Présenter sa startup en 10 minutes

On a vu ces derniers jours comment présenter sa boite (ou son service ou son produit ou son idée) en 1 minute pour donner envie aux autres d’en savoir un peu plus. Hé bien je profite d’un très bon mail de Jason Calacanis (un blogeur ayant arrêté de bloger pour se rabattre sur le bon vieil email) pour faire ce post sur “pitcher en 10 minutes”.

  1. Donnez l’idée principale au cours des 60 premières secondes. C’est vrai, plus vous allez attendre, moins ous avez de chance que vos interlocuteurs comprennent de quoi vous parlez. Je suis sûr que vous avez déjà assisté à des présentations où le speaker attend le milieu (voire la fin) pour présenter LE truc. Allez-y donc directement et montrez votre produit, votre service, ou exposez votre idée dès le départ.
    Au diable donc l’étude de marché ou tous les slides devant “préparer le terrain” pour la grande révélation finale.
  2. Soyez très concis. Si votre démo produit / service (ou dans le cas d’une idée la description du scénario d’usage) dure plus de 5 minutes, recommencez à vous entraîner pour diminuer le temps. S’il faut plus que 5 minutes, c’est que vous n’avez pas fait votre boulot ! Pensez au temps que cela peut prendre de faire une démo de Google ou de vanter un iPod !
  3. Ne montrez pas tout. Appâtez les spectateurs en les laissant sur leur faim, ce qui vous permettra de les surprendre d’avantage encore lorsqu’ils se renseigneront sur les capacités de votre produit / service. Ne répondez donc déjà pas à toutes les questions, notamment sur les caractéristiques techniques, montrez seulement l’usage et la simplicité.
  4. Parlez de ce que vous avez fait, plus que de ce que vous allez faire. Tout le monde peut finalement faire un peu de science-fiction et raconter la suite de l’histoire. Beaucoup moins de monde peut en revanche montrer des réalisations importantes et des avancées significatives. Surtout si vous levez de l’argent, vous devez prouver que vous avez fait beaucoup avec peu. Et donc que vous ferez encore plus avec un peu plus. Et puis au moins, vous ne créez pas d’attente. En créer, c’est le meilleur moyen de les décevoir et de devoir courir après les retards

    (note à moi-même : je devrais m’appliquer cela beaucoup plus !)

  5. Connaissez l’environnement compétitif par coeur. Il n’y a rien de mieux pour perdre sa crédibilité que de présenter son idée à quelqu’un qui vous dit “Ah, mais c’est comme Untel ?”. Et de ne pas savoir que cet Untel existe… Surtout si l’on a dit, comme beaucoup de startups que l’on n’a encore “aucun concurrent direct” (ce qui m’énerve tout le temps – vous êtes prévenus si vous me pitchez).
  6. Répondez brièvement aux questions. Après les avoir très, très bien préparées. Trouvez-vous des sparing partners (souvent des gens autour de vous qui n’ont encore jamais entendu parler de votre projet/idée/produit/service) qui ne vous feront pas de cadeaux. Et au moment de répondre, surtout s’il s’agit d’une question “vache” (toutes les autres n’ayant finalement que très peu d’intérêt) soyez concis et ayez confiance en votre réponse.
  7. Soignez vos slides. J’y reviendrai dans un futur post et vous pouvez déjà lire pas mal de conseils dans la catégorie Pitch, mais c’en est fini des présentations Powerpoint de 20 mètres de long, avec des wordart et des animations ! Les slides ne doivent qu’être une musique de fond, une accroche visuelle appuyant votre propos ou l’imageant. Et puis, un peu de design ne nuit pas et si vous avez tendance à aimer le caca d’oie et le vert kaki (surtout si c’est ensemble), faites appel à quelqu’un ayant un minimum de goût !
  8. Apprenez à répondre aux questions auxquelles vous ne savez pas répondre. Oui, cela arrivera. Malgré toute votre préparation intensive digne des meilleurs hommes politiques, on peut vous poser LA question piège. Déjà, ne perdez pas votre calme. Vous avez tout à fait le droit de réfléchir un moment, c’est même recommandé plutôt que de dire une bêtise plus grosse que vous. Buvez un peu d’eau, par exemple. Ensuite, si vous ne savez pas, soyez honnête et dites que vous reviendrez plus tard vers la personne. Ou alors lancez le brainstorm, en profitant de l’audience. En plus, souvent, la personne qui a posé la question a une idée bien précise de la question ! Ou bien encore bottez en touche (en dernier recours).

Et vous, quelles sont vos astuces ? Quels ont été vos pires moments de solitude ?

4

  1. Merci pour cet article. Je dois justement bientôt présenter mon projet en 10 minutes devant un jury.

    Au niveau des questions, existe-t-il des articles ou sites qui m’indiqueraient comment me préparer au mieux ?

  2. Une bonne recherche sur slideshare avec « pitch » en mot-clé donne déjà de belles idées et de bons conseils… Et puis les conseils sur les présentations, dans les liens à la fin de l’article : http://www.guilhembertholet.com/blog/2009/01/06/livre-made-to-stick/

  3. Merci je regarde.

  4. fatima zahra

    7 avril 2014 at 3:45

    Merci pour ce précieux article, je l’appliquerai en lettre,
    surtout le point de la concurrence, je dis toujours que nous sommes les précurseurs « dans notre pays » parce que vraiment il n’y a pas une entreprise qui présente un tel service dans mon pays, je ne vois pas pourquoi je ne dois pas le dire merci de m’ éclairer

Les commentaires sont fermés.

© 2020 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑