Les business-angels

S’il y a bien un sujet qui manque sur ce blog, c’est bien celui qui traite des business-angels. Je fias coup double aujourd’hui en créant une catégorie spécifique, et en l’inaugurant de suite avec ce post.

C’est quoi, un business-angel ?

Les business-angels sont de plus en plus utilisés aujourd’hui comme source de financement de l’amorçage, et se positionnent même de plus en plus comme l’une des seules vraies possibilités. J’ai eu la chance de discuter avec Nicolas Fritz, délégué général de France Angels, qui a dressé la meilleure définition du Business-Angel qu’il m’ait été donné d’entendre. Je m’empresse donc de la partager avec vous :

Un business angel, c’est une personne physique, qui investit une partie de son patrimoine, sous forme de capital, dans des entreprises innovantes, à fort potentiel de croissance, et qui met gratuitement à disposition ses compétences, son expérience et ses réseaux relationnels.

Un business-angel, pour quoi faire ?

Le premier réflexe, c’est de penser que le business-angel est là pour apporter des sous. C’est bien sûr vrai, il permet aux porteurs du projet d’aller plus vite dans leur développement grâce à des moyens plus importants. Cette manne financière peut être employée à finir un prototype, à communiquer, à embaucher des collaborateurs…

Mais un business-angel apporte également des connaissances, des compétences, du réseau, son expérience d’entrepreneur ou d’un secteur d’activité. S’il ne s’implique pas au quotidien dans la gestion de l’entreprise, il est bien là lorsque l’on a besoin de gens plus senior ou pour ouvrir des portes. C’est en quelque sorte un sage, qui va prendre fait et cause pour l’entreprise et va tout faire pour aider à son développement.

Mais avant tout, c’est un passionné qui doit rejoindre votre capital. Le business-angel ne se comporte généralement pas en loup financier, d’ailleurs beaucoup « boivent la tasse » sur plusieurs projets… L’idée est bien d’intervenir au moment le plus délicat de l’entreprise (on parle souvent de « survie » pour cette période, précédant le développement commercial !).

Quelques chiffres…

Il existerait en France environ 7000 business-angels, preuve que l’entrepreneuriat et le financement des startups se développe rapidement en France (on était à moins de 4000 il y a encore 4 ans !). 3000 d’entre eux sont regroupés dans des réseaux et « chassent en meute ».

Sur 2008, 60M€ ont été investis, sur environ 300 projets (je ne parle là que des BA en réseau). On a donc une moyenne de 200 K€ par projet, pour en moyenne 24% (donnant une valorisation comprise entre généralement 500K et 1,2M).

Enfin, il faut savoir que sur 100 dossiers soumis à un business angel, ce dernier n’en recevra en général que 5 à 7, et n’investira que dans 2 à 3… même si la loi TEPA et les sommes amenées récemment sur le marché semble changer la donne… mais ce ne sont pas vraiment des business-angels !

Bon courage !

3

  1. le bootstrapping pour valoriser l’entreprise au mieux puis vc sans passer par la case business angels ( je pense que c’est ce qu’il reste de mieux à faire !

  2. Le bootstrapping c’est bien mais ça n’apporte aucun réseau ni expérience : comme l’a dit Guillhem, les business angel sont aussi là pour apporter leurs connaissances et leurs contacts. De plus ils connaissent très bien les vc ce qui facilitera certainement les choses quand le besoin « d’investissement massif » se fera sentir 😉

    En tant qu’entrepreneur, je pense qu’on peut dire merci à la loi TEPA, et d’après moi ça ne change pas tant que ça la qualité des ba :)

    C’est une chance que de pouvoir travailler avec ce genre de personne !

  3. c’est très bien cher Guilhem de faire notre pub !
    Ce serait encore mieux si tu venais voir comment çà se passe dans les différents réseaux. Les plénières dans lesquelles pitchent les entrepreneurs ont toutes des formats ou un état d’esprit différent.
    En fait la population des BA reflète la population générale dans toute sa diversité …
    Amicalement
    Pierre-Emmanuel Aubert Président d’Angels Santé Administrateur de Paris Angels Capital SIBA de Paris Business Angels et investisseur dans une dizaine de sociétés

Les commentaires sont fermés.

© 2019 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑