Business-pan !

Pour tous ceux qui sont en plein dedans (dont moi) vous voyez ce dont je veux parler.

Pour les autres, vous voyez aussi, de toute manière.

Le business-plan traîne sa réputation de garçon ennuyeux à mourir, lent à maturer, long à rédiger, contraignant, astreignant à une rigueur et une discipline qui ne cohabite que mal avec l’envie d’action et la créativité du créateur de startup.

Et pourtant, c’est un moment vital dans la vie de la jeune entreprise, celle où un travail de prise de recul, d’abstraction, de communication va être faite. C’est justement parce qu’il nécessite un temps long qu’il permet de poser, noir sur blanc ou en tout cas en pixels, sa réflexion et sa vision.

Pour tous celles et ceux qui se trouvent face à un mur, n’ayez crainte : on survit, et même bien. Il suffit de se lancer !
Et pour celles et ceux qui hésitent à se lancer, lisez cet ebook sur le business-plan.

Business-pan !

11

  1. Un « de » malencontreux s’est glissé dans la première ligne…
    Sinon le dessin est bien 😉

  2. Merci Guilhem pour ce message encourageant 😉 !
    Je me bats tous les jours avec mes clients pour que le business plan ne soit pas un exercice ennuyeux mais fun. Et puis … c’est quand même un super moment celui de la création d’entreprise où toutes les idées foisonnent… Pourquoi ne pas les structurer simplement sur un document (= business plan) ? Je ne manque jamais de recommander ton ebook. A bientôt !

  3. Bonjour Guilhem,

    Tout d’abord merci pour ce partage.

    Toi qui a une expérience riche dans l’entrepreneuriat, pourrais-tu nous présenter des business model un peu exotiques ou assez rare?

    Merci

    Nicolas

  4. Bonjour,
    En plein dans mon business-plan, ton e-book m’a apporté beaucoup de réponses et de conseils qui me sont très utile.
    Merci de l’avoir écrit et mis en ligne ;).

  5. Merci, des conseils judicieux pour les personnes qui veulent se lancer dans le monde du business!

  6. Je suis curieux Guilhem, tes dessins, tu les fais à la tablette graphique ou avec une bonne vieille feuille et des feutres ? Je trouve ça sympa en tous cas… 😉

  7. Pourquoi ne pas appliquer la règle donnée par Guy Kawasaki pur créer ton business plan ?
    Créer une fiche de une page pour chaque type d’axe que tu veux mettre en avant.
    j’en parle dans cet article (voir les conseils 9 à 15) : http://www.roadtoentrepreneur.com/creer-un-business-6-chiffres

    Les business plans sont trop complexes et ne suivent jamais la réalité.
    Moi je pars toujours du business model nouvelle génération, je rempli chaque case, je crée une feule pour chaque case et ensuite je définit une stratégie Lean pour l’exécution de mon plan. J’analyse tous les paramètres analytiques dont j’ai besoin et je test en permanence et j’adapte en fonction des résultats. Bref, Lean…

    Courage pour ton business plan !
    Jérémy

    PS : si un business plan doit être montré à des investisseurs, le mieux est encore d’avoir créer un MVP (minimum Viable Product) et de leur montrer la TRACTION (l’intérêt des clients pour le projet).

  8. Le business plan n’est en effet pas la partie la plus agréable de la création d’entreprise, mais, comme l’a dit Margaux, la pilule peut bien passer si l’on est bien accompagné!

    Bon courage à tous, et bonne continuation.

  9. j’aime beaucoup le dessin!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2017 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑