10 astuces pour attirer l’attention sur votre projet…

Si l’on regarde l’ensemble des startups comme un marché et qu’on considère qu’elles sont toutes en compétition les unes contre les autres, attirer l’attention devient vite une mission importante pour l’entrepreneur.

Que ce soit pour attirer des talents, faire parler de soi dans la presse ou les blogs, trouver des fonds, gagner un concours, entrer dans un incubateur, … cela est valable tout le temps : quel que soit son marché et ses clients, les startups sont aussi en concurrence avec le reste des startups. Ce n’est certes pas une raison pour venir armé à l’AperoEntrepreneurs, mais c’est à prendre en considération, surtout si vous être très ambitieuse ou ambitieux…

Voilà donc quelques petites astuces (ou objectifs, à appliquer au quotidien), pour espérer « rester dans la course » et être demain un des porte-étendards de la création d’entreprise !

Annoncez souvent de bonnes nouvelles.
Déjà, vous devez avoir constamment quelque chose de positif à dire. Tout va toujours très bien, et surtout, ça avance de votre côté. Vous avez une « positive attitude » communicative, et dès que vous le pouvez, vous le montrez ! Au-delà de la bonne image que cela vous donnera, vous verrez que certaines choses positives arriveront, juste parce que vous avez préparé le terrain !

Ayez le sens du « beau ».
Ayez conscience que bien souvent, la forme importe tout autant que le fond. Certes, ce qu’on dit est prioritaire, mais une fois que vous maîtrisez le contenu de votre message… faites tout pour que la forme soit à la hauteur : design, rédactionnel, capacité de communication orale, logo de votre boite, charte graphique d’un document, … Tout compte !

Soyez poli et professionnel(le).
Ayez le sens des convenances, faites preuve de savoir-vivre, remerciez les gens, dites « bonjour madame », même aux petites mains, mettez les formes dans vos mails, gardez une certaine réserve, faites attention à votre grammaire et à votre orthographe… Autant de petits points qui, sur le long terme, font une vraie différence !

Ayez le sens de l’humour.
Vous pouvez être très bon, mais en même temps faire preuve d’humour et d’auto-dérision.  Je ne parle pas là de faire des blagues graveleuses à longueur de journée, non. Mais bien, toujours dans votre sujet ou secteur d’activité, de savoir montrer que « vous en avez dans le cerveau », sans pour autant vous prendre la tête ou vous voir trop belle ou trop beau…

Ayez le rôle de l’expert et prenez la parole.
Vous devez avoir un avis, savoir l’exprimer, le défendre, et petit à petit devenir un leader d’opinion. Trouvez donc votre crédo et votre combat, devenez complètement monomaniaque à son sujet, créez du contenu intéressant, lancez les discussions, partagez les infos intéressantes… et peu à peu on fera de plus en plus appel à vous !

Soyez disponible.
C’est important de pouvoir être réactif, d’être là quand on vous le propose (par exemple, j’ai souvent des créneaux libres de 7h à 8h le matin, autour d’un café… mais il faut savoir les saisir), et surtout de pouvoir être un peu partout pour que l’on vous voit. Cultivez donc cette disponibilité, ça vous permettra bien souvent de vous glisser dans les plannings de rendez-vous ou de remplacer au pied levé un intervenant dans une conférence…

Réseautez.
Ça paraît couillon, comme ça, mais les entrepreneurs qui réussissent savent cultiver leur réseau. Cela ne signifie pas d’avoir le maximum de connexions Viadeo ou Facebook, non, cela signifie de savoir provoquer des rencontres, demander à être mis en relation avec de nouvelles personnes, savoir mettre en contact les membres de votre réseau, etc. Votre objectif n’est pas d’être le plus connecté possible, c’est que l’on vous demande de passer par vous pour être connecté.

Créez une polémique.
Si vous êtes expert, connecté, avec le sens de l’humour et que vous prenez régulièrement la parole, vous êtes prêt pour vraiment attirer l’attention : créez une polémique ! Cela vous permettra de cristalliser les avis et les prises de position, de pousser les gens à débattre, et bien évidemment cela fera parler de vous. Reste à bien choisir votre polémique :)

Ayez de l’égo.
Vouloir retenir l’attention, pour le bien de votre business, demande aussi que vous soyez prêt à endosser le costume de l’entrepreneur un peu visible… Cela ne peut pas se faire sans une petite dose d’égo (bien placée) : vous vous aimez un peu, dans le fond… Mais attention, cela n’est qu’un point supplémentaire, il faut bien avoir cultivé tous les points précédents avant de faire appel à celui-ci… sinon attention au retour de bâton !

Nagez contre le courant.
Dernier conseil pour attirer l’attention : soyez différent de la « masse », de la majorité. Lorsque tout le monde regarde dans une direction, il y a une opportunité pour vous. Bien évidemment, cela nécessite que vous soyez très bon dans votre discours et que vous ne soyez pas juste là pour faire genre… On approche un peu de la théorie de « Purple Cow » là, en tout cas cherchez à être « remarquable » !

Attirer l’attention, c’est souvent primordial pour faire décoller son business. Il ne s’agit pas du tout, ici, de faire un « buzz », mais bien de construire une personnalité « publique » d’entrepreneur autour de vous, de maîtriser cette image, puis de la mettre au profit de votre business. Vous gagnerez ainsi sur tous les plans : on parlera de votre boite, les gens auront envie de se rallier à votre cause et de travailler à vos côtés, vous serez de plus en plus indispensable pour votre boite, …

Que rajouteriez-vous ?

8

  1. Bel article qui permet de gagner de bons points dans son projet professionnel.

  2. J’ajouterais : « Faites parler de vous dans les médias et vous aurez tout de suite une audience ».

  3. Beaucoup de conseils apparemment simples, mais qu’il faut garder à l’esprit.

    Par contre, attention à ne pas devenir trop indispensable à votre entreprise ! Gare à ne pas devenir un goulot d’étranglement qui empêcherait la croissance de l’entreprise.

  4. Je me permet de revenir sur une chose:
    Ayez le sens du “beau”.
    Ayez conscience que bien souvent, la forme importe tout autant que le fond.

    Je ne suis pas d’accord:
    la forme importe toujours plus que le fond.
    Vous pouvez avoir un produit moyen, pas mauvais bien-sûr, mais un bon produit qui n’a rien d’incroyable. S’il est superbe, si l’interface est parfaite, il se vendra, voir se sera un hit.
    Par si vous avez un produit parfait mais moche, il fera un bide sans nom.

    Pour ne prendre qu’un exemple connu, les OS:
    les distrib linux sont vraiment au-dessus de Windows, fonctionnellement c’est beaucoup abouti. Par contre c’est moche, nettement moins maintenant qu’il ya 5 ans, mais elles sont très pas userfriendly.
    Le résultat, Windows sur domine toujours le marché, les utilisateurs supportent les désagréments car il est userfriendly

    Ps: le « userfriendly » fait parti du beau, car l’attitude fait parti de la beauté. Aussi belle et bien habillée que puisse être une femme, si elle se tient et s’exprime comme un camionneur, elle n’a aucun charme (et donc succès).

    Sinon tes conseils sont très utiles, merci 😀

    Roxanna a elle aussi fait un billet sur ce thème:
    http://techbaguette.com/2011/02/26/confessions-of-a-tech-blogger-part-1/
    elle donne d’autres conseils qui complètent bien ta liste 😉

    • Je ne suis pas d’accord… difficile de généraliser sur l’efficacité du beau….
      je peux également fournir un contre exemple.

      leboncoin.fr : moche mais efficace, ultra visité et très rentable…

  5. Guilhem vous avez tout compris, nous pratiquons au Qubec depuis plus de 4 ans cette façon de faire et avons même créé une alternative au business plan qui s’appelle l’approche « SynOpp » (tapez sur ce mot sur google et vous en serez un peu plus. À titre d’amuse gueule voir cette vidéo.
    http://www.entrepreneur-tv.fr/tv/fin-du-business-plan

  6. Merci Guilhem pour ces conseils,

    je me retrouve notamment dans la positive attitude, on voit trop de gens qui passent leur temps à se plaindre dommage quand on doit vendre un projet et montrer sa motivation …

  7. J’ajouterais : Osez être visionnaire.

    Emprunter les chemins tout tracés de l’économie est « confortable » mais comme tous les empruntent, attention aux ornières…

    Oser vouloir tracer une autre voie est périlleux :

    « C’est utopique ! » ai-je entendu à quoi j’ai répondu : « la différence entre un projet utopique et un projet visionnaire c’est le succès, nous verrons ce que l’avenir en décidera ? »

    « Mais Mme Dufresnoy si votre concept était une bonne idée, il y a longtemps qu’un homme l’aurait eue » à quoi j’ai répondu : …. par un éclat de rire.

    Je suis ravie d’avoir abouti sur ce blog au hasard de mes recherches Internet, bravo pour tout ce que j’y lis !

    FD Dufresnoy
    SFMIE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2017 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑