/entrepreunarial… Avec nos duscussions, il a reconnu 3 facteurs blocant son engagement dans le lancement d’une affaire:
    – 1, l’insécurité d’êtres son patron
    – 2, il a plein d’idées a faire, mais il comprends très bien, qu’il faut differencier une idée, d’un
    Bizeness
    3- qu’il faudra manager une équipe (et des stagiares…)

    • Pour se lancer dans un projet d’entreprise il faut avant tout croire en soi et avoir une foi inébranlable dans sa capacité à apporter des produits ou services nouveaux à ses futurs clients. Quant on a ca, rien ne peut vous arrêter, votre projet est en marche. En avant les courageux porteurs de projets!

  48. Tout d’abord, merci a Gilles de Nimble pour le lien. Comme il le sait, c’est notre sujet du moment.

    Rapidement: Nous sommes trois associes travaillant depuis plusieurs mois sur un nouveau concept de start-up. Nous avons outsource le developpement d’un prototype et cherchons maintenant un partenaire qui reprendrait en charge la realisation. Pour l’instant bases a New York, deux d’entre nous retournent en France d’ici fin 2011 pour se consacrer a plein temps au projet.

    Nos profils: (1) CEO et Co-Fondateur: ecole d’inge et MBA. Experience: start-up et consulting. (2) Co-Fondateur: ecole de commerce et CFA. Experience: banque (risque et financement). (3) Co-fondateur: ecole d’inge. Experience: IT (architecture et infrastructure). 1 et 2 rentrent en France.

    Si vous souhaitez en savoir plus, n’hesitez pas a nous contacter a associedeveloppeur@gmail.com

  49. Bonjour,

    Je recherche un associé-developpeur en vue création start-up proposant un service de boîtes mails grand public basé sur l’anti-spam (rien a voir avec ce qui se fait déja par un tri approximatif).
    Je suis sur paca. laurentjarrot@yahoo.fr

  50. Dur dur en effet pour trouver LE bon dév. Et quand on l’a trouvé et qu’il est motivé. Il faut essayer de composer avec le temps libre dont il dispose, hors travail. Certaines fois ce n’est juste pas possible car trop short.
    Du coup c’est un peu frustrant côté business de voir que le projet de se développe pas aussi vite qu’il le pourrait quand les clients sont là.
    François je te laisse mon email pour parler et si tu as toujours du temps pour t’investir dans un projet jfe.aubert@gmail.com

5 Pingbacks

Les commentaires sont fermés.

© 2019 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑