Loto-Entrepreneur

Avant d’être tous riches à millions, les entrepreneurs ont (quand même) souvent connu des phases de doutes, de galères. D’ailleurs, ce n’est pas après avoir touché le pactole que cela cesse forcément, la vie d’entrepreneur réserve parfois quelques surprises, c’est sûr.

Pourtant, au début, on a tous le même ticket en poche, les mêmes idées, les mêmes rêves. Alors, est-ce la seule chance qui nous fait réussir ? Est-ce que tout se résume à un hasard, comme celui de cocher la bonne case (notamment pour son option fiscale et son statut social) ?

7

  1. Je m’apprête justement à cocher ma case :-)

  2. Devenir riche à millions en France, c’est désormais impossible en dehors du Loto ou de l’héritage, c’est donc une bonne comparaison ^^

    Cela dit, il faut le reconnaitre, nombre d’entrepreneurs sont tous simplement en dehors de la réalité. Trop impatients, incultes de leur marché, sous-capitalisés, manque de réseau, manque de connaissance de l’environnement juridique, manque d’expérience, mauvais timing, autant de facteurs qui peuvent foutre une boite en l’air et qu’un bon dirigeant sais éviter.

    L’entrepreneuriat est devenu une mode. On n’entreprend plus parce qu’on en est capable mais parce que c’est cool. Trop de gosses lisent TechCrunch et croient pouvoir créer une multinationale en 6 mois, sur le secteur le plus concurrentiel qui soit. Pas étonnant que ça soit l’hécatombe derrière. Branson disait « Be bold but don’t gamble ». Trop de gens se croient au casino.

  3. j’ai coutume de dire que la chance… ça se travaille !

  4. Très sympa le jeu de mots Guilhem;)

  5. Il manque un réel accompagnement dans le statut d’auto-entrepreneur. La plupart se plante car ils ne savent pas gérer une micro-entreprise. Il ne suffit pas d’être bon dans son domaine pour être auto-entrepreneur, il faut aussi gérer des clients, gérer des gains, des pertes …etc.

  6. Lorsque vous dites qu’au début on a tous le même ticket en poche… cela est vrai tant que l’entrepreneur ne prend pas conscience des réalités. S’il reste dans son rêve en pensant qu’il tient l’idée du siècle. Celui-là, je l’appelle comme vous : LOTOentrepreneur. Pour lui, tout va dépendre du hasard. Malheureusement, il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.

    Par contre le jour ou il va devenir un AUTO (dans le sens automobile 😉 entrepreneur. Les chances qu’il conduise son véhicule à destination sont beaucoup plus grandes, car il s’est préparé, comme il s’est préparé avant de conduire son premier véhicule.

    Quand je parle de préparation, je ne veux pas forcément parler du Business Plan. Celui-ci est une invention récente en France. Il y a plus de 20 ans, les entrepreneurs se lançaient en affaires sans lui. Par contre, il y avait le plan marketing stratégique qui semble un peu oublié lors de la rédaction du Business Plan. Ce dernier, très souvent, porte plus sur la manière dont le projet va être mis en œuvre que sur l’analyse du marché, le besoin, le positionnement, le Pourquoi on achèterait mon produit ? Et surtout n’est pas accompagné par quelques ventes que l’on aura réalisées au cours d’un marché test (si cela est possible, bien sûr) pour valider les hypothèses émises dans le Business Plan.

    Au cours de ma carrière, j’ai accompagné plusieurs milliers de nouveaux entrepreneurs, j’ai analysé plusieurs centaines de plans d’affaires et j’ai rarement vu la réalisation de marchés tests. Je conclurai en disant que oui, tout se résume au hasard sans cette validation terrain qui va permettre à l’entrepreneur d’être l’AUTO et non pas LOTO.

  7. Quand je vois les questions qu me posent certains créateurs sur mon forum entreprise c’est affligeant. Beaucoup pensent qu’avec par exemple le statut d’entrepreneur, ils vont vite gagner de l’argent et ne pas trop payer de charges sociales et impôts. C’est la mode de créer son business alors on fonce. Oui mais après on se rend compte que cela n ‘est pas si facile que cela, qu’il y a de la concurrence, qu’aucunes stratégies et plans n’ont été mis en place et beaucoup déchantent vite. Créer une entreprise est facile mais la bonifier et la pérenniser est une autre paire de manches. J’ai moi même accompagné pas mal de créateurs mais fort heureusement , des actions, des études marketing , business plan avaient été menés avant que le client ne se lance puis avec un accompagnement par la suite.
    Le loto entrepreneur , pas mal comme slogan hehehe

Les commentaires sont fermés.

© 2022 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑