Tranche, pµt*1n, tranche !

On me demande souvent quelle est la meilleure qualité de l’entrepreneur. La question est piège, parce qu’évidemment il n’y a pas qu’une seule bonne réponse, il n’y a qu’à voir la diversité des entrepreneurs qui réussissent et celle de ceux qui se plantent pour comprendre qu’une même qualité peut mener aussi bien au faîte de la gloire que droit dans le mur.

En tout cas, il en est une dont, je pense, on ne peut pas vraiment se passer, sans pourtant qu’elle ne soit suffisante (comprenez : si vous ne l’avez pas, il va falloir faire un effort, mais si vous l’avez, attention, rien n’est gagné bien au contraire :).

Schlllakkk !

Quoi qu’il en soit, je suis maintenant persuadé que l’entrepreneur qui réussit, c’est celui qui sait trancher, qui sait prendre une décision.

Attention, je n’ai pas dit « qui prend les bonnes décisions », non.

Mais qui tranche, tout simplement.

Au final, c’est sûr que c’est mieux si c’est une bonne décision. Mais le pire en création, c’est l’attente, le temps qui passe, la perte de dynamisme, l’inaction. Et je vois encore trop d’entrepreneurs qui, par mauvaises habitudes (trop de travail dans les grands groupes, principalement), par peur d’être jugé(e)s (Ah lalala, l’échec, l’échec…), pour ne pas froisser ses équipiers, … bref, pour diverses raisons, n’arrivent pas à faire confiance à leur intuition pour prendre des décisions rapidement, radicalement, de manière assumée. C’en est très frustrant, semaine après semaine, mois après mois, de les voir se perdre en circonvolutions et en nouage de crâne, les voir accumuler des données, faire des benchmarks… pour être vraiment sûrs de ne pas faire une erreur !

La création d’entreprise, ce n’est pas que se jeter dans le grand bain en apprenant à nager au fil de l’eau, c’est aussi accepter qu’on va se planter 1 fois sur 2 pour chacune des micro-décisions qu’il va bien falloir prendre.

Dans les grandes entreprises, on dit avec le sourire que ne pas prendre une décision, c’est déjà en prendre une et que la plupart du temps, le problème se résout de lui-même avec le temps. C’est vrai, mais une startup n’a pas la chance (question de point de vue, me direz-vous) d’avoir l’inertie d’une grande entreprise…

Au final, il faut prendre ça comme un jeu et imprimer le rythme effréné des prises de décisions « à la volée ». Avec toutefois un boulot de fond sur trois choses, préalables à cette prise de décision rapide :

  • connaître ses valeurs d’entreprise : ce sont elles qui viendront à votre secours sur les prises de décisions « difficiles ». Il vous suffira alors de vous demander ce qui serait en accord avec vos valeurs. (astuce ici : si vos valeurs ne vous aident pas à prendre ces décisions, c’est que vous n’avez pas vraiment bien défini vos valeurs…)
  • avoir travaillé sa vision « long terme », qui doit rester le graal suprême de vos équipes, aussi imposante que semble la montagne à gravir, il faut que ça transcende (astuce ici : si l’on ne vous prend pas pour un fou, ce n’est pas une vision, ce sont des objectifs)
  • avoir mis en place les outils, processus, méthodes et routines qui font que vous  opérez efficacement et que chacun dans l’entreprise sait par quel bout prendre ses tâches et comment réagir face, justement, une décision à prendre (et oui, même les jeunes startups peuvent avoir des process un peu carrés, sacrebleu !)

A retenir donc : valeurs + vision + routines = décisions rapides et sereines !

6

  1. J’ai récemment tranché… Mon concept ne marche pas. On part sur tout autre chose… Ça compte ou c’est trop extrême ?!
    Bien d’accord avec ton point de vue en tout cas !

  2. Trancher ça fait parfois mal (ca dépends ou on tranche) mais je suis d’accord, c’est indispensable!

  3. Un très bon article ! Excellent !

    Cette idée de trancher peut devenir un avantage même dans un grand groupe ! J’avais une discussion récemment avec un collègue qui s’embourbe dans des reflexions à n’en plus finir. C’est exactement ce que je lui disais :

    « Lorsque tu es solicité, en tant que cadre sup., on attend de toi que tu prennes une décision rapide et tranchée. Il y a 4 réponses : Oui, Non, M**** ou Donnes moi plus de billes. Oui et Non, c’est simple. M****, ça veut dire qu’on a d’autres priorités. Et Donnes moi plus de billes, tout simplement qu’il est impossible de trancher avec les données et informations transmises. Tu prendras de bonnes décisions. Tu en prendras aussi de mauvaises qu’il faudra assumer. Mais au final, c’est la somme de toutes ces décisions qui peut faire la différence. »

    En tous cas… Bon article ! ^^

  4. Un bien bel article illustré par une hache Husqvarna (de bien belles motos à une époque révolue..).

    Trancher oui voilà la bonne façon de faire, d’ailleurs j’ai remarqué que c’était plus une qualité anglo-saxonne que latine mais peut être que je me trompe. le « gut feeling » voilà ce qu’il faut également pour pouvoir trancher.

    J’affûte ma hache, c’est pour bientôt:=)

  5. En effet, être entrepreneur c’est décider, souvent, vite, dans l’inconfort.
    L’entrepreneur qui fait d’ailleurs beaucoup de choses que d’autres, donc se trompe plus que la moyenne.

    Il s’agit davantage de suivre une direction, et de l’indiquer à ceux qui marchent avec vous, que de vouloir avoir raison. D’ailleurs, l’entrepreneur va parfois décider, à raison, qu’il a eu tort et qu’il change d’avis.

    Montrer le chemin à suivre, c’est donner de la cohérence à une idée, un projet. Et un concept cohérent, bien compris et dont les risques sont assumés rassure. Vendre c’est rassurer => CQFD

  6. Assez d’accord, la prise de décision est essentielle et est nécessaire à tout entrepreneur mais il faut également parfois décider sans process ou méthodes raisonnées, à l’aveugle ou dans l’urgence..

    Il faut être capable de prendre certaines décisions et de les assumer dans le temps sans parfois avoir de vision globale de leurs conséquences et implications.

    Parfois se raccrocher aux valeurs d’entreprise ou aux objectifs ne suffisent pas, parfois il n’y a pas de bonne solution mais il faut en choisir une, c’est souvent cette prise de décision qui fait la solitude du dirigeant d’entreprise.

    Chouette article et blog très interessant

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

© 2015 Création d'entreprise & startups !

Gulihem BertholetUp ↑