Tenir ses promesses…

Lorsqu’il se lance, l’entrepreneur est un peu comme un politique : il fait plein de promesses. Contrairement à l’homo politicus, par contre, il a un peu de pression pour essayer de passer à l’action, après tout c’est son gagne pain qui est en jeu et ses clients sont plus difficiles à faire payer que les contribuables…

L’entrepreneur est malade, en réalité : il ne sait pas dire non. Et donc la liste des promesses est longue, longue, longue :

  • promesse aux clients que le produits sortira dans les temps
  • promesse aux prospects de leur envoyer une offre dans la journée
  • promesse aux collaborateurs qu’ils seront bientôt augmentés
  • promesse au banquier que le virement attendu va arriver « sans faute »
  • promesse à sa compagne / son compagnon de cesser de ne penser qu’à « ça »
  • promesse à soi-même de faire même les tâches que l’on n’a pas envie de faire…
  • Promesse d’intervenir dans une conférence ou un cours

Tenir ses promesses est très certainement (avec la politesse) l’une des meilleures façons de réussir. Et une bonne manière pour parvenir à les tenir, c’est de ne promettre que ce que l’on est sûr de pouvoir délivrer. Et même, en poussant le raisonnement, de promettre moins, et de délivrer plus.

Et cela est valable pour ses clients (en livrant plus, plus vite, mieux, avec le sourire en prime, …), ses employés (en organisant une surprise party un matin, en leur accordant une prime même modeste, en leur donnant un projet dont ils seront responsables, …), ses partenaires, son réseau (en leur apportant du business, de nouveaux contacts, …).

L’idée n’est pas de limiter au maximum vos engagements, non, mais bien de peu à peu, être perçu comme quelqu’un qui tient ses engagements, qui est fiable, crédible, et dont on respecte l’avis. Et c’est peut-être comme cela que vous tiendrez la plus belle des promesses : continuer à vous éclater en montant votre boîte !

2

  1. Bien sur ! Comme d’habitude l’entrepreneur est persuadé sur le moment que la promesse qu’il fait, il va la tenir…
    L’un des premiers apprentissages est d’arrêter de faire des promesses intenables, d’arrêter l’engagement sur un temps précis. Je prends l’exemple de notre site, chaque fois que je rencontrais quelqu’un, j’avais envie de l’épater et je ne pouvais m’empêcher de lui donner une date de sortie précise…. au fil du temps les dates annoncées passaient sans que rien ne soit sorti. Lorsqu’on me demande maintenant quand une fonctionnalité sort, je réponds bientôt, si la personne insiste vraiment je lui réponds très bientôt :)
    Il y a trop de facteurs dans une startup web, surtout en phase de création, pour le respect d’un planning millimétré. Cela fait partie du jeu et les entrepreneurs de startup web se reconnaissent entre eux : celui qui parle d’une date précise à plus d’un mois fait sourire, celui qui dit bientôt est pris au sérieux.

  2. Tout cela est tellement vrai…

Les commentaires sont fermés.

© 2019 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑